RADiCAL
Accueil » Autodesk fait un investissement RADiCAL dans la motion capture

Autodesk fait un investissement RADiCAL dans la motion capture

La motion capture à partir de vidéos, sans capteurs, combinaisons ou caméras spécifiques, est-elle une solution d’avenir ?
C’est ce que pense Autodesk, qui annonce avoir investi dans RADiCAL, société qui développe une solution de ce type.

RADiCAL : de la motion capture dans le cloud grâce à l’IA

De la même manière que des outils comme Kinetix, Deepmotion ou Plask, radical propose d’envoyer dans le cloud des vidéos filmées de façon classique avec une seule caméra, qu’elle soit haut de gamme ou un simple smartphone.

Les vidéos en question sont ensuite traitées par intelligence artificielle : les mouvements de la personne filmée sont converties sous forme de données 3D, et RADiCAL permet alors de les télécharger au format FBX.

En outre, RADiCAL se distingue avec son offre Live, qui permet de streamer de la vidéo vers leurs serveurs, et de recevoir en retour de l’animation live, utilisable dans vos outils 3D, applications et jeux (le système est notamment compatible WebGL, Unity, Unreal).
Enfin, RADiCAL propose aussi une API pour les studios souhaitant intégrer plus directement sa technologie dans leur pipeline.

Pourquoi cet investissement ?

Du point de vue d’Autodesk, investir dans ce genre d’approche a du sens : elle complète les techniques plus classiques déjà couvertes par MotionBuilder (même si ce dernier est désormais vieillissant), et l’approche cloud avec abonnement cadre parfaitement avec le modèle économique de l’entreprise.

Par ailleurs, ce marché est encore naissant et il y a donc une place à se faire sur ce segment qui aura des débouchés dans le je vidéo, les effets visuels et l’animation.

En parallèle, pour une solution comme RADiCAL ou ses concurrents, les parts de marché dépendront évidemment de la qualité de la capture mais aussi des partenariats et moyens financiers : un investissement d’Autodesk est donc bienvenu. RADiCAL dispose aussi du soutien d’Epic Games via son programme de bourses MegaGrant, et a établi des liens avec NVIDIA (compatibilité Omniverse).

Combien ?

Malheureusement, Autodesk ne donne pas de détails sur le montant investi au sein de RADiCAL. Un point d’autant plus frustrant qu’il empêche de se faire une idée précise de l’intérêt d’Autodesk pour cette technologie.

Le montant investi aurait également pu donner des indices sur la volonté à long terme d’Autodesk : pour le moment, le groupe parle de simple partenariat, mais on pourrait évidemment imaginer que cet accord débouche, à terme, sur un rachat.

En attendant de voir le résultat de ce partenariat, voici un aperçu des possibilités de RADiCAL avec une de leurs dernières vidéos de démonstration.

A Lire également

Laissez un commentaire