Ubisoft Forward : les graves problèmes internes glissés sous le tapis

Ubisoft organisait hier soir sa seconde conférence Ubisoft Forward : un évènement en ligne dans lequel le groupe présentait bandes-annonces et produits à venir.
Nombreuses sont les personnes qui s’attendaient à une évocation ouverte des faits graves (harcèlement moral et sexuel, entre autres) ayant eu lieu au sein du groupe et révélés ces dernières semaines. Ce ne fut pas le cas.

Un premier faux bond

Lors de l’édition précédente, mi juillet, le studio avait mis en avant le fait que la conférence était pré-enregistrée et qu’il lui était donc difficile de parler « directement dans le show » de faits qui avaient récemment été mis au jour.

Avec cette nouvelle édition, Ubisoft disposait donc de deux mois supplémentaires, de quoi préparer une réponse aux nombreuses révélations étayées et recoupées sur les problèmes graves dans de multiples studios du groupe, qui d’après les enquêtes de la presse (voir cet article, et les nouvelles révélations) ont été couverts activement ou passivement par la hiérarchie et les ressources humaines.

Une seconde occasion manquée

La réponse est venue, sous forme d’un message de son dirigeant Yves Guillemot présenté séparément de la conférence, lui assurant une visibilité bien moindre auprès des clients d’Ubisoft.

Yves Guillemot y évoque des « problèmes internes » et un « non respect des valeurs d’Ubisoft par certains employés », ajoute que « [leurs ]systèmes n’ont pas su protéger les victimes de leurs comportements ». Les faits ne sont pas décrits de manière plus précise.
Guillemot ajoute être « désolé » de ce qui s’est passé, réaffirme la volonté du groupe de modifier ses processus internes et d’améliorer la diversité au sein d’Ubisoft. Un million de dollars supplémentaire sera débloqué sur 5 ans, indique Guillemot, pour soutenir la diversité dans le groupe via le programme de recrutement « Graduate Program« .
Enfin, le message d’Yves Guillemot évoque aussi le cas Tom Clancy’s Elite Squad, jeu mobile qui a fait polémique en raison d’éléments de promotion qui semblaient associer le mouvement Black Lives Matter à une conspiration dangereuse face à laquelle une répression armée était nécessaire.

Une excuse qui ne tient pas

Pourquoi ces quatre minutes n’ont-elles pas été incluses dans la présentation Ubisoft Forward ?
En raison de « contraintes de temps », explique le compte officiel :

Le groupe ajoute que le message sera ajouté aux versions VOD d’Ubisoft Forward… Ce qui fera en sorte que ces quatre minutes ne soient pas vues par l’immense majorité des joueurs et joueuses achetant les produits du groupe.

On peut s’étonner de la notion de contrainte temporelle pour une présentation faite en ligne et donc par définition aussi longue que nécessaire, d’autant plus qu’en comptant le pré-show, cet Ubisoft Forward aura duré 2h. Et s’il s’agissait de contraintes en termes de préparations, rappelons qu’Ubisoft avait eu deux mois pour préparer ce message.

Ces mêmes contraintes n’ont semble-t-il pas empêché Ubisoft de trouver le temps d’inclure dans le pré-show une séquence de recrutement. Cette dernière (que vous pourrez retrouver dans la vidéo à l’aide du compte à rebours, à 13 minutes avant le début d’Ubisoft Forward) se compose de témoignages de personnes du groupe expliquant comment elles sont entrées dans le secteur, puis d’un encart invitant à consulter les offres d’emploi disponibles.

On peut également s’étonner du fait que malgré ces contraintes, Ubisoft a trouvé le temps, durant le pré-show, d’inclure des séquences telles qu’une compilation d’animaux appartenant à des employés du groupe.

Une communication sabordée

Bien évidemment, les choix de communication d’Ubisoft mettent à mal les messages précédents du groupe, ainsi que les propres affirmations d’Yves Guillemot. Après le précédent Ubisoft Forward, un vrai message public était attendu et aurait concrétisé les affirmations d’une volonté de prise de responsabilité par le groupe.

Précisons également que la séquence pré-enregistrée par Yves Guillemot ne semble pas avoir été relayée sur les comptes Twitter et Facebook français du groupe.

On notera enfin que ce matin, l’action Ubisoft grimpait de 5%.

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite