Tilt Brush

Google abandonne Tilt Brush, son outil créatif en VR, mais ne le tue pas

L’application Tilt Brush est une des solutions les plus connues de création 3D en réalité virtuelle, et pour cause : cet outil de peinture dans l’espace est porté par le géant Google, ce qui lui a assuré une belle visibilité. Tilt Brush dispose en outre de fonctionnalités intéressantes comme des brosses dynamiques : effet de feu, réaction à l’audio par exemple.

La vidéo de lancement de Tilt Brush, dévoilée en 2016

Comme de (très) nombreux produits par le passé, Tilt Brush ne semble cependant pas avoir satisfait Google. Après la mort de sa plateforme Poly en fin d’année, qui permettait notamment de stocker ses créations Tilt Brush, Google annonce la mise à le retraite de Tilt Brush.

Le support prend donc fin, mais Google choisit de ne pas réduire le produit en poussière : le code est passé en open source et disponible sur GitHub sous licence Apache 2.0. Vous pouvez donc reprendre le flambeau et créer une solution qui s’appuiera sur ce code.

Pour les artistes, Tilt Brush reste disponible sur Steam, Humble Store, Viveport, Oculus. On regrettera toutefois que le tarif reste à 20€ : vu la fin du support, une baisse du prix aurait été appréciable.

Les brosses réagissant à l’audio
Pour se faire une idée des possibilités de l’outil, voici un aperçu du travail d’Anna Zhilyaeva, artiste spécialisée dans les créations VR.

A Lire également

4 commentaires

Z
zeauro 27 janvier 2021 at 11 h 45 min
Je pense qu’ils ont été satisfait du produit. Mais il y a une phrase qui me semble assez claire.

class="bbCodeBlock bbCodeBlock--expandable bbCodeBlock--quote js-expandWatch">

As we continue to build helpful and immersive AR experiences

Le gafa Google semble moins intéressé par la VR que par l’AR.
Ce sera toujours un truc de niche comparé à l’AR.

La VR, c’est un truc de créateur, prêt à s’investir pour construire tout un environnement.
Se taper des jours de création avec un casque VR sur la tête, c’est peut-être pas l’idéal pour voir le contenu en la matière s’étoffer.
Il vaut peut-être mieux avoir des contenus mixtes , en partie fait avec un casque sur la tête et en partie fait sans.
Blender faisant de la VR, maintenant, et ayant des outils de dessin dans l’espace 3D.
Google le sachant, puisqu’ il finance des GSoCs et met au pot en étant corporate silver.
Il est peut être possible qu’une partie de Tiltbrush se retrouve dans Blender.
Et que du coup, les créateurs Tiltbrush se mettent à faire de l’animation.

L’ AR, ce sera vraiment le truc grand public quand il s’agira juste de faire un gribouilli dans un brainstorming à propos de n’importe quoi.
Et même, si il faudra probablement attendre que le parc des smartphones et tablettes se renouvelle pour devenir plus puissant pour ce genre d’applis.
C’est pas du tout, le même délire, que le casque qui isole.

Shadows 27 janvier 2021 at 12 h 24 min
Effectivement, la distinction AR/VR est à prendre en compte !

Je suppose que l’échec de Poly a aussi beaucoup joué : une plateforme comme celle-là était plus proche des produits existants de Google que Tilt Brush (une sorte de Youtube pour la 3D, avec débouchés en AR, VR, impression 3D, divertissement). Et Tilt Brush n’était peut-être en partie, à leurs yeux, qu’un moyen de faire en sorte d’avoir du contenu sur Poly.

Sur l’essor de l’AR grand public, je préfère rester prudent : on nous avait déjà promis un eldorado il y a pas mal d’années, les applis sortaient, les marques voulaient toutes leur démo promotionnelle… Et finalement, aujourd’hui, l’usage reste marginal. Ca changera peut-être avec la 5G, les nouveaux smartphones, mais uniquement si l’avantage est réel, ce qui n’est pas toujours le cas.

phicata 27 janvier 2021 at 17 h 59 min
Mais est ce qu’il faut y voir un symptome de l’essort ou pas de la VR. On en est ou?
johan26 28 janvier 2021 at 0 h 23 min

On peut refaire une entreprise avec tout ce que Google a abandonné 🤣
Reste plus qu’a attendre les lunettes de Sharp et TCL pour que la VR devienne définitivement tendance 😎

Laissez un commentaire