Poly

Trois ans après son lancement, Google tue Poly, sa plateforme 3D

Souvenez-vous : en novembre 2017, nous vous présentions Poly, plateforme de partage de modèles 3D lancée par Google.

Trois ans plus tard, cette plateforme s’apprête à rejoindre la longue liste des produits Google remisés au placard : les personnes utilisant le site ont reçu un e-mail leur indiquant que Poly fermerait le 30 avril 2021. A cette date, la mise en ligne de nouveaux modèles ne sera plus possible.
Si vous aviez des modèles 3D sur Poly, vous pouvez les récupérer jusqu’au 30 juin 2021.

Cette annonce n’est pas réellement une surprise, Poly n’ayant jamais réellement explosé en terme d’usages. On peut supposer que Google préfère donc jeter l’éponge, comme le groupe l’a fait pour de nombreux autres services.

A Lire également

5 commentaires

rls 2 décembre 2020 at 18 h 03 min
Voilà en grande partie pourquoi je n’utilise que très peu d’outils Google. On ne sait jamais quand le service sera fermé par la maison mère… Ce n’est pas très fiable comme approche pour un utilisateur final, même si on peu toujours saluer les investissements fait pour développer des techno et le choix de ne plus poursuivre si le succès n’est pas au rendez-vous.
Shadows 2 décembre 2020 at 18 h 17 min
Mon grand drame : la mort de Google Reader, qui a eu un impact désastreux pour la veille (je suis passé chez Feedly mais certains sites ne prennent même plus la peine d’avoir un RSS).
Le pire étant que j’aurais été prêt à payer un abonnement pour le maintien du produit, mais le volume potentiel de clients était sans doute trop faible pour que Google s’en soucie.

Ici, je suppose que les gens migreront de Poly vers Sketchfab, du moins en bonne partie…

SA3D 2 décembre 2020 at 22 h 18 min
Après, il ne faudra pas qu’ils s’étonnent d’avoir une mauvaise adoption sur leurs nouveaux services 3D & VR ! C’en est presque devenu une marque de fabrique ! Sans parler de Day Dream, ou plutôt de Waking Nightmare ! Voir même des milliers de personnes qui les ont aidé à modéliser des bâtiments sur Google Earth ! Genre merci quand même : vous avez une option, dans les options, pour encore les afficher ! Donc en gros, toujours sympas à utiliser, mais pour en faire un bizness, et intégrer ça aux pipelines, ça reste très délicat !  À en préférer qu’ils restent dans ce qu’ils savent faire ! Ou au pire, qu’ils aident encore plus les consortiums, et qu’ils investissent encore plus dans l’open source, vu leur envergure, et leur appétit dévorant, quitte à promouvoir et développer des standards, même sans retour direct sur investissement ! Mieux vaut viser l’indirect à ce niveau là ! Bon, pas touche à Sketchfab par contre ! Héhé ..
SA3D 2 décembre 2020 at 22 h 20 min
Après, il ne faudra pas qu’ils s’étonnent d’avoir une mauvaise adoption sur leurs nouveaux services 3D et VR ! C’en est presque devenu une marque de fabrique ! Sans parler de Day Dream, ou plutôt de Waking Nightmare ! Voir même des milliers de personnes qui les ont aidé à modéliser des bâtiments sur Google Earth ! Genre merci quand même : vous avez une option, dans les options, pour encore les afficher ! Donc en gros, toujours sympas à utiliser, mais pour en faire un bizness, et intégrer ça aux pipelines, ça reste très délicat ! À en préférer qu’ils restent dans ce qu’ils savent faire ! Ou au pire, qu’ils aident encore plus les consortiums, et qu’ils investissent encore plus dans l’open source, vu leur envergure, et leur appétit dévorant, quitte à promouvoir et développer des standards, même sans retour direct sur investissement ! Mieux vaut viser l’indirect à ce niveau là ! Bon, pas touche à Sketchfab par contre ! Héhé ..
Shadows 9 mars 2021 at 15 h 19 min
Sketchfab vient de lancer un service de transfert pour basculer chez eux depuis Poly :
https://polytosketchfab.com/
On se connecte, on choisit les modèles à importer, et l’outil fait le reste.

Laissez un commentaire