Digital painting : Black Ink évolue

L’éditeur Bleank met à jour Black Ink, son logiciel de peinture numérique.

Au programme de cette nouvelle version, estampillée 2020.2, on notera surtout l’arrivée du 64 bits natif, et la possibilité d’avoir un aperçu du contenu des fichiers Black Ink (.bkd) sous l’explorateur Windows.

En outre, il devient possible d’ajuster la quantité de VRAM de la carte graphique utilisée par le programme, un opérateur luminosité/contraste fait son apparition dans l’éditeur de calques, et Black Ink propose un mode de fusion « multiply preserve alpha ». Enfin, la page « à propos » accessible dans les menus vous permettra d’accéder rapidement à la présence en ligne de l’outil.

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite