Un moteur de jeu dans votre navigateur : gadget ou révolution ?

L’équipe du moteur de jeu libre et gratuit Godot vient d’annoncer une belle surprise : grâce au sponsoring de la fondation Mozilla (également responsable de Firefox), l’éditeur de Godot 4.0 va être accessible directement dans un navigateur web, sous forme d’application HTML.

L’annonce explique que la version web a été rendue possible grâce aux dernières avancées des standards du web, et a plusieurs avantages théoriques :

  • une barrière d’entrée plus faible pour les nouvelles personnes utilisant le moteur, puisqu’il deviendra possible de tester l’éditeur sans rien installer ;
  • l’éditeur web étant lui-même conçu comme un jeu Godot, ses améliorations se retrouveront aussi dans le support de l’export HTML5 pour les projets créés avec Godot ;
  • enfin, la fin de l’installation rend possible un usage dans des cas où l’installation d’un logiciel est exclu, comme sur des tablettes ou ordinateurs appartenant à une école : de quoi s’implanter plus facilement dans le secteur de l’éducation.

Attention, il s’agit bien ici d’une option : l’équipe Godot est très claire sur ce point, l’éditeur natif reste à l’ordre du jour et restera le coeur du produit.

Enfin, une démonstration est d’ores et déjà accessible en ligne. Il vous faudra disposer d’un navigateur reposant sur Chromium ou de Firefox Nightly pour accéder à ce prototype. L’annonce donne quelques conseils d’usage et liste les limitations actuelles, ainsi que les améliorations à venir.

Dans l’ensemble, cette nouvelle nous semble positive pour Godot. N’ayant pas vocation à être un compétiteur frontal de Unity ou Unreal, il doit trouver des atouts alternatifs pour se faire une place. Cette version web pourrait bien en être un, et pourra faciliter les ateliers de découverte ou game jams autour du produit.

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite