Hypertec
Accueil » Un bain pour des studios plus écologiques, économiques: Hypertec au SIGGRAPH 2022

Un bain pour des studios plus écologiques, économiques: Hypertec au SIGGRAPH 2022

Cette article est disponible en: English (Anglais)

Durant le SIGGRAPH 2022, nous avons rencontré l’équipe d’Hypertec afin de découvrir leurs solutions de travail distant, de cloud mais aussi et surtout leur technologie de refroidissement par immersion, que l’entreprise présente comme un moyen de rendre le secteur Media & Entertainment plus durable. Le concept : plonger les serveurs de calcul dans un liquide non conducteur, afin de les refroidir plus efficacement qu’avec de l’air.

Voici l’interview ; elle est en anglais mais des sous-titres (français et anglais) sont disponibles via l’interface Youtube.

A Lire également

4 commentaires

phicata 29 août 2022 at 15 h 41 min
dans un liquide non conducteur…..:oops:
Whaou. Vous saviez ça vous qu’il y avait des liquides non conducteurs?!
Ceci-dit la politique énergétique de Macron, vas résoudre définitivement ce genre de soucis.
Ressortez vos blocs à dessin et fusain, les gars!
rls 29 août 2022 at 23 h 17 min

Cette méthode de refroidissement n’est pas nouvelle mais avec un peu de technique, il y a moyen de récupérer l’énergie calorique pour refaire un peu d’électricité.

Intéressant qu’une entreprise le propose directement.

Après, de là à dire que c’est durable.. c’est un peu rapide 😅

Shadows 30 août 2022 at 10 h 00 min
@phicata Il y a même pas mal de liquides pas ou peu conducteurs : huile minérale ou végétale, eau distillée (donc sans les ions qu’on trouve habituellement dans l’eau minérale ou du robinet). Il me semble d’ailleurs que les capteurs de qualité d’huile (et pas juste le niveau) dans certaines voitures mesurent la conductivité pour en déduire si l’huile est "propre" ou pas.
Certains s’amusent depuis longtemps à faire des PC dans des aquariums d’huile minérale https://linustechtips.com/topic/720016-mineral-oil-pc/ , après les enjeux sont évidemment multiples, surtout pour du serveur/datacenter : outre le fait d’être isolant, un liquide est plus ou moins bon conducteur thermique, peut se degrader avec le temps, la viscosité joue sur les pompes qui font circuler le tout, sans compter l’aspect sanitaire (si je fais de la maintenance sans gants, est-ce que je vais avoir une maladie de peau ou intoxication ensuite ?) ou encore le coût et la volatilité.
Ici, Hypertec utilise une technique monophase : un liquide qui reste liquide, peu d’évaporation, une durée de vie annoncée de 15 ans, et un produit apparemment assez peu toxique pour mettre les mains dedans et même en boire par inadvertance, a priori.

phicata 30 août 2022 at 11 h 58 min
Excellent, maintenant que tu nous le rappelle, c’est vrai que j’avais déjà vu des trucs comme ça (Certains s’amusent depuis longtemps à faire des PC dans des aquariums).
Mais y à rien à faire mon cerveau fait "pshiiiit" chaque fois qu’il voit ça…l’instinct de survie surement. :)

Laissez un commentaire