Lynx
Accueil » Rédactions » Interview vidéo: Lynx, le futur champion de la VR/AR ?

Interview vidéo: Lynx, le futur champion de la VR/AR ?

Temps de lecture : 2 minutes

A l’occasion du salon Virtuality 2022, nous avons pu rencontrer l’équipe de Lynx, startup française qui a fait beaucoup de bruit ces derniers mois avec son futur casque AR/VR.
Il faut dire que l’ambition est grande : devenir “le champion européen de la réalité mixte” !

Pour y parvenir, l’équipe Lynx a choisi de proposer un casque permettant de gérer à la fois réalité virtuelle et augmentée, avec un système optique innovant, un casque très compact, et une politique de données à l’opposé de groupes comme Meta/Facebook ou Microsoft Hololens.

Nos premiers essais avec le produits ont été prometteurs : latence faible, bonne qualité d’affichage, tracking efficace, le tout pour un tarif très raisonnable (à partir de 600$) par rapport à des solutions comme Hololens. Le design du Lynx, qui “n’enferme” pas, sera sans doute un très bon point pour la collaboration et l’usage par un public novice.

Stan Larroque, dirigeant de Lynx, a bien voulu nous détailler ce positionnement, mais aussi nous présenter le Lynx.
Spécificités techniques, vision du marché, impact des pénuries, levées de fonds, chiffres de vente, rumeurs autour d’un casque de réalité mixte chez Apple…

En moins de 10 minutes, nous sommes allés droit à l’essentiel.
De quoi se faire une bonne idée des enjeux autour de ce nouveau casque, disponible dès le mois de juin !

L’interview est en français, des sous-titres sont disponibles en français et anglais.
N’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne Youtube pour suivre nos prochains contenus !

Montage : Thomas “Gorkab” Martin

Sommaire :
0:00 Introduction, présentation du Lynx-R1
0:58 Lentille du Lynx : principe, avantages, inconvénients
2:26 See-through (type Hololens) vs pass-through (Lynx-R1)
3:11 Pénuries
3:48 Ecosystème logiciel, compatibilité
4:18 Chiffres de vente ?
4:32 Un casque français : un défi
5:02 “Le champion européen de la réalité mixte”
5:26 Données et vie privée
6:06 Un futur casque de réalité mixte chez Apple ?
7:08 Vers une V2 du casque ?

Caractéristiques techniques du Lynx-R1 :

  • Lentilles catadioptriques / prisme freeform ;
  • Affichage : un écran 1600×1600 par oeil, 90Hz ;
  • Champ de vision : 90° ;
  • Densités de pixels : 18 PPD (pixels par degré de champ de vision) avec super résolution ;
  • Capteurs : 2 caméras n&b (tracking positionnel), 2 caméras infrarouges (tracking des mains), 2 caméras RGB classiques, accéléromètre, gyroscope ;
  • Tracking : 6 DoF (SLAM), tracking des mains, reconnaissance des gestes ;
  • Audio : deux hauts parleurs stéréo, micro, prise jack 3,5mm TRRS ;
  • Puissance de calcul : Qualcomm Snapdragon XR2, 6Go de LPDDR5, 128Go de stockage extensible par carte micro USD ;
  • Plateforme : Android 10, compatible Unity, Unreal Engine ;
  • Connectivité : Wi-Fi 6 (802.11ax), BlueTooth 5.0, USB Type-C ;
  • Batterie : 3h d’usage actif ;
  • Refroidissement actif.

Le Lynx est disponible en deux éditions : standard (600$ environ) et Enterprise Edition (1100$). La version entreprise comporte un support dédié et permet de redistribuer le casque dans une offre commerciale.

Notez enfin que Stan Larroque et l’équipe Lynx seront présents sur le salon Laval Virtual, avec casques et démos, du 12 au 14 avril.

A Lire également

7 commentaires

K
kin4n 31 mars 2022 at 18 h 38 min
un varjo quoi
Shadows 31 mars 2022 at 20 h 05 min
@kin4n Dans le concept oui c’est exactement le même principe : du pass-through, avec ce que ça a d’avantages et inconvénients.
Par exemple, pour un usage critique du genre centrale nucléaire ou voie ferrée, on préfère plutôt du see-through, de la visière transparente à la Hololens : zéro latence sur la vue du réel.
Ceci dit, l’équipe Lynx m’a indiqué que leur casque sépare le flux vidéo du rendu 3D : si le rendu 3D devient soudain très lent, tu gardes la latence faible sur l’image des alentours.

Par contre le positionnement me semble très différent :
– le form factor plus compact, donc moins de soucis de parallaxe et de sentiment d’avoir les bras plus courts qu’avant ;
– le prix : un Varjo XR-3 c’est 6000€, +1500€ d’abonnement annuel, ou environ 10 500€HT sans abonnement : pour le même prix tu peux avoir toute une étagère de Lynx ;
– mobile d’un côté, filaire de l’autre ;
– le Varjo est loin devant en termes d’affichage (leurs démos dans des cockpits sont très parlantes, tout est lisible, c’est impressionnant).

K
kin4n 1 avril 2022 at 20 h 31 min
oui biensur, je suis d accord avec tout. Et ca plaisir du hardware Fr
Z
Zarelion 1 avril 2022 at 16 h 56 min
Super intéressante cette interview.

J’espère que l’argument de l’indépendance sera suffisant parce que Cambria risque de se placer en concurrence directe avec le lynx.

J’ai aussi un peu la phobie des charnières sur les casques VR, elles ont tendance à avoir du jeu ou à en prendre et ça fait sortir du sweetspot quand on regarde en bas.

Shadows 1 avril 2022 at 17 h 06 min
Bonne remarque, pour les charnières !
Comme on risque de repasser les voir durant Laval Virtual pour tester d’autres démos, j’en profiterai pour regarder ça de plus près et aborder le sujet avec l’équipe.

Pour Cambria, à voir selon les specs. Une chose est sûre par contre, le lien avec les services Meta seront là, et pour une partie du public cible c’est rédhibitoire.

Z
Zarelion 1 avril 2022 at 17 h 53 min
J’attends ça avec impatience alors! C’est peut être pas très important mais ça m’a toujours fait tiquer: tous les constructeurs que je connais qui ont utilisé des charnières sur un modèle ont abandonné l’idée par la suite :HTC,HP,Lenovo,Acer

Oui c’est sûr pour Meta, malheureusement on paye forcément leurs investissements massifs quelque part…

phicata 2 avril 2022 at 17 h 48 min
Un test intéressant

Laissez un commentaire