Petit Moutard

Petit Moutard : un film d’animation potache et grinçant [Annecy 2021]

Entre la découverte de l’animation chaleureuse du dernier Pixar, quelques pitchs et une présentation de Ron Débloque, le moins que l’on puisse dire est que le film Petit Moutard, venu d’Autriche et Allemagne, détonne dans le paysage d’Annecy 2021.

Dès les premières minutes, l’ambiance est posée : vannes potaches, mauvais goût assumé sont de la partie. Le pitch ne cache d’ailleurs pas ces choix :

A l’auberge de SiegHeilkirchen vit un Petit Moutard qui dessine la bouchère toute nue, excitant ainsi toute la petite ville. Le Petit Moutard s’appelle Manfred Deix et il a bien du talent. Mais, une telle petite ville, dans l’ Autriche des années 1960, a surtout besoin de peintres pour recouvrir les traces du nazisme. Heureusement, il existe l’Expresso Jessy, la bière et le Rock’n’Roll. Un beau jour, les Roms arrivent au village et avec eux la téméraire Mariolina. Enfin, à Siegheilkirchen, Le Petit Moutard trouve un vrai sujet à dessiner. Mais, pour les passéistes incurables du village, ce qui est étranger est bien évidemment une menace…

Un film d’animation intense, inspiré de la vie du dessinateur et caricaturiste autrichien Manfred Deix, qui raconte la puberté et les prémices de la République autrichienne, à travers des personnages précis et retors à souhait.

Nostalgiques du IIIème Reich, racisme, boutons d’acné et dessins lubriques : Petit Moutard ne brille pas forcément par sa finesse, mais ce n’est justement pas son objectif. Même le character design exprime le parti pris de réalisation, avec des antagonistes volontairement enlaidis.

On recommandera donc surtout le film aux amateurs d’humour potache et subversif, qui devraient y trouver leur bonheur. Le dénouement du film, en particulier, vaut le détour.

Voici la bande-annonce, disponible en VO sous-titré anglais ; le film est en recherche d’un distributeur pour la France.

A Lire également

Laissez un commentaire