The Mandalorian : un breakdown pour le droïde

Après un breakdown signé Image Engine et une interview de Chris Edwards de The Third Floor agrémenté de vidéos des coulisses par ILM, voici un nouveau making-of sur la série évènement de Disney, The Mandalorian.

C’est cette fois Hybride Technologies qui nous présente son travail. Comme l’explique le studio dans un article dédié, la confiance de Lucasfilm était logique, puisqu’Hybride a déjà travaillé sur l’ensemble des derniers films Star Wars, du Réveil de la Force à L’Ascension de Skywalker.

IG-11 : un droïde sans visage

En pratique, le studio s’est vu confier le personnage d’IG-11, un droïde assassin, mais aussi la création d’environnements virtuels pour la ville de Nevarro et les Lava Flats, une zone volcanique désertique.

Pour IG-11, explique Hybride, le studio a pu participer aux étapes de conception. Hal Hickel, superviseur d’animation, voulait une machine évoquant un assemblage grossier de pièces de voitures et un design rétro faisant penser à un pantin désarticulé. Hybride s’est alors basé sur les concepts issus de la production pour créer un modèle 3D. Une version physique de ce dernier a été mise en place sur le plateau afin de vérifier que rien ne posait problème. Quelques corrections plus tard, un modèle définitif a servi de référence durant le tournage.

En termes d’animation, l’absence de visage représentait un défi ; il a fallu exprimer les émotions et pensées du robot uniquement par ses mouvements et déplacements.

Nevarro

La ville de Nevarro, située dans un désert volcanique, a été entièrement conçue par Hybride à partir de scans issus d’Hawaï et d’Islande : deux régions qui ont déjà inspiré de nombreuses oeuvres pour leurs décors.

Hybride précise avoir utilisé plusieurs textures haute résolution afin d’imiter la lave via de multiples réflexions et textures : l’idée étant d’obtenir un tout cohérent et composé de plusieurs types de sols et couches.

En ce qui concerne la ville elle-même, un ensemble d’éléments (façades, portions de sol, accessoires, tours, tourelles) rassemblés dans une banque d’assets ont servi à créer une douzaine de scènes. 250 éléments au total, précise Hybride, ont été intégrés à partir des références visuelles de la production. Afin de proposer un rendu plus naturel, une passe globale a été appliquée pour altérer les bâtiments : elle est censée simuler l’effet des intempéries atmosphériques sur cette bourgade vieillissante.

Au total, Hybride aura truqué 451 plans en 15 mois. Voici pour finir le breakdown vidéo :

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite