Wacom lance la nouvelle Cintiq Pro 16, découvrez notre test

Wacom lance aujourd’hui la nouvelle Wacom Cintiq Pro 16 édition 2021, tablette à écran destinée au secteur de la création et proposée à un tarif de 1250€HT/1500€TTC environ.

Un produit que Wacom présente comme étant dans l’air du temps, compatible avec le télétravail et la mobilité grâce à son format compact, à un tarif abordable. Pas de grande révolution technologique, donc, mais un produit censé être en phase avec les besoins actuels.

Pour autant, cette Cintiq mérite-t-elle votre attention ? La réponse avec notre test !

Conditions de test : Wacom nous a fourni un exemplaire de test.
Conflit d’intérêt potentiel : Progiss, partenaire de 3DVF, est revendeur de la marque Wacom, mais aussi de concurrents tels que Xencelabs.

Ci-dessus et dessous : les vidéos de présentation officielle

A l’ouverture

Au déballage, on constate une évolution du packaging : Wacom nous a expliqué avoir opté pour davantage de carton et d’encre de soja (soy ink), moins d’éléments d’emballage difficilement recyclables, dans un souci écologique.
Le contexte actuel a sans doute aussi joué un rôle : si vous avez commandé du matériel dernièrement, vous avez sans doute remarqué que le packaging de nombreuses marques a évolué, la pénurie touchant certains matériaux traditionnellement utilisés. Le carton est donc sans doute aussi un choix pragmatique de Wacom vu les circonstances.
Quoiqu’il en soit, le matériel est bien calé et nous semble bien protégé : rien à redire. Et un emballage plus facile à recycler est positif.

Une fois déballés, les éléments respirent la qualité et la solidité : on n’en attendait pas moins venant de Wacom.

On constate que cette nouvelle tablette est accompagnée de nombreux accessoires : le stylet Wacom Pro Pen 2 (8192 niveaux de pression, inclinaison +/- 60 degrés, deux boutons latéraux et “gomme”) avec son socle (qui renferme des pointes de rechange), l’alimentation, un câble HDMI, un câble USB-C vers USB-A (1m80), un câble USB-C vers USB-C (1m seulement).
Un chiffon microfibre et une documentation de base viennent compléter le tout.

La télécommande Wacom ExpressKey avec ses 17 touches et son Touch Ring n’est pas incluse ; elle est toutefois compatible et disponible séparément.

Ci-dessus et dessous : le stylet Pro Pen 2. Le socle cache des pointes de rechange et permet aussi de retirer les pointes usagées.

Concernant l’affichage, Wacom nous propose ici un écran 15,6 pouces (39,6cm) UHD ((3840 x 2160), qui gère 98 % de l’espace l’Adobe RGB.

Pas de HDR au menu : Wacom nous explique que cela poserait des problèmes sur la gestion de la température, qui était justement un point sur lequel la marque voulait s’améliorer. Soit.

De même, on reste sur un écran type LED. L’OLED intéresse Wacom (notamment car cette technologie permettrait d’affiner les tablettes) mais pose un problème difficilement surmontable : le marché high-tech actuel demande essentiellement des écrans de grand format (type télévision) ou de petite taille (type smartphone). Faute de demande et donc d’offre suffisantes, Wacom serait incapable de trouver des dalles de 16 à 23 pouces à un tarif correct. Sans compter les problèmes de burn-in liés à l’OLED qui seraient sans doute délicats à gérer.

La Cintiq Pro 16 reste dans l’esprit actuel de la marque, avec des lignes arrondies et sobres. Du côté droit, un élément en tissu qui permet de ranger le stylet : une bonne idée pour les déplacements.

Le stylet, une fois rangé dans la boucle en tissu.

Lorsque l’on retourne la tablette, on constate que le Wacom Stand pour Cintiq Pro ne sera pas compatible avec le “Stand Cintiq Pro” destin, qui servait de support avec des angles d’inclinaison prédéfinis.
Wacom explique que les utilisateurs voulaient plus de liberté, et a donc opté pour changer d’approche.

Le Stand pour Cintiq Pro, non compatible

En lieu et place de cet accessoire, vous pourrez opter pour les pieds intégrés (angle de 20°) ou utiliser les fixations VESA qui permettront de fixer la tablette sur un socle/bras dédié (rappelons que Wacom propose justement des solutions compatibles VESA ; vous pourrez aussi, évidemment, utiliser du matériel issu de constructeurs tiers)

Le Wacom Adjustable Stand, compatible avec cette nouvelle Cintiq Pro 16
La tablette vue de dessous. On notera que le plastique utilisé marque assez facilement lorsqu’on manipule le produit (ce qui n’est évidemment qu’un défaut purement esthétique).

Toujours sous la tablette, des éléments viennent compenser l’absence de télécommande ExpressKey : quatre touches à droite et à gauche, placées à côté des pieds et qui sont autant de raccourcis personnalisables.

Enfin, un bouton glissière permet de désactiver les fonctions tactiles très facilement. Parfait pour éviter les touchers involontaires.

Pas grand chose à dire pour le reste : prises pour la connectique, fente de sécurité Kensington, rien de très surprenant. Il est donc temps de réellement prendre en main le produit !

Premiers pas

Sans surprise, l’installation de cette Cintiq ne pose aucun problème.

Concrètement, une fois votre nouvelle Cintiq reliée à une station, il suffit de l’allumer, d’installer le driver Wacom (disponible pour MacOSX, Windows 7 à 11) si ce n’est déjà fait, et.. C’est à peu près tout. Le driver reconnaît la tablette, donne quelques indications (notamment pour indiquer qu’un bouton permet d’activer/désactiver la gestion tactile), puis l’on retrouve les paramètres Wacom classiques.

Stylet, tactile, contrôle de l’écran : tout est personnalisable à loisir, avec des paramètres généraux ou par application.

On n’oubliera pas de passer par l’étape de calibration du stylet : pour les personnes n’ayant jamais utilisé de Cintiq, sachez qu’en raison de la distance entre la surface de la tablette et les pixels physiques, un effet de parallaxe est présent, et il dépend de votre posture lors de l’usage de la tablette. La calibration permet de contrecarrer cette parallaxe.

Connectique et consommation

Pour la relier à votre station de travail, cette Cintiq propose trois modes de connexion au choix :

  • via un câble USB-C (USB DP Alt Mode / Thunderbolt 3) ;
  • via un câble USB-A (USB 2.0/3.1) et un câble HDMI ;
  • via un câble USB-C (USB 2.0/3.1) et un câble HDMI.

Le premier choix sera évidemment le plus élégant et léger, avec seulement deux câbles : un pour l’alimentation, un pour le transfert de données.

Wacom annonce une consommation de 25W maximum, 1,5W en veille, 0,3W à l’arrêt.
A titre de comparaison, la Cintiq 16 Pro de génération précédente avait une consommation annoncée maximale de 33W, 3W en veille, 0,5W en mode arrêt.
Un progrès sensible : on ne peut que saluer l’effort de Wacom.

Le produit garde une note énergétique relativement médiocre (F), mais cela s’explique par le fait que sur le plan règlementaire, les Cintiq sont catégorisées en écran : fatalement, l’électronique nécessaire à la gestion du tactile et du stylet alourdit la consommation par rapport à un écran classique.

A l’usage

L’expérience de la Cintiq Pro 16 nouvelle génération n’est pas une révolution, mais des changements notables sont présents.

Les boutons situés sous l’écran ont un bon relief et se trouvent donc facilement. Ils devraient rapidement être adoptés par les artistes. Nous regrettons en revanche l’absence d’un équivalent de la Touch Ring présente sur la télécommande Wacom ExpressKey, même si le multitouch compense en partie.

Au besoin, le système “Express View” de Wacom permet d’afficher à l’écran les fonctions de chaque bouton et même de lancer le menu qui vous permettra de les personnaliser : parfait pour paramétrer votre Cintiq au fur et à mesure, à l’usage.

L’Express View, pratique et efficace

Wacom nous avait promis un effort sur la température de surface, et cela semble effectivement être le cas. La tablette ne présente pas de point chaud sur la partie active, et reste froide ou tiède là où les modèles précédents chauffaient parfois beaucoup. Une analyse en thermique révèle que Wacom a placé l’ensemble des points chauds (qui sont en fait seulement tièdes) en haut de la tablette ou à l’arrière.

Cette chaleur maîtrisée et placée efficacement a un double avantage : elle limite les problèmes de transpiration, et a permis à Wacom de ne pas avoir à incorporer de refroidissement actif bruyant (un ventilateur, très peu audible, reste toutefois présent).

Face avant, en infrarouge avec couleurs artificielles : les zones sont d’autant plus chaudes qu’elles sont jaunes puis blanches.
La surface étant très réfléchissante, la mesure est légèrement perturbée : d’où un reflet visible au centre.
Face arrière

En ce qui concerne le multitouch, la crainte classique est celle de fausses détections : la paume ou la tranche de la main étant alors considérées comme des commandes volontaires.
Wacom nous avait promis des avancées sur ce problème : à l’usage, le constructeur nous semble en effet avoir tenu parole, et mettre en défaut le multitouch devient plus difficile.
La présence de l’interrupteur permettant de désactiver totalement le tactile d’un seul geste, sans avoir à passer par des menus, reste néanmoins une très bonne chose.

Bilan

Wacom annonce la Wacom Cintiq Pro 16 à 1500€TTC environ. Un tarif inférieur à celui de la Cintiq Pro 16 de génération précédente, sans doute en partie grâce au retrait de l’ExpressKey, peut-être aussi en raison de la concurrence plus forte ces dernières années sur le marché des tablettes.

Au vu de la qualité du produit, de la garantie 3 ans et de l’historique de Wacom, le tarif nous semble justifié. En revanche, nous aurions apprécié un package plus généreux, à l’image de ce que propose Xencelabs côté tablettes sans écran : à défaut d’une télécommande ExpressKey, un stylet “slim” en bonus ou une sacoche de rangement/transport n’auraient pas été de refus.

Quoiqu’il en soit, nul doute que ce produit trouvera son public.

Points positifsPoints négatifs
– La qualité Wacom ;
– la connectivité simplifiée ;
– températures maîtrisées, multitouch amélioré ;
– consommation énergétique maîtrisée.
– pas de télécommande Wacom ExpressKey, et pas d’équivalent au Touch Ring ;
– absence d’accessoire “bonus” qui renforcerait l’attractivité du pack.

Où l’acheter ?

Cette Cintiq Pro 16 est disponible chez les revendeurs Wacom habituels, et notamment chez notre partenaire Progiss dans la boutique 3DVF.fr, au tarif de 1 249,17 €HT (1499.00 € TTC).

Nous avions spécifiquement demandé à Wacom si un risque de pénurie existait : le constructeur nous a répondu qu’aucun problème n’était prévu de ce côté, Wacom ayant apparemment sécurisé ses approvisionnements pour la demande attendue. Un bon point qui évitera aux artistes et studios, on l’espère, d’attendre des semaines avant de recevoir le produit.
En pratique cependant, Wacom annonce une disponibilité effective de la Cintiq Pro 16 pour début novembre.

Fiche technique :

Numéro de modèleDTH167
Dimensions/Résolution de l’écran39,6 cm (15,6″)/Ultra HD (3840 x 2160)
Surface active344 x 194 mm
Dimensions410 x 266 x 22 mm
Poids1.9 kg sans le socle en option
Performance des couleurs16,7 millions de couleurs (8 bits), 98 % de l’Adobe RGB (CIE1931) (type)
Angle de vue178° (89/89) H, (89/89) V (type)
Taux de contraste / Taux de réponse1000:1 (type)/30 ms (type)
Consommation électriqueConsommation électrique maximum : 25 W ou moins, 1,5 W ou moins en mode veille, 0,3 W ou moins à l’arrêt
Rapport largeur/hauteur / luminosité16:9/300 cd/m2 (type)
Connectivité1 x USB-C, 1 x HDMI
Entrée graphiqueInterface USB-C avec DisplayPort Alternate Mode (UHD), ou HDMI 2.0 ou interface supérieure (UHD) et interface USB-A
Multi-touchInterrupteur physique pour activer et désactiver les fonctions multi-touch ; gestes panoramique, zoom et tourner disponibles dans la plupart des applications y compris Adobe® Photoshop® et Illustrator®
StyletStylet Pro Pen 2 sans pile ni batterie avec 2 boutons latéraux personnalisables et 8192 niveaux de pression pour la pointe de stylet et la gomme
(principe à résonance électromagnétique breveté)
Angle d’inclinaison du stylet pris en charge+/-60 degrés
Touches ExpressKey™8 touches ExpressKey™ accessibles facilement et personnalisables propres à l’application, disposées sur le bord arrière de l’écran
SoclePieds déployables intégrés à un angle de 20° ; socle réglable détachable Wacom en option à un angle de 19° à 85° ;
support VESA (75 x 75 mm) permettant de fixer un bras ou un support d’un constructeur tiers
SécuritéFente de sécurité Kensington® Microsaver 2.0 (verrou vendu séparément)
Accélérateurs de productivitéInterrupteur physique marche/arrêt pour les fonctions multi-touch ; touches ExpressKey™, paramètres gain de temps sur l’écran ; Touch Ring sur une télécommande ExpressKey™ Remote optionnelle
ErgonomieUtilisation main droite ou gauche ; socle intégré (4° sans pieds ou 20° avec pieds) ; socle réglable Wacom disponible en option (de 19° à 85°)*; support VESA (75 x 75 mm) permettant de fixer un bras ou un socle d’un constructeur tiers ; Wacom Pro Pen 2 avec un revêtement confortable et ergonomique ; porte-stylet détachable à placer de chaque côté de l’écran
Compatibilité / configuration requiseWindows 7, 8.1, ou 10; macOS 10.14 ou supérieur ; interface USB-C avec DisplayPort Alternate Mode (UHD), ou interface HDMI 2.0 ou supérieure (UHD) et interface USB-A ; accès Internet pour télécharger le pilote
Contenu du coffretWacom Cintiq Pro, Wacom Pro Pen 2, porte-stylet avec 10 pointes de rechange (6 standard, 4 feutres) et extracteur de pointe, porte-stylet détachable avec 3 pointes
de rechange, câble USB-C à USB-C sans PVC (1,0 m), câble USB-C à USB Standard A sans PVC (1,8 m), câble HDMI 2.0 sans PVC (1.8 m), adaptateur CA sans PVC,
cordon d’alimentation (1,0 m), guide de mise en route, chiffon de nettoyage
Accessoires supplémentairesTélécommande ExpressKey™ Remote, socle réglable Wacom, sacoche de protection Wacom (grand modèle), clavier sans fil Bluetooth®, Wacom Pro Pen 2, Wacom Pro Pen 3D, Wacom Pro Pen fin, pointes de rechange, stylets ancienne génération (Pro, Classic, Art, Airbrush, Grip)
Garantie simple1 an au Japon & en Asie Pacifique ; 2 ans aux USA, Canada, Amérique latine et Chine ; 3 ans en Europe, Afrique et au Moyen-Orient avec échange sur site dans des régions choisies**

