Image default

Test : HP ZBook Create G7 avec GeForce

Nous poursuivons nos tests de stations portables pour le marché créatif avec le ZBook Create G7, produit proposé par HP qui mêle design haut de gamme, Core i7 et GPU GeForce.

Disponible depuis l’été 2020, ce produit fait partie des ordinateurs portables proposés par notre partenaire Progiss, et est donc présent dans la boutique 3DVF.fr.

Caractéristiques, design, fonctionnalités

Le HP ZBook Create G7 testé affiche les caractéristiques suivantes :

  • Intel Core i7 10850H à 2,70GHz (6 cores) ;
  • 16Go de RAM (attention, la mémoire vive est soudée : choisissez donc bien sa capacité lors de l’achat.) ;
  • NVIDIA GeForce RTX 2070 8Gb avec design Max-Q ;
  • 512Go de stockage (SSD NVMe) ;
  • Ecran 15,6 pouces
  • Windows 10 Pro.

Doté d’une coque en aluminium, ce ZBook respire la solidité. La surface mate permet d’éviter les traces de doigts.

HP Zbook

HP a poussé le soin jusqu’à l’alimentation, avec un cordon tressé et un bloc d’alimentation aux formes arrondies.
L’écran propose une couverture DCI-P3 à 100% avec technologie DreamColor : rien à redire.

Du côté de la connectique, on note un lecteur de carte SD, deux ports USB Type C, un port USB 3.1 type 1, un port mini DisplayPort, un connecteur Nano-Security Lock, ou encore un port jack pour l’audio.

Le clavier est bien conçu : il combine mécanisme à ciseaux et dômes de caoutchouc pour donner une frappe précise mais silencieuse.
Le trackpad est spacieux, avec des clics marqués.

On notera la présence de raccourcis claviers pouvant s’avérer utiles :

  • un mode avion que l’on peut donc activer/désactiver très rapidement ;
  • une touche programmable permet de lancer un programme, un site web, d’ouvrir un fichier rapidement ; un programme proposé par HP permet de paramétrer en détail les actions.
    La possibilité de combiner la touche de raccourci à Shift, Alt, Ctrl, mais aussi le fait de pouvoir lancer plusieurs actions en simultané, démultiplie les possibilités : il s’agit ici d’une vraie bonne idée que les adeptes de productivité apprécieront.

HP Sure View : la fin des indiscrétions ?

A noter si vous gérez des données sensibles en déplacement : une option permet d’inclure la technologie HP Sure View, un système qui réduit à la demande l’angle de vue de l’écran : l’idée est par exemple d’empêcher votre voisin de train, une personne passant à proximité dans un espace de coworking de voir ce que vous êtes en train de faire. Pratique lors des éléments confidentiels sont affichés à l’écran, du rapport financier du studio au concept art de votre future série.

Le système s’appuie sur trois éléments : un système de rétroéclairage propriétaire, un film 3M placé devant l’écran et enfin, des contrôles hardware/logiciels.

Concrètement, l’activation du mode Sure View permet de réduire instantanément l’angle de vision, en éliminant « jusqu’à 95% de la lumière » autour d’un cône de 70° centré sur l’utilisateur.

Autonomie

Nous avons choisi le mode d’alimentation « HP Optimized » proposé par le constructeur, et le benchmark d’autonomie « gaming » de PCMark, avec affichage d’une scène dynamique en 3D temps réel. Le WiFi était allumé mais non utilisé.

Résultat : 1h16 d’autonomie, un score proche des stations que nous avons déjà testées par le passé.

Températures

L’objectif ici est de mesurer les températures externes de l’ordinateur, son chassis en aluminium transmettant bien la chaleur.

Dans un premier temps, on sollicite le GPU avec l’outil Furmark.

Les températures grimpent jusqu’à 55° environ entre certaines touches (sans surprise, à l’endroit où est situé le GPU), 46,5° maximum environ sur les touches elles-mêmes : peu gênant en pratique, la surface et durée de contact étant réduites. Les deux espaces de chaque côté du trackpad restent de leur côté autour des 40°.

Si à l’inverse on sollicite le CPU, la température atteint 43° sur les touches, 30 à 37° sur les zones de repos des poignets.

Le bilan global : l’espace de repos des poignets peut facilement grimper vers les 30 à 40° lors d’un usage intensif. Une valeur totalement supportable, mais que certaines personnes peuvent ne pas apprécier sur une longue durée : à vous, donc, de tirer les conclusions adaptées à votre situation.

Benchmarks

Les benchmarks qui suivent ont été effectués avec câble secteur branché, et le dernier driver NVIDIA Studio disponible au moment du test. Rappelons que ces derniers, par rapport aux drivers Game Ready, proposent théoriquement une meilleure stabilité et des performances optimisées en multitâches ; en revanche, les performances sur un logiciel/benchmark spécifique sont identiques.

Nous avons fait évoluer certains de nos tests par rapport aux articles précédents, notre objectif étant de nous appuyer au maximum sur des benchmarks qui vous soient accessibles publiquement, afin que vous puissiez comparer les performances des matériels testés à vos propres machines.

Stockage

Nous avons testé le SSD interne à l’aide de CrystalDiskMark. NVMe oblige, les débits sont au rendez-vous :

Tests CPU

Terragen (CPU)

Le benchmark officiel du logiciel Terragen s’appuie sur le rendu d’une scène de paysage, avec végétation. Elle est issue d’une création de Ulco Glimmerveen et comporte aussi des modèles de plantes créées avec l’outil SpeedTree.

Le temps de rendu doit être le plus bas possibleIntel Core i7 10850H
(HP ZBook Create G7)
Intel Core i7-9750H
(MSI WS75 9TL, Gigabyte Aero 15 pouces)
Score11 minutes 22s14 minutes 10s

Page suivante : suite des benchmarks CPU/GPU et bilan global.

A Lire également

1 commentaire

Shadows 21 octobre 2020 at 11 h 27 min
Comme vous l’avez sans doute vu, j’ai fait évoluer en partie le protocole de test :
– arrivée de tests thermiques, sur la partie externe : je sais que c’est un critère important pour certaines personnes, et dans l’absolu ça reste intéressant pour avoir une idée de la dissipation thermique ;
– quelques changements dans les benchs avec notamment l’arrivée d’un test sur le SSD, de benchmarks Puget Systems pour Photoshop, After : il me semble plus pertinents que des tests trop ciblés car de nombreuses fonctions courantes sont incluses.
L’idée globale étant d’avoir des benchs qui soient pertinents, orientés création, et reproductibles sur vos propres machines dans la mesure du possible.

Nous sommes évidemment preneurs de suggestions et remarques pour les tests à venir, donc si vous aimeriez plus de détails sur tel ou tel point, un bench de plus, etc, n’hésitez pas !

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite