Luminar AI

Test : avec Luminar AI, la retouche d’images devient intelligente

Edité par la société américaine Skylum (anciennement connue sous le nom Macphun), Luminar AI est une solution de retouche photo disponible sous Windows et Mac OS.
Par rapport à des outils plus classiques comme Lightroom ou Photoshop, Luminar AI propose un angle résolument différent : l’idée est d’automatiser au maximum les retouches en détectant le type de photo et en proposant des suggestions adaptées.

Un portrait ? Luminar AI vous proposera daméliorer les yeux, les sourcils et la peau. Un paysage ? Luminar AI vous permettra de remplacer automatiquement un ciel gris, ou de transformer votre morne coucher de soleil en paysage doré, avec un peu de brume qui prend en compte la distance, si vous en souhaitez.

Bref : Luminar AI cherche à vous détourner des outils classiques (masques, histogrammes, variables techniques, même si ces fonctions restent disponibles au besoin) et à remplacer cette approche par une philosophie tournée vers les objectifs de retouche et la rapidité d’exécution.

Reste à vérifier en pratique si ces objectifs sont remplis. C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans ce test.

NDLR : ce test n’est pas sponsorisé ; une licence nous a été accordée par l’éditeur à des fins de test.

Interface et Prise en main

Luminar AI dispose d’une interface épurée, relativement simple à aborder.
En haut, différentes sections, qui ne déboussoleront pas les personnes venant par exemple de Lightroom : « Catalogue » liste l’ensemble des photos ajoutées au logiciel, « Modèles » propose une série d’effets applicables en un clic pour traiter rapidement des images, « Edition » permet d’utiliser des contrôles plus poussés, et enfin « Exporter » permet comme son nom l’indique d’exporter les images.

L’interface de Luminar AI, et quelques-unes des photos utilisées lors de nos tests

Sur le côté gauche, l’outil affiche la ou les image(s), et sur la droite, des outils et contrôles liés à la section en cours. Enfin, le logo Luminar AI en haut à gauche permet d’ouvrir les menus habituels (fichier, édition, compte, aide…) que l’on attend sur n’importe quel outil.

Pas de difficulté ici, donc : la prise en main est rapide car l’outil propose une organisation classique et assez épurée.

La retouche

Une fois sélectionnée l’image que vous souhaitez modifier, il suffit de basculer dans la section Modèles pour commencer le travail d’édition.

C’est ici que le côté « magique » de Luminar AI débute : l’outil tente automatiquement de détecter le type de sujet, et de proposer des presets adaptés. Pour notre poisson, la collection de presets « Nature » est proposée en premier lieu, suivie des collections « Objets » (qui comporte notamment des presets utiles en macro) et « Amis Animaux » destinée à la retouche d’animaux en tous genres.
Autrement dit, Luminar AI a su reconnaître que nous avions photographié un animal de près.

Continuons le travail de retouche : nous choisissons le preset « animaux noirs » pour un virage noir et blanc. Notons au passage qu’un curseur permet d’ajuster l’intensité des presets : une bonne idée pour disposer d’une marge de subtilité.

Nous passons ensuite dans le volet Edition, qui permet d’affiner l’image en utilisant des outils avancés : ajout de vignetage, outil de renforcement des détails, ajustement de la lumière… Et voici le résultat : une version noir et blanc de notre cliché, qui souligne les détails de la peau du poisson.

Pages suivantes : changement de ciel, retouche de portrait, limitations, bilan.

A Lire également

Laissez un commentaire