Epic Games

MetaHuman Creator disponible, levée de fonds : jusqu’où s’arrêtera Epic Games ?

Epic Games continue de faire l’actualité, avec deux annonces majeures ces derniers jours. En voici un résumé.

Epic Games pèse désormais 29 milliards de dollars

Tout d’abord, le groupe a levé 1 milliard de dollars, dont 200 millions issus du Sony Group Corporation. A ses côtés de nombreuses entités, dont des groupes d’investissement et fonds de pension :

Appaloosa, Baillie Gifford, Fidelity Management & Research Company LLC, GIC, funds and accounts advised by T. Rowe Price Associates, Ontario Teachers’ Pension Plan Board, funds and accounts managed by BlackRock, Park West, KKR, AllianceBernstein, Altimeter, Franklin Templeton and Luxor Capital.

Ce nouveau milliard permet à Epic Games d’atteindre une valorisation de 28,7 milliards de dollars. L’implication de Sony n’est pas surprenante : le groupe avait déjà injecté 250 millions en 2020. Comme nous l’indiquions à l’époque, il ne faut pas penser ici uniquement au secteur du jeu ou à la PlayStation : Sony a bien compris l’intérêt des technologies d’Epic Games pour le cinéma, la musique (on pense notamment aux concerts dans Fortnite) ou encore dans le domaine social.
Le communiqué sur cette nouvelle levée de fonds évoque d’ailleurs explicitement “la technologie, le divertissement et les sevices en ligne connectés socialement”, soulignant que derrière leurs différences, Sony et Epic Games travaillent en partie sur des marchés communs.

MetaHuman Creator disponible en beta

Autre nouvelle de taille : MetaHuman Creator, l’outil dans le cloud permettant de créer des humains réalistes et riggés en quelques minutes dans un navigateur web, est disponible en accès anticipé. Une série de modèles prédéfinis sont proposés comme points de départ.

Application cloud oblige, les demandes d’accès ne sont pas validées immédiatement, afin de gérer la montée en charge ; dans notre cas, quelques heures seulement ont suffi avant de recevoir la validation.

Un de nos essais de MetaHuman Creator

Nos premiers tests sont très convaincants, même si nous avons quelques regrets : il ne semble pas possible de générer un humain aléatoirement, et nous aurions apprécié une option permettant de partir d’une photo pour créer facilement une doublure numérique.

Reste que les résultats sont très réalistes et que les nombreux presets permettront de créer une grande diversité d’humains virtuels. Pour un outil encore en beta, MetaHuman est clairement très prometteur.

A Lire également

Laissez un commentaire