Image default

Interview 3DVF : Aurélien Brion, spécialiste du rendu architectural / rendu 3D

3DVF : Tu travailles notamment avec Unreal Engine pour tes animations. Un bon exemple étant Watson House, qui met l’accent sur de la végétation… Comment as-tu approché ce projet ? Les plantes et arbres ont-ils posé des soucis de performances ?

Aurélien Brion : J’ai un œil sur Unreal depuis quelques années, je l’ai plusieurs fois installé puis désinstallé par manque de temps mais aussi car j’étais un peu perdu dessus. J’ai décidé de m’y mettre fin d’année 2019 avec l’achat d’une RTX 2060 pour tester le temps réel.

Sur Watson House, la difficulté était de gérer la végétation, ce qui se fait sans soucis par défaut mais devient plus compliqué en raytrace. Je pense que c’est à la fois à cause de mes lacunes sous le soft mais aussi car je n’ai qu’une carte graphique.

J’ai également eu pas mal de soucis pour gérer correctement à la fois l’éclairage extérieure et intérieure.

Je débute dans tous les cas avec Unreal, je suis très très loin de maitriser le soft et de ce qui se fait avec lui sur le marché.

3DVF : Summer Morning Flat, de son côté, met l’accent sur l’éclairage, l’utilisation de tissus et coussins… Et fait un clin d’oeil à une licence bien connue. Quelques mots sur ta démarche et les enjeux artistiques/techniques ?

C’est une scène qui vient d’un projet commercial, là aussi pas facile pour paramétrer l’éclairage voulu, après pas mal de tests j’ai réussi à la fois à avoir ce que je voulais mais aussi rendre l’animation en 4k avec peu de grain et sans crasher ma carte vidéo…

Les matières sont complexes à travailler et à construire sous Unreal, je suis parfois parti de matériaux gratuit de l’immense banque Epic.

Pour la licence connue, j’ai toujours aimé amener quelques clins d’œil dans mes scènes avec ces personnages et vaisseaux connus.

3DVF : Penses-tu qu’Unreal Engine soit désormais assez performant pour être utilisé en rendu fixe également ?

Unreal est un monstre, ce qu’il est possible de faire dessus est énorme !

On a à la fois un logiciel testé et approuvé, des banques 3d et matières immenses et le tout est gratuit !!

Vu ce que l’on peut sortir en temps réel 4k, j’ai aucun doute sur le fait de l’utiliser pour de l’image fixe, pas de temps de calcul, des modifs en temps réel. De plus, on peut déjà configurer des pass de wire et autres pour une éventuelle post-prod.

À l’heure actuelle, c’est déjà un sérieux concurrent sur le marché. Mais vu ce que nous prépare Epic pour 2021 et ce que le moteur va faire tourner en temps réel, cela va changer pas mal de chose et mettre à mal la concurrence !

3DVF : Pour les jeunes artistes qui cherchent encore à s’orienter, il est parfois difficile d’avoir une idée des salaires/revenus associés à chaque spécialité. Peux-tu nous donner une fourchette (même approximative) en ce qui te concerne ? Hors situation exceptionnelle (pandémie), les variations d’un mois sur l’autre sont-elles importantes ? Y a-t-il par exemple un côté saisonnier dans la demande ?

Alors on va dire que les prix fixés seront en fonction de la situation géographique, de la taille, la notoriété et des compétences d’une structure.

Me concernant je ne réalise pas que des images d’architecture, j’interviens aussi dans le domaine du design, de l’industrie et de toute entreprise qui peux avoir besoin d’image de synthèse.
J’ai un panel de prix qui varient de 300€ pour une vue studio produit par exemple à 1200€ pour une image concours ou de promotion. ( Prix donnés à titre d’exemple puisque chaque demande est liée à un devis au plus juste suivant le projet).

Il n’y a pas vraiment de salaire fixe, cela va dépendre de la charge de travail et de ce que l’on peut sortir sur le mois.
Travailler en libéral veut aussi dire que certain mois on peut ne rien toucher et surtout que entre la date de facturation et de paiement il se passe entre quelques jours et quelques mois…

Pour le coté saisonnier on a pour habitude de moins travailler en août car quasi toutes les structures sont fermées.

3DVF : Enfin, l’actualité, c’est aussi la crise du Covid-19… Quel a été son impact sur le marché de l’architecture ?

De mon coté, c’est assez simple tout s’est arrêté début mars. Tout le planning stoppé, annulé ou reporté, notamment les concours.

Comme toutes les structures, j’ai été touché de plein fouet puisque plus de revenus pendant cette même période. Je ne me plains pas car je n’ai pas d’employés ou de gros bureau à payer comme pas mal de grosses structures.

3DVF : La reprise est-elle désormais bien enclenchée, ou y a-t-il encore une certaine prudence du côté clients ?

La reprise est timide à l’heure où j’écris, je suis pour ma part, dans le flou pour les mois à venir ainsi que pour mon planning. Cependant ça repartira forcement, comme à chaque fois ! 😉

Pour en savoir plus

Le site d’Aurélien Brion.

A Lire également

1 commentaire

johan26 17 juin 2020 at 0 h 00 min
Témoignage bien complet, merci à vous tous

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite