Pourquoi j'ai pas mangé mon père

Nostalgie : « Pourquoi j’ai pas mangé mon père », retour sur une catastrophe industrielle

A lire chez BFMTV, une enquête de Jérôme Lachasse sur le film d’animation Pourquoi j’ai pas mangé mon père (2015).

Réalisé par Jamel Debbouze, le film est resté dans l’histoire comme un flop retentissant : après une longue gestation et malgré un budget imposant ainsi que des choix techniques novateurs (l’utilisation de la performance capture), le projet fut un échec critique et commercial cuisant.

L’article s’appuie sur les témoignages d’une partie de l’équipe (certains, dont Debbouze, préfèrent ne plus évoquer le film) pour en retracer la genèse et expliquer son naufrage. Fred Fougea et le producteur Marc Miance, plusieurs artistes et techniciens ont été interviewés pour l’occasion.

Scénario qui gonfla au fil du temps, incompréhension entre Jamel Debbouze / Fred Fougea et l’équipe technique car les premiers ne connaissaient pas les contraintes liées à l’animation, character design écourté, personnages devant ressembler à la fois aux comédiens français et à d’autres comédiens chinois afin de vendre le film en Chine, fils de Louis de Funès devenant trop envahissant, budget dépassé… L’article de BFMTV est la chronique d’un lent naufrage et d’une cascade de mauvaises décisions.
Rémi Chayé, désormais réalisateur (Tout en haut du Monde, Calamity) et à l’époque responsable d’une des équipes de storyboard, est cité à plusieurs reprises : « On voyant le Titanic couler », « On allait droit dans le mur. On prévenait. On a été un certain nombre à gueuler. Mais comme Jamel était une star, personne n’osait lui dire que c’était n’importe quoi », explique-t-il.

Au final, le film attirera 2,5 millions de personnes : un joli score mais très loin des 8 nécessaires pour rentabiliser le film.

Nous ne pouvons que vous recommander la lecture de l’ enquête complète de Jérôme Lachasse : passionnante, elle est aussi, comme toujours lorsque l’on s’intéresse aux échecs, une leçon de cinéma avec une série d’écueils à éviter lors d’un projet.

Et si vous n’avez jamais vu Pourquoi j’ai pas mangé mon père, sachez que le film est disponible en DVD et streaming pour quelques euros.

A Lire également

12 commentaires

phicata 6 août 2021 at 16 h 31 min
Le passage sur le fils de Funes est croquant!
L’amateurisme de Pathé laisse pantois (à ce niveau de blé engagé, aux états unis la production c’est bcp plus sérieux me semble t’il)
mais là c’est le copinage à la francaise: l’entre soit: "esprit canal +", jamel comedy club etc.
voir aussi: Brutus Vs César ou, en moins pire, Le marsupilami, RRRrrrr…
Quoique cela donna aussi de bonnes choses: La série H, Didier et quelques autres…
johan26 6 août 2021 at 19 h 02 min
2.5 millions de tickets tout de même !? La publicité agressive fonctionne bien
Z
zeauro 8 août 2021 at 12 h 24 min
C’est assez affligeant de voir le manque d’intelligence de l’équipe de Pathé de l’époque.
Il y a eu des erreurs qu’on ne commet pas si on a un peu de bon sens.
Confier un film avec un tel budget à quelqu’un qui n’avait pas le temps de s’en occuper.
Confier un film d’animation impliquant des techniques nouvelles à un autre qu’un réalisateur, chevronné en animation.
In fine, d’après l’article, ils ont confié le bébé au techos qui a joué au plâtrier pour finir au plus vite.

Belle démonstration que les producteurs ne captaient rien à l’animation. Il faut espérer que ça a changé, maintenant.
Parce que tous les arguments avancés sont bidons.
La collaboratrice qui ne capte pas à quoi sert le casque de performance capture. Les américains, eux, savent. Ils ont fait la série des Planet of the Apes avec.
Et non. Les gens ne vont pas voir des films d’animations parce que les personnages ressemblent aux acteurs, mais précisément pour l’inverse.
Mon dieu, un pro de l’impro, ça improvise.Vraiment, le truc que personne n’aurait pu anticiper.
Mon dieu, il y a de la data à gérer et il faut avoir un budget adapté pour. C’était pas une surprise pour les techos. Si ils leur avaient parlé, ils l’auraient su.

Bien géré, il n’y a pas de raison pour qu’un film français d’animation avec un budget hors normes n’arrive pas à faire aussi bien que les succès ricains. A savoir autour des 4 millions.
Donc oui, le hors-normes, il a une limite. Mais du coup, l’article continue à alimenter la réputation que l’animation n’est pas rentable.
Alors que là, la gabegie est liée à l’absence du service minimum des producteurs pour encadrer l’équipe, pas à l’usage de la technique.

class="bbCodeBlock bbCodeBlock--expandable bbCodeBlock--quote js-expandWatch">

2.5 millions de tickets tout de même !? La publicité agressive fonctionne bien

Peut-être aussi le fait que dans la case "film d’animation que je vais montrer à mon môme parce qu’il faut absolument le sortir", il n’y avait pas foule face à lui.

Shadows 9 août 2021 at 9 h 13 min
class="bbCodeBlock bbCodeBlock--expandable bbCodeBlock--quote js-expandWatch">

Mon dieu, un pro de l’impro, ça improvise.Vraiment, le truc que personne n’aurait pu anticiper.

Ca rejoint d’ailleurs l’interview sur Le Tour du Monde en 80 Jours que l’on vient de publier : Circus connaissait le réal (Samuel Tourneux), savait qu’il aurait tendance à rajouter des choses imprévues dans les FX 2D, et a anticipé la chose en prévoyant du temps et des moyens pour ça, tout en cadrant ces imprévus si besoin.

En tous cas c’est dommage que le projet ait échoué de façon si massive, le concept de départ était un pari intéressant.

Merlinone 10 août 2021 at 20 h 54 min
On peut en tout cas être surs que le film à été fait par une bande de rigolos.
flw 13 août 2021 at 10 h 24 min
Très intéressant !

Comme quoi, un producteur qui connaît son boulot, ça peut être utile.

K
kin4n 13 août 2021 at 19 h 14 min
D accord la prod, les reals, les auteurs sont tous mauvais. Mais merde, la 3d c est vraiment de la merde. Ils parlent de 60 cameras 4k pour la mocap, de perf capture pour les visages, mais le resultat est moins bon qu une combi. C est bien beau de tout mettre sur le dos des "gens qui font pas de 3d", mais le taf est ridicule par rapport au budjet du truc. Et personne ne leur a dit que la mocap et le DA, c est INCOMPATIBLE ?
K
kin4n 13 août 2021 at 19 h 15 min
Ah et j oubliais. Ils n ont pas fait de Chara design keyframe, d accord, mais le mec qui a pondu les designs de base, a surement le plus mauvais des gouts du monde entier. C est laid, c est fade, ca n a aucune creativite. C est vraiment nul
johan26 13 août 2021 at 20 h 40 min
C’est vrai que le manque d’attractivité du film passe pas mal par son esthétique et son contenu questionable. Technologie de pointe ou non.
Après à 2.5 millions d’entrées j’appelle vraiment pas ça un échec. Valerian a fait 4 millions sans passer pour un bide domestique.
Kaamelott va lui aussi avec 1.5 millions de tickets commencer à pleurer sur la faute de la pandémie.

Les seuls films d’animations FR ou avec de l’animation FR minimale ayant fait mieux la décennie passée sont :
– Sur la piste du marsupilami : 5 millions de tickets localement et énorme bide international
– Moi Moche et méchant : Qui doit quand même sa popularité aux producteurs des USA
– Astérix 2012 & 2014 & 2018 : 4 + 2 + 4 millions de tickets et bide solide à l’international
– Arthur 3 : 3 millions de tickets et bide dantesque à l’international

Vu que tout le secteur de l’animation est parti se réfugier dans la pub ou sur Gulli, peut etre retenteront t ils leurs chances sur d’autres plateformes à l’avenir ?

phicata 14 août 2021 at 15 h 10 min
class="bbCodeBlock bbCodeBlock--expandable bbCodeBlock--quote js-expandWatch">

Après à 2.5 millions d’entrées j’appelle vraiment pas ça un échec

C’est le ratio investissement/retour sur recette qui fait dire que c’est un échec. Parce que en soit tu as raison ce sont des chiffre qui doivent en faire réver bcp.
4 et 5 millions pour Valerian et le Marsupilami pffffffffffff: deux films ratés, ça me tue!

Shadows 16 août 2021 at 10 h 09 min
Oui, il faut toujours bien ramener au budget: la question n’est pas de savoir s’il y a beaucoup d’entrées ou pas, mais si celles-ci couvrent le budget de production et de marketing.
K
kin4n 17 août 2021 at 12 h 13 min
je trouve que Valerian pour le coup, techniquement c est irreprochable. C est surtout la rea qui est a chier. Sans parler du massacre de la licence d origine. Mais le film a de gros bons passages quand meme, c est pas gaston quoi

Laissez un commentaire