SIGGRAPH 2019 : des robots-boxeurs plus précis grâce à Disney

Plus difficile encore que l’animation de personnages purement virtuels, l’animation de robots et animatroniques fait face à plusieurs contraintes. En effet, l’animation conçue numériquement ne peut pas forcément être retranscrite dans la réalité. Déformations mécaniques et oscillations créent des artefacts, surtout avec des mouvements rapides : le robot va alors se balancer de manière non voulue, avoir de l’inertie. Bref : le résultat est loin d’être celui prévu, et l’aspect artificiel s’en trouve renforcé.

Des robots plus stables

Disney présente lors du SIGGRAPH un projet qui vise justement à contourner ces obstacles. L’intérêt du géant du divertissement pour ce genre de sujet est évident, puisque les robots sont au coeur de certaines attractions de ses parcs et peuvent aussi être employés pour le cinéma.
Moritz Bächer a mis au point un système de retargeting dédié. Comme en animation 3D classique, il s’agit donc de transférer les mouvements d’un personnage vers un autre. Le processus mis au point ajuste automatiquement les mouvements d’entrée (voulus par l’artiste) pour éliminer les vibrations de grande amplitude, celles qui sont les plus visibles sur le robot. En coulisses, le système s’appuie sur des simulations physiques.
Le résultat : un robot plus stable et plus proche de l’objectif souhaité.

De la boxe à la danse

Bien entendu, Disney a testé le tout avec des cas concrets, visibles dans la vidéo de démonstration. Cinq robots sont présentés dont un robot-boxeur, un robot-barman ou encore un danseur.

Pour aller plus loin, on pourra consulter la publication complète chez Disney Research.

A Lire également

2 commentaires

phicata 30 juillet 2019 at 17 h 13 min
Fascinant! C super vos couvertures des salons, juste dommage qu’il n’existe pas un budget/poste "traduction", pour les conférences nottament, quand on est pas bilingue la comprehension est fastidieuse.
Réponse
Shadows 30 juillet 2019 at 19 h 50 min
@phicata Effectivement ce n’est pas toujours évident de tout traduire, après un point que l’on peut essayer de faire c’est au minimum de donner les grandes lignes, ou d’en faire un résumé.
En ce qui concerne les interviews sur place par contre, on vous préparera évidemment de la VF. :)
Réponse

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

This site uses XenWord.
X