Weta Digital : après les révélations, le directeur des RH démissionne

L’information nous vient de TVNZ, le même média public néo-zélandais qui avait mis au jour des témoignages au sein de Weta Digital dénonçant notamment du harcèlement sexuel et moral. Le directeur des ressources humaines, en place depuis 6 ans, vient de quitter le studio.

Des dizaines de témoignages

Rappelons brièvement les faits : début septembre, la journaliste Kristin Hall de TVNZ publie le premier volet d’une enquête sur ce qu’un employé décrivait comme « la plus belle décharge de déchets toxiques du monde », à savoir le studio Weta Digital. De multiples témoignages (8 dans un premier temps, et désormais une cinquantaine suite à de nouveaux témoins qui se sont rapprochés de Kristin Hall) dénonçaient une culture toxique, avec notamment des accusations lourdes de harcèlement moral et sexuel.
Si certains articles rapportant l’affaire se sont focalisés sur une mailing-list de contenus pornographiques, les faits vont donc bien au-delà : TVNZ cite plusieurs cas de harcèlement sexuel qui auraient ensuite été balayés d’un revers de la main par les ressources humaines, un traitement problématique des femmes enceintes (tâches physiques importantes dans un cas, femme enceinte devant s’assoir sur le sol par manque de chaises durant les réunions sans que personne ne réagisse, grossesses cachées de peur d’être stigmatisées par la hiérarchie), harcèlement moral touchant femmes et hommes avec des conséquences lourdes pour leur santé psychique…

Départ du directeur des RH, enquête encore en cours

Après ces révélations et alors que l’enquête indépendante n’est pas encore finalisée, le studio annonce donc cette semaine le départ de Brendan Keys, qui dirigeait les ressources humaines et faisait partie de Weta Digital depuis plus de 6 ans.

Officiellement, selon l’e-mail de la direction, Keys aurait lui-même décidé de quitter le groupe et « prendre sa retraite », et la direction « le remercie pour son service au sein de l’entreprise et lui souhaite le meilleur dans ses projets futurs ». Un texte lissé, donc, qui indique aussi que la recherche d’un nouveau directeur RH a déjà commencé.

L’enquête, elle, devrait aboutir d’ici quelques semaines. Brendan Keys, de même que Weta Digital, n’ont pas souhaiter commenter ce départ auprès de TVNZ.

Pour en savoir plus

Nous vous invitons évidemment à lire l’ensemble des articles de TVNZ sur l’ensemble de l’affaire :

  • L’article initial, début septembre 2020 ;
  • après l’annonce par le studio que les comportements cités faisaient partie du passé, les réactions en interne ;
  • l’appel du gouvernement local au lancement d’une enquête interne ;
  • mi septembre, le lancement de l’enquête indépendante par Weta ;
  • un nouvel article révélant des dizaines de témoignages ;
  • suite aux enquêtes internes et à des témoignages révélant des faits remontant jusqu’à la post-production du Seigneur des Anneaux, des appels à une évolution de la « Hobbit Law », passée en 2010 et qui limite fortement les droits des personnes employées ; la loi est citée par certains comme une cause majeure des dérives, car elle rend les contrats très précaires et facilite les renvois ;
  • Enfin, l’annonce du départ du directeur des RH.

Si certaines personnes faisant partie ou ayant fait partie de Weta souhaitent nous contacter à propos de ces affaires, il est possible de le faire via le mail contact@3dvf.com. Bien entendu, aucun témoignage ne sera publié sans votre accord, et nous pourrons anonymiser les éléments si vous le souhaitez.
Vous pouvez aussi contacter Kristin Hall (kristin.hall@tvnz.co.nz), journaliste de 1 News qui est à l’origine des articles TVNZ sur Weta Digital.

Illustration de l’article : Avengers Endgame, un des films récents ayant fait appel à Weta Digital

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite