SIGGRAPH 2021: la NASA vous emmène en voyage sur un astéroïde !

Si le festival d’animation du SIGGRAPH fait la part belle aux courts-métrages (notamment français), on y trouve aussi d’autres types de projets, comme des breakdowns de studios VFX ou de la visualisation scientifique.

C’est cette dernière catégorie qui nous intéresse aujourd’hui, puisque la NASA fait partie de la sélection grâce à son travail autour de l’astéroïde Bennu.

La mission spatiale OSIRIS-REx avait en effet permis de 2018 à 2020 de récolter un aperçu détaillé du sol, grâce à plusieurs techniques d’imagerie combinées. Le studio de visualisation scientifique du Goddard Space Flight Center, lui-même affilié à la NASA, en a tiré une « Visite de l’astéroïde Bennu » : un voyage de 5 minutes environ qui vous présentera les principales caractéristiques de cet astre céleste, avec un niveau de détail époustouflant.

Dan Gallagher (KBRwyle): Producer Kel Elkins (USRA): Lead Visualizer Rob Andreoli (AIMM): Videographer Ernie Wright (USRA): Visualizer Aaron E. Lepsch (ADNET): Technical Support

L’équipe a également dévoilé un making-of, qui explique que le relief est issu des données LiDAR captées lors de la mission spatiale OSIRIS-REx, habillées avec l’imagerie satellite de cette même mission. Tout est donc réel : les détails ne sont pas générés artificiellement.
L’équipe souligne également l’importance du lighting pour aider les spectateurs à comprendre le relief de rochers aux formes très complexes.
Enfin, la vidéo souligne que l’acquisition des données a été progressive : au fur et à mesure que la sonde spatiale se rapprochait de l’astéroïde, la sonde a capté des données de plus en plus précises, permettant d’affiner le modèle utilisé.

A Lire également

2 commentaires

Merlinone 16 août 2021 at 15 h 39 min
Sympa le petit film mais je trouve que dans l’écriture il essaye un peu trop de faire dans le "story telling" et s’éloigne d’un certaine froideur scientifique que je préfère dans le cas d’une publication de ce genre.
Shadows 16 août 2021 at 15 h 55 min
De mon côté j’aime beaucoup le résultat ; il faut dire aussi que le storytelling avait bien marché sur moi à l’époque, les comptes sociaux des sondes qui expliquent quasiment en direct ce qui se passe, c’est vite addictif.
Pour les personnes qui seraient passées totalement à côté de la mission : en plus du survol, la sonde a tenté une manoeuvre risquée consistant à toucher la surface brièvement, un petit "souffle" d’azote et un système de récupération devant prélever quelques particules à la surface.
Au final ça s’est très bien passé, et la sonde reviendra chez nous à l’automne 2023 avec ses précieux échantillons.

Laissez un commentaire