RX 6800, 6800 XT, 6900 XT : que retenir des annonces AMD ?

AMD a comme prévu dévoilé hier sa nouvelle gamme de cartes graphiques, la Radeon RX 6000. Voici un résumé des annonces.

RDNA 2 : des performances en nette hausse

Si AMD reste encore avare en détails sur son architecture technique, le groupe évoque un ratio performances/consommation en hausse de 50% environ par rapport à la première version de RDNA grâce à des optimisations diverses (comme l’Infinity Cache, les fréquences en hausse) et, plus globalement, des performances doublées.

Une série d’innovations

AMD profite de la nouvelle gamme pour dévoiler une série de perfectionnements et nouveautés.
On notera en particulier :

  • AMD Infinity Cache, un système de cache de données qui améliore performances, consommation et latence ;
  • Smart Access Memory : une fonction disponible si vous disposez d’un processeur AMD Ryzen 5000 et d’une carte mère AMD B550 et X570. Le processeur dispose alors d’un « accès plus important à la mémoire graphique GDDR6, accélérant de fait les traitements CPU ». En pratique, AMD évoque un gain de performances allant jusqu’à 13% dans certains jeux ;
  • DXR : le raytracing est de la partie via DirectX Raytracing, sous DirectX 12 ;
  • FidelityFX : des outils open source pour les développeurs de jeux, avec différents effets disponibles (lighting, shading, denoising, super-résolution etc) ;
  • DirectStorage : AMD proposera le support de Microsoft DirectStorage, qui permet pour rappel de faire communiquer plus directement la carte graphique et le stockage, en sollicitant moins le CPU et donc en éliminant un bottleneck majeur. A la clé, des chargements nettement plus rapides ;
  • Radeon Anti-Lag : comme chez NVIDIA, AMD propose un système visant à limiter le lag entre les entrées et l’affichage.

Trois cartes graphiques, de 580 à 1000$

AMD a dévoilé trois cartes graphiques : les Radeon RX 6800, RX 6800 XT et RX 6900 XT, cette dernière étant la plus puissante.

Voici leurs caractéristiques :

ModèleUnité de calculGDDR6Fréquences d’horloge12 (MHz)Fréquence Boost13 (MHz)Interface mémoireInfinity Cache
AMD Radeon™ RX 6900 XT8016 Go2015Jusqu’à 2250256 bit128 Mo
AMD Radeon™ RX 6800 XT7216 Go2015Jusqu’à 2250256 bit128 Mo
AMD Radeon™ RX 68006016 Go1815Jusqu’à 2105256 bit128 Mo

Côté performances, la RDX 6800 est présentée comme supérieure à la 2080 TI, la RX 6800 XT équivalente à une RTX 3080 de NVIDIA mais avec une consommation moindre, et enfin la 6900 XT ferait jeu égal avec la RTX 3090.

A ce stade, il convient comme toujours de ne pas sur-analyser ces chiffres, et d’attendre les tests indépendants pour se faire une vraie idée des performances et de la consommation, en fonction de la carte et de la définition.

Du côté tarifs et disponibilités, voici les éléments officiels :

  • la Radeon RX 6800 est annoncée pour le 18 novembre, à 579$ ;
  • la Radeon RX 6800 XT sortira le même jour, à 649$ ;
  • enfin, la Radeon RX 6900 XT est prévue pour le 8 décembre à 999$.

On notera que la RX 6900 XT reste largement inférieure à une RTX 3090 en termes de prix, et pour cause : entre l’absence de CUDA et la mémoire plus réduite, ses spécifications la rendent moins intéressante pour le secteur profressionnel.

En revanche, les produits annoncés semblent attractifs d’un point de vue gaming. Reste à voir quelles seront les performances réelles, mais aussi si AMD fera mieux que NVIDIA en termes d’approvisionnement : trouver des RTX 3070, 3080 ou 3090 reste encore difficile.

Rendez-vous mi novembre, donc, pour plus de détails. D’ici là, vous pouvez (re)voir la conférence en intégralité :

A Lire également

5 commentaires

johan26 29 octobre 2020 at 19 h 59 min
C’est un grand plaisir d’avoir toutes ces cartes à 16Go
Mais l’absence de communication sur les performances en RTX est sacrément douteux
Z
zeauro 31 octobre 2020 at 15 h 14 min
La performance de Cycles pour des rendus hybrides CPU+GPU vient d’être amélioré.
https://developer.blender.org/D9324

Un travail sponsorisé par AMD. Le gain semble plus significatif pour les rendus OpenCL que CUDA, qui restent cependant nettement en deça.
Je me demande ce que ça peut donner avec ce type de cartes.

Pour des productions EEVEE, je ne sais pas si la présence ou pas d’Optix va vraiment avoir un impact.
Les temps de rendus commencent à devenir insignifiants que ce soit par l’emploi de moteur GPU ou de denoiser.
J’ai l’impression qu’on se dirige vers un avenir où l’humain ne verra plus de différence notable entre les configs.

Shadows 31 octobre 2020 at 21 h 52 min
@zeauro Ce sera intéressant de comparer les perfs sur cette nouvelle génération sous Blender… Même si ça mesure peut-être plus l’implication du sponsor qu’autre chose. ;)
On a des stats sur l’utilisation d’Eevee vs Cycles ?
Z
zeauro 2 novembre 2020 at 12 h 10 min
Non. On n’a pas encore de stats.

EEVEE a été utilisé pour sa vitesse, au stade de l’alpha, par pas mal de freelances.
Ce qui a bien alimenté le buzz. Mais il n’a officiellement des passes de rendu que depuis la 2.83, début juin, et du motion blur que depuis la 2.90, fin août .
Le support de Cryptomatte est en cours de développement.

Donc je ne pense pas que beaucoup de monde se définisse comme faisant du 100 % EEVEE.
C’est le genre de stats qu’on aurait pu attendre d’une Blender Conference ; mais il n’y en aura pas cette année.
Cependant, il y a eu une video, faite pour marquer le coup. Et on y voit plusieurs professionnels expliquer qu’ils l’ont utilisé pour leurs productions.

Contrairement à Cycles qui ne l’a jamais été, EEVEE est le moteur par défaut.
Le premier auquel on est confronté quand on apprend Blender, via des tutos youtube, en période de confinement.
Je pense que ça a contribué à le rendre populaire, très vite.

Je ne serais pas étonné que des gens intéressés par l’animation 2.5D au Grease Pencil, n’aient jamais pris la peine de toucher à Cycles.
A l’inverse, il y a probablement des utilisateurs de Cycles qui ne veulent pas se prendre la tête à apprendre les limitations et contraintes d’EEVEE.

Par nature, l’utilisateur de Blender est plutôt curieux. Je pense que la majorité d’entre eux s’intéressent aux deux.
Cependant, à moyen terme, une part non négligeable devrait se spécialiser et figer son workflow sur l’un des deux.
Je pense que certains lâcherons clairement Cycles pour EEVEE parce que ça leur suffira.
Et d’autres ne seront jamais contenter par EEVEE. (EEVEE est utilisé pour la vue Material Preview du viewport. Mais ça pourrait changer. Le type qui a fait l’addon d’export pour Renderman pour la 2.79 bosse, actuellement, à une intégration d’Hydra.)

A la conférence de l’année prochaine, on devrait avoir des stats significatives.
Le support de Vulkan, à moitié entamé, devrait être complété en début d’année prochaine, afin d’être opérant pour le travail sur le Viewport Compositor (prévu pour le printemps 2021). A ce moment-là, SPIR-V va devenir du concret pour les utilisateurs de Blender et peut-être rebattre les cartes.
Donc je pense qu’en ce moment, le choix Cycles ou EEVEE travaille tout le monde dans la communauté.

Shadows 2 novembre 2020 at 13 h 59 min
A la conférence de l’année prochaine, on devrait avoir des stats significatives.

Top ! Je suis vraiment curieux de voir les tendances à moyen terme.
Idem pour l’usage de moteurs tiers, RenderMan entre autres.

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite