Ukraine
Accueil » Ukraine : la mobilisation se poursuit dans l’industrie de l’image

Ukraine : la mobilisation se poursuit dans l’industrie de l’image

Temps de lecture : 4 minutes

Suite à notre premier article sur les réactions du milieu créatif face à l’invasion russe en Ukraine, voici un second point sur les dernières initiatives et prises de positions.

Mesures contre la Russie, aide à l’Ukraine et sa population, pétitions, appels aux dons : les initiatives sont nombreuses et très diverses.

Annecy réagit, pas de délégations russes en 2022

L’équipe du Festival d’Annecy annonce son soutien à l’Ukraine, et annonce qu’il n’y aura « pas de délégations officielles ou gouvernementales russes cette année ».

Alors qu’à l’est de l’Europe, l’Ukraine défend sa liberté, le Festival d’Annecy tient à exprimer tout son soutien à sa population et salue son courage.

Nous nous associons également aux voix qui s’élèvent pour dénoncer le comportement des autorités russes, responsables de cette situation intolérable. Aussi, le Festival n’accueillera pas de délégations officielles ou gouvernementales russes cette année.

En tant qu’organisateurs d’un évènement international dédié au cinéma d’animation, nos pensées sont bien entendu aux côtés des artistes et professionnels ukrainiens, dont les œuvres sont présentées régulièrement à Annecy ; mais elles vont également à leurs homologues russes qui osent s’opposer au régime et à l’agression militaire menée actuellement.

La liberté, la fraternité, le partage et l’accueil sont des valeurs fondamentales que défend farouchement le Festival d’Annecy, et à plusieurs reprises dans son histoire, y compris récente, il s’est positionné clairement pour la liberté et a rejeté toute forme de censure et d’oppression. Nous serons toujours aux côtés des artistes et professionnels qui soutiennent ces valeurs.

L’équipe du Festival d’Annecy

Magelis prête à aider les entreprises voulant se délocaliser

Pôle Image Magelis, pôle de développement économique de la filière Image en Charente, veut agir concrètement pour le milieu de l’image ukrainien et leur propose de délocaliser temporairement leur production : un moyen de faire en sorte que les entreprises ukrainiennes ne perdent pas leurs projets et clients, que leurs équipes puissent continuer à travailler.

Magelis invite les entités de son territoire qui peuvent proposer un espace de travail à les contacter.

Au regard de la situation en Ukraine et en solidarité avec les professionnels ukrainiens de l’image touchés par la guerre, Magelis est en train d’effectuer auprès des entreprises du pôle le recensement des bureaux disponibles pour l’accueil d’urgence d’entreprises qui auraient besoin de délocaliser temporairement leur production. En parallèle, avec tous ses partenaires locaux, un recensement des capacités d’hébergement sur le territoire est effectué. Celles et ceux qui souhaitent proposer un espace de travail peuvent contacter Magelis: communication@magelis.org

Une pétition dans le milieu de l’animation

Près de 500 personnes du secteur de l’animation ont signé une pétition contre l’invasion russe.

Blender : Ton Roosendaal réagit

Ton Roosendaal, qui dirige l’équipe Blender, a exprimé son soutien à l’Ukraine.

Animated Solidarity revient

Sur Twitch, Animated Solidarity animera ce week-end sur Twitch une levée de fonds, les dons allant à des associations intervenant en Ukraine.

Animators Against War

Sur Youtube, environ 200 personnes du milieu de l’animation ont lancé un compte collectif. Le but : créer et publier des courts-métrages contre l’invasion de l’Ukraine.

Daria, à l’origine de l’initiative, a expliqué à France Info vouloir protester malgré les risques d’arrestation :

C’est très dangereux de protester dans la rue mais on y va parce que la situation mérite que je prenne le risque d’être arrêtée.

France Info indique d’ailleurs qu’une membre de l’initiative a été arrêtée par les autorités russes.

3DCoat face aux bombardements

Pilgway, éditeur du logiciel 3DCoat, est une société ukrainienne basée à Kyiv. L’entreprise a envoyé un message qui évoque le bombardement de la capitale, explique qu’une partie de son équipe n’a pas encore quitté la ville mais se situe dans des endroits « relativement sécurisés », et ajoute que le développement de 3DCoat 2022 continue.

Pilgway se dit « confiant » en la victoire ukrainienne et appelle ouvertement à envoyer des dons à l’armée ukrainienne.

We, the Pilgway team, are in Ukraine and now our country and all of us are going through a very difficult test. Russia started a full-scale war against us. Most of our team was in Kyiv before the start of the war. Now Kyiv is being bombed by rockets at night and a significant part of the population has left the city. At the moment, part of our team has left Kyiv, and part has remained in fairly safe places. We continue to develop 3DCoat and plan to launch a release video for 3DCoat 2022 soon.

We are confident in our victory, because the truth is with us and God is with us! If you share our pain, you can help the Ukrainian army – below are the details that the National Bank of Ukraine opened specifically to help our army

https://bank.gov.ua/en/news/all/natsionalniy-bank-vidkriv-spetsrahunok-dlya-zboru-koshtiv-na-potrebi-armiyi

S.T.A.L.K.E.R appelle aux dons

L’équipe du jeu S.T.A.L.K.E.R., a aussi réagi, et pour cause : le studio développement GSC Game World est basé à Kyiv, la capitale ukrainienne.

Le studio appelle à envoyer des dons à un fonds de soutien aux forces armées ukrainiennes, et explique que la priorité n’est plus au développement mais à la survie. Le studio appelle à soutenir l’Ukraine par tous les moyens, qu’il s’agisse de donner à son armée ou aux ONG qui interviennent auprès des réfugiés.

The people of Ukraine continue to defend their Independence against the armed forces of Russian Federation.
They started to bomb our cities without warning, their soldiers intruded from north, east, and south. None of Ukraine’s citizens wanted war, few were ready for it, but we will stand for our freedom to the last.

We are eternally grateful to our fans, friends and colleagues who’ve already joined the common cause of stopping Russian aggression.
We are happy to be a part of such a united community.

But yet the war is not over, and the enemy is not stopping. Right now our families and friends are either trying to find shelter from bombings or are actively assisting those who has already suffered from the occupants.

We need all the help we can get.

Special aid account to support the Armed Forces of Ukraine.

UA843000010000000047330992708

Transfers are possible from all over the globe.

Crypto:

BTC – 357a3So9CbsNfBBgFYACGvxxS6tMaDoa1P

ETH – 0x165CD37b4C644C2921454429E7F9358d18A45e14

USDT (trc20) – TEFccmfQ38cZS1DTZVhsxKVDckA8Y6VfCy

International Red Cross

www.icrc.org 🡥

International Charitable Foundation « COME BACK ALIVE »

https://savelife.in.ua/en/donate/ 🡥

Through pain, death, war, fear and inhuman cruelty, Ukraine will persevere.
As it always does!

Aide directe

Nous vous tiendrons évidemment au courant des prochains développements.

D’ici là, rappelons qu’il est possible de soutenir financièrement les organismes et ONG qui agissent en faveur des réfugiés, par exemple la Croix-RougeMédecins sans Frontières, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

A Lire également

17 commentaires

Shadows 4 mars 2022 at 10 h 04 min
Le studio CD Projekt RED (The Witcher, Cyberpunk 2077) suspend ses ventes en Russie, Biélorussie.

phicata 4 mars 2022 at 12 h 03 min
Qu’on m’explique. C’est quoi l’idée derrière tous ces boycotts? Le peuple russe devrait payer pour les errements de son oligarchie?
S
sam01 5 mars 2022 at 16 h 38 min
class="bbCodeBlock bbCodeBlock--expandable bbCodeBlock--quote js-expandWatch">

Qu’on m’explique. C’est quoi l’idée derrière tous ces boycotts? Le peuple russe devrait payer pour les errements de son oligarchie?

ben ouais c’est l’idée. Pour que à terme, lorsqu’ils en auront bien marre de subir les conséquences économiques du boycott, ils renversent leurs dirigeants.
Après quand on voit le peu de résultats politique du boycott imposé à l’Iran, on peut avoir des doutes sur l’efficacité d’une telle mesure. Poutine n’a pas grand chose à craindre de ce coté là.

Pour les entreprises, elles le font peut être par convictions de leurs dirigeants, et surtout, à mon avis, pour qu’on ne viennent pas, plus tard, leur reprocher de n’avoir rien fait, surtout si la situation s’envenime et que le refus d’un boycott s’apparente à un soutien implicite de la Russie.

Shadows 5 mars 2022 at 23 h 08 min
Ou même sans aller jusqu’à déclencher une révolution, l’objectif peut être de faire en sorte que le conflit impacte le taux de popularité de Poutine, ce qui peut être suffisant pour avoir un impact dans des négociations.
On a par exemple un groupe pétrolier russe qui a ouvertement appelé à la négociation dès que possible, pour une résolution pacifique :

On l’a vu lors d’autres conflits, un basculement d’opinion peut déclencher un changement de stratégie de la part du pays qui a des forces armées sur place : fin des bombardements indiscriminés, incitation à négocier, voire départ pur et simple des forces armées.

Après il faut bien voir aussi la diversité des réactions : entre un studio ukrainien qui appelle à donner à l’armée ukrainienne, un collectif qui appelle aux dons pour les réfugiés, des pétitions en Russie malgré les risques, les motivations, une entreprise qui ne fait que suivre le mouvement global (voire qui avait de toutes façons perdu la capacité bancaire de commercer avec la Russie vu les sanctions), objectifs et sentiments sont évidemment différents.

Shadows 5 mars 2022 at 23 h 19 min
Je viens de voir que Visa, Mastercard ont cessé leurs opérations côté Russe. Paypal avait annoncé la même chose.
A ce stade on a donc aussi des entités qui, de fait, n’acceptent plus les clients russes quelle que soit leur position sur le conflit. (par exemple, si vous vendez des modèles sur Sketchfab, puisque le service n’accepte que Paypal en moyen de paiement)

Dans un tout autre domaine, démarche intéressante du journal allemand Der Spiegel : ils ont désactivé leur paywall pour les internautes ukrainiens et russes.

phicata 6 mars 2022 at 13 h 37 min
class="bbCodeBlock bbCodeBlock--expandable bbCodeBlock--quote js-expandWatch">

ben ouais c’est l’idée.

Idée partagée notamment par tous les terrorismes. Ainsi l’on fait payer des victimes innocentes aux noms de guerres voulues par les seules "élites". Que demain on vienne me boycotter ou pire, en tant que français, pour la destruction de la Libye me foutrait bien la rage. C’est valider la logique des faiseurs de guerre.
Quant à ces boycotts intempestifs, ils illustrent encore une fois la réalité d’un deux poids deux mesures. La destruction de l’Irak, la famine organisée au Yemen, le sort de l’Azerbaïdjan…etc ne méritent ils pas des boycotts aussi virulents…si demain Taïwan est envahit par la Chine, je doutes que l’on retrouve autant de "bonne âmes" prêtes à perdre un marché qui ne compte qu’en centaines de millions de dollars.

K
kin4n 6 mars 2022 at 14 h 30 min
il faut faire tres attention avec cette histoire d ukraine / russie. Tomber dans les pieges de la propagande est trop facile. L ukraine a cherche cette guerre, ca fait quand meme 8 ans qu ils tuent des civils dans le dombask (14000 morts depuis les traites de minsk) alors que les independentistes devaient etre proteges. Ajouter a cela les 3 gisements decouverts en 2018 dans l est du pays, et vous avez une bonne grosse machine en marche. A savoir aussi que le gvnmt actuel en ukraine est d extreme droite, qu ils interdisent aux noirs et aux indiens de quitter le pays vers la pologne (des dizaines de reportages ont deja couvert ce sujet incroyable). Non a l ingerence de la russie, mais a un moment, a force de censurer toutes les voix raisonables, on en arrive a ce que l on voit actuellement, une carricature sans fondement des reels enjeux du conflit. Demandez vous pourquoi tout le monde s en fout du yemen, ou du congo, qui en est je le rappelle, deja a 14 millions de civils assassines.
Shadows 7 mars 2022 at 9 h 24 min
Il me semble assez clair, vu les précédentes interventions militaires russes, que la protection des indépendantistes n’a jamais été la priorité de Poutine…
K
kin4n 7 mars 2022 at 9 h 36 min
la russie est intervenue dans beaucoup de conflits avec des resultats bien plus utiles que l otan. Par exemple en Syrie, ou ils ont decime DAESH et jabat al nosra qui etaient pourtant armes finances par la france, les EU et la turquie. A cette epoque, on montrait deja la russie comme un criminel de guerre, alors qu en france on soutenait des djihadistes sanguinaires qui allaient ensuite se faire sauter au bataclan. Donc les 2 poids 2 mesures, ca soule. Qu ils se demerdent entre eux les ukrainiens, tu veux la guerre, tu la fais, tu viens pas demander a toute l europe de se battre a ta place. Les syriens sont un bel exemple de ce qu etre du mauvais cote de la bariere mediatique peut te couter. Et heureusement que la russie etait la pour les aider.
phicata 7 mars 2022 at 10 h 45 min
class="bbCodeBlock bbCodeBlock--expandable bbCodeBlock--quote js-expandWatch">

Par exemple en Syrie, ou ils ont decime DAESH et jabat al nosra qui etaient pourtant armes finances par la france, les EU et la turquie. A cette epoque, on montrait deja la russie comme un criminel de guerre, alors qu en france on soutenait des djihadistes sanguinaires qui allaient ensuite se faire sauter au bataclan

Exact!

Shadows 8 mars 2022 at 11 h 39 min
Je suis en désaccord assez total, mais on n’est pas en Russie, vous pouvez donc librement exprimer vos opinions contrairement aux milliers de manifestants déjà arrêtés là-bas pour avoir protesté contre la guerre.
Et surtout, je doute qu’on arrive à se mettre d’accord en quelques messages sur un forum, donc je ne suis pas sûr que partir dans un long débat soit constructif… Je vais donc m’en tenir là. :)

Pour revenir au conflit : attention, des arnaques circulent sur Facebook avec des pubs qui font croire que vous allez aider les ukrainiens, et tentent juste de vous soutirer de l’argent.

S’en tenir aux organisations connues est sans doute le meilleur moyen d’éviter ces arnaques, si vous souhaitez donner pour les réfugiés :
– Croix Rouge : https://www.icrc.org/fr/don/crise-en-ukraine
– MSF : https://www.msf.fr/actualites/ukraine-le-sort-de-milliers-de-personnes-en-suspens
– UNHCR : https://donner.unhcr.org/urgence-ukraine/~mon-don?_cv=1
Notez aussi, si vous êtes imposables, que ces dons donnent droit à des déductions d’impôts.

K
kin4n 8 mars 2022 at 15 h 48 min
je suis d accord que cette guerre est un desastre pour le peupole ukrainien, qu elle est tout a fait illegale, et qu il faille aider le peuple. Je suis en desacord sur le cote manicheen des propagandes gouvernementales qui tendent a montrer les ukrainiens comme des gentils europeens blonds et civilises (pour reprendre l essentiel du discours mediatique ET politique (CF la bulgarie par ex)), contre un dirigeant fourbe et stupide. Et je suis contre tout soutien militaire aux gouvernements d extreme droite. C est tout et merci pour les liens.
K
kin4n 9 mars 2022 at 7 h 37 min
Je ne veux pas spammer, mais en 2015, Anne-Laure Bonnel avait realise ce documentaire EFFROYABLE dans la situation du bombass, qui avait ete refuse par FR24 (meme dans sa version de 15 minutes) pour des raisons evidentes. En revanche, c est du vrai documentaire de guerre, sur le terrain, et proche des faits. Je vous laisse vous faire une idee vous meme si vous voulez arreter de vous faire manipuler https://www.facebook.com/watch/?v=4889458907803421
Shadows 9 mars 2022 at 9 h 13 min
Pour contextualiser : https://www.liberation.fr/checknews…n-moscou-20220303_ALMIPYNLQVENFN5GXN2RMQOYYE/
Maxiriton 9 mars 2022 at 17 h 04 min
Merci Shadow pour cette contextualisation, j’avoue que moi aussi j’ai du mal à comprendre certains commentaires ici et la finalité de ce que vous essayer de faire passer comme message…

Pour rester dans le sujet, la communauté Magelis à Angoulême s’organise pour trouver des locaux aux entreprises Ukrainienne qui se retrouvent obligées de fermer. C’est un peu opportuniste mais pourquoi pas !

K
kin4n 9 mars 2022 at 23 h 58 min
bah, ce n est pas une contextualisation. C est le travail d un pigiste VS le travail de mois de terrain, mais bon c est beau la vie en noir et blanc
Shadows 9 mars 2022 at 19 h 58 min
@Maxiriton Je mentionne justemement l’initiative de Magelis dans l’article. :)
C’est sans doute une bonne idée : ça évitera que des studios ukrainiens ne coulent faute de lieu de travail, et ça pourra peut-être les aider à poursuivre l’activité avant un éventuel retour. Au passage, ça permettra à des artistes de ne pas avoir à changer de métier si la guerre dure et que pour une raison ou une autre (barrière de la langue ?) ils n’arrivent pas à trouver de poste dans les studios français.
(pour proposer un espace, si vous avez un bout de studio à prêter, le Pôle Image Magelis peut être contacté sur communication@magelis.org )

Laissez un commentaire