* Les spécifications peuvent être modifiées. Les valeurs indiquées dans les spécifications comme la taille de l’écran, la zone active et le poids sont données de manière approximative.
**Échange sur site disponible dans la plupart des pays de l’UE (à l’exception de Malte, Chypre, les Îles Canaries ou les DOM français). Plus d’informations sur les conditions générales à l’adresse www.wacom.com/emea-warranty.

A Lire également

7 commentaires

K
kin4n 27 octobre 2021 at 7 h 59 min
on veut un stylo fin, c est pas complique a comprendre. N importe qui qui a utilise un ipad (et qui dessine vraiment) ne peut pas revenir en ariere. A cause de leur stylo, de leurs prix, et de l ecosysteme. Wacom ne peut pas tout changer, mais quand meme, des express keys en 2021 pour faire des trucs qui ont deja ete ameliores depuis 10 ans par les UI tactiles, c est navrant. Et qu on ne me parle pas du slippery de l ipad, il existe des nibs a friction, et des paper feels pour ca. Wacom se focalise sur l industrie lourde, mais en vrai, ses produits valent les Hyons, n evoluent pas dans la bonne direction. 3 cables, ca c est de la mobilite.
Shadows 27 octobre 2021 at 8 h 57 min
Il y a tout de même pas mal d’artistes habitués au stylet épais qui ne veulent pas changer… L’idéal étant soit de laisser le choix à l’achat, soit de faire comme Xencelabs qui donne les deux.
Pour les câbles, il y en a deux seulement dans un des modes de connexion possibles, mais l’idéal serait évidemment de tout faire passer via un seul câble (données, courant).
Mr Ombre 27 octobre 2021 at 10 h 41 min
On peut retirer la partie en caoutchouc pour avoir un stylet plus fin.

Moi ce que j’aimerais beaucoup c’est une dalle haute fréquence avec un imput-lag très bas.

Shadows 27 octobre 2021 at 11 h 39 min
@Mr Ombre L’idée serait juste d’avoir un stylet plus réactif, ou ça irait au-delà ? (affichage de contenus 3D temps réel, peut-être ?)
Mr Ombre 27 octobre 2021 at 12 h 23 min
Oui, c’est juste d’avoir plus de réactivité. Perso je ne profite que très peu de la 4k sur de si petits écrans et je préférerais largement avoir une résolution plus normale mais avec une meilleure fréquence et un meilleur imput lag. Pour moi l’idéal ce serait une Wacom avec la dalle d’un bon écran gamer en gros.
K
kin4n 29 octobre 2021 at 10 h 20 min
@mr Ombre, Un ipad quoi …
Shadows 27 octobre 2021 at 12 h 37 min
Clairement ça ne semble pas être leur priorité, vu les 30ms annoncées de temps de réponse pour l’affichage. Je suppose que ça vient de la volonté de limiter la chaleur et donc la consommation électrique, là où un écran gamer serait probablement plus gourmand.
Mais on y viendra peut-être à terme, quand l’OLED sera prêt pour ce genre d’usage, avec des prix plus bas et moins de burn-in.

Laissez un commentaire