Vidéo : H.266 annoncé, avec une promesse ambitieuse

L’Insititut Fraunhofer Heinrich Hertz vient d’annoncer le codec H.266, alias VVC (Versatile Video Coding).

Destiné à remplacer le H.265/HEVC, le nouveau codec devrait permettre une division par 2 de la taille des fichiers vidéo à qualité visuelle identique, une promesse qu’il conviendra évidemment de vérifier en pratique. Ce gain permettra évidemment de diffuser plus facilement des contenus 4K voire 8K, ainsi que des vidéos 360° (qui sont sans surprise prises en charge), en diminuant le débit nécessaire et/ou en profitant du gain de poids pour améliorer la qualité visuelle.
A l’heure où la 5G et l’inflation des données fait débat, mais aussi dans une période où les visioconférences sont devenues indispensables, l’annonce tombe à pic.

Il faudra cependant encore attendre quelques mois le temps que les premiers outils compatibles en encodage et lecture soient disponibles (l’institut annonce qu’il publiera « le premier logiciel supportant H.266/VVC » pour l’automne). Puis le lancement progressif de systèmes matériels compatibles, un processus évidemment plus lent. Le H.265, d’ailleurs, 7 ans après son lancement, n’a pas encore réussi à enterrer le H.264 : une hégémonie du H.266 n’est donc pas encore pour demain.

A Lire également

2 commentaires

johan26 7 juillet 2020 at 22 h 45 min

Parler de visioconférences en webcam dans un article de nouveau codec fait pour les résolutions extrêmes c’est osé 😄😁

L’AV1 a l’air de plus en plus destiné aux grosses plateformes de streaming et pas forcément bien adapté aux grosses résolutions par ailleurs.
L’AV1 a toujours d’énormes problèmes d’encodage que je serais curieux de voir comment l’H266 compte régler

L’avantage de la relativement faible adoption du H265 est qu’on va directement pouvoir convertir tout le monde en H266 d’un coup

Shadows 9 juillet 2020 at 11 h 00 min
Précision pour la partie visioconférences : évidemment la 4K/8K en webcam n’a pas trop de sens, par contre le communiqué évoque dans les usages "screen sharing contents" : je suppose qu’ils parlent par exemple de présentations en ligne avec un intervenant qui fait une démo sur son écran ou montre des documents, auquel cas la 4K devient logique.

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite