SIGGRAPH 2019 : notre résumé de la seconde journée

Après une première journée bien remplie, le SIGGRAPH se poursuit.

Couacs et déceptions

Nous avons entamé les hostilités par un tour de l’Experience Hall, espace centré sur les contenus immersifs. Une visite intéressante, même si certains exposants ont été quelque peu pris de cours lors de l’arrivée des médias.

Place ensuite au forum éducation, un évènement au cours duquel nous espérions notamment trouver des conseils pour les jeunes artistes ; une grande partie de l’évènement s’est malheureusement avéré être répétitive.

Dernière déception de cette matinée : la présentation autour du rigging organisée par Animal Logic a attiré bien plus de monde que prévu. Résultat, de nombreuses personnes ont été refoulées… Et nous en faisions partie. Les mécontentements étaient visibles dans le hall, et nous regretterons de notre côté ce choix d’une salle sous-dimensionnée.

Bien entendu, des soucis de ce type font partie de tout festival, et les mauvaises surprises ne sont jamais totalement évitables.

Chaos Group
Chaos Group

Unreal Engine sort les grands moyens

Après avoir fait quelques interviews (dont nous vous reparlerons évidemment très bientôt), nous avons filé chez Epic Games et la conférence Unreal Engine. L’entreprise avait vu les choses en grand : le somptueux Orpheum Theatre de Los Angeles avait été réservé pour l’occasion.

Sur scène, même volonté de mettre en avant l’entreprise : CEO, CTO, directeur artistique sont venus présenter le moteur avant d’enchaîner avec différents partenaires (The Third Flood, Stargate, Digital Domain, Disney Imagineering) qui n’ont pas manquer de saluer l’impact du temps réel et les mérites d’Unreal Engine.

Un bref aperçu de l’ambiance

Point d’orgue de cette conférence : la présence de Jon Favreau. Le réalisateur a lui aussi mis en avant le moteur de jeu, en s’appuyant sur des projets cinéma tels que Le Roi Lion.

Rencontres et soirées

Après ce show, nous avons fait un tour dans les différentes soirées organisées sur place, comme celle de NVIDIA qui proposait notamment des contenus en réalité virtuelle. L’occasion également de croiser artistes mais aussi entreprises et associations (Paris ACM SIGGRAPH, Isotropix…).

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

This site uses XenWord.
X