Je sème à tout vent

Edmond Couchot, pionnier des arts numériques (1932-2020)

Nous apprenons le décès d’Edmond Couchot, enseignant, théoricien et artiste contemporain, qui a beaucoup œuvré dans le domaine des arts numériques.

Il avait notamment cofondé le département Arts et Technologies de l’Image à l’Université Paris 8, produit une abondante littérature sur les liens entre arts et technologies (en particulier dans le secteur des arts visuels).
Dès les années 60, il avait lui-même créé différentes œuvres interactives avec par exemple des « mobiles musicaux » capables de réagir au sons externes. On notera aussi, à l’aube des années 90, le dispositif Je sème à tout vent (réalisé par Michel Bret) permettant au spectateur de souffler sur des pissenlits virtuels, ou l’installation La Plume (Michel Bret, Edmond Couchot, Marie-Hélène Tramus), assez similaire mais centrée sur une plume virtuelle.
Nous avions eu l’occasion, en 2018, de tester Je sème à tout vent durant Laval Virtual (photo d’en-tête), et constater que l’oeuvre n’a rien perdu de sa force poétique.

La page Wikipedia d’Edmond Couchot vous donnera une idée plus précise de son parcours et de ses publications.

Nous vous invitons aussi à (re)découvrir la conférence qu’il avait donnée en 2011, dans le cadre de l’évènement Le Futur a Un Passé organisé dans le cadre de Futur en Seine et proposé par EnsadLab, l’INA, l’IRCAV (Université de Paris 3) et Paris ACM Siggraph, en partenariat avec 3DVF. Il y revenait sur la création d’ATI à l’Université Paris 8. L’occasion également d’évoquer les premières oeuvres des élèves et enseignants.

A Lire également

Laissez un commentaire