Une oeuvre VR innovante et produite par Terrence Malick présentée à Annecy

A l’occasion du Festival d’Annecy, nous avons eu droit à un aperçu du projet Evolver – Prologue, un court-métrage en réalité virtuelle de Marshmallow Laser Feast, en collaboration avec Terrence Malick (producteur délégué), produit par Atlas V (France) et Marshmallow Laser Feast (Royaume-Uni), et en coproduction avec la division XR d’Orange.

Le concept : une expérience méditative qui nous invitera à voyager dans notre propre corps. Evolver – Prologue suit le parcours de particules d’oxygène tout au cours du processus de respiration, dans les poumons puis le circuit sanguin.
Le projet implique également un gros travail musical, avec entre autres Johnny Greenwood de Radiohead.

Concrètement, et comme le montre le teaser, l’expérience s’appuiera sur des représentations scientifiques diverses : imagerie médicale (scanner, rayons x), vues microscopiques, végétal, champignons…
Au niveau technique, Houdini est au coeur du travail des équipes, accompagné de vvvv : un toolkit utile pour gérer les scènes très lourdes, par exemple une scène VR avec nuages de points.

L’implication d’Atlas V dans ce projet n’est pas une surprise : l’entité française dispose déjà d’une solide expérience, avec des projets tels que Gloomy Eyes, Spheres, Battlescar qui ont su séduire critiques et public.
Du côté d’Orange, le soutien au secteur XR est notamment lié à la promesse de retombées sur les marchés du groupe : durant la conférence, l’opérateur n’a par exemple pas caché son intérêt pour le modèle économique déployé en Corée du Sud, où la 5G est portée par des abonnements combinant forfait téléphonique et heures d’expériences XR. D’où l’implication dans des expériences comme Evolver.

Au-delà du teaser, nous avons eu droit à à un aperçu plus détaillé du projet, et le concept semble prometteur. Reste à voir si le résultat final est à la hauteur de l’expérience planante et introspective que l’équipe souhaite mettre en place.
La réponse, en théorie, au printemps prochain.

A Lire également

2 commentaires

frenchy pilou 28 juin 2021 at 11 h 31 min
Fait penser au corps humain découpé en tranches…10 ans déjà…

Shadows 28 juin 2021 at 12 h 01 min
@frenchy pilou il y a de ça, finalement c’est un peu la même idée mais en plus planant et avec les techniques actuelles, qui permettent de s’immiscer dans le flux sanguin. :)

Laissez un commentaire