Image default

Interview 3DVF : Aurélien Brion, spécialiste du rendu architectural / rendu 3D

Spécialiste des images d’architecture et de synthèse, Aurélien Brion a un profil atypique puisqu’il est architecte de formation. Nous vous invitons aujourd’hui à découvrir son parcours, ses projets et méthodes de travail. L’occasion également d’aborder le temps réel ou encore l’impact du Covid-19 sur le marché.

3DVF : Aurélien, pour commencer peux-tu nous présenter ton parcours et ce qui a motivé ta carrière dans la visualisation architecturale ?

Aurélien Brion : Avec plaisir !

Ayant toujours eu un attrait pour le dessin technique et la perspective ( à la main) j’ai suivi un cursus de BEP Constructeur topographe puis un bac technique collaborateur d’architecte et finalement l’Ensas à strasbourg ( Ecole d’architecture). Je suis diplômé depuis septembre 2006.

J’ai très tôt bricolé sur des softs 3d et j’ai utilisé des images de synthèse dès la 2e année en école d’archi pour mes rendus de projets (j’étais le seul d’ailleurs…)

Je n’ai jamais lâché la production d’images de synthèse en tant qu’hobbyiste depuis ce moment. Quand j’ai travaillé 2 ans en tant qu’archi en agence, j’étais chargé de gérer tout le projet de l’esquisse à la production d’image pour les clients ou permis.

Au moment de la crise en 2008, je me suis rendu compte que le statut d’architecte était instable et me suis tourné à 100% vers la production d’image à mon compte.

3DVF : Contrairement à de nombreuses personnes exerçant dans ce secteur, tu es architecte de formation et non graphiste. En quoi cela change-t-il ton approche et ta gestion des projets ? Est-ce un atout pour séduire les clients ?

Je pense que c’est un atout pour la compréhension des documents d’architectes mais aussi pour retranscrire et mettre en image le projet. Mon approche est celle d’un graphiste puisque je me porte sur le coté esthétique et réaliste du projet sans me poser trop de questions sur l’aspect structurel par exemple.

3DVF : Le secteur est assez concurrentiel : comment fais-tu pour te démarquer ?

Oui, le secteur est extrêmement concurrentiel, c’est un des aspects du métier mais cela permet de se remettre constamment en question et également de ne jamais lâcher le coté formation sur les divers logiciels pour ne pas se retrouver à la traîne.

J’essaye de faire peser une expérience de 14 ans dans le métier avec un grand nombre d’images et concours à chaque rendu en temps et en heure. Il faut avant tout pouvoir rassurer le client, une entreprise présente depuis un moment et pérenne rassure.

3DVF : Revenons sur tes projets. De nombreux rendus de ton portfolio évoquent une présence humaine : magazines, plis sur un tapis, chaussures oubliées… Comment gères-tu cet aspect de tes rendus ? Est-il difficile d’équilibrer cet aspect, entre quelque chose de totalement stérile et une présence humaine trop importante qui deviendrait distrayante ?

Pour moi un espace n’est jamais inoccupé, s’il est vide cela le rend froid, je pense que cela rassure aussi. Dans le cadre d’images de promotion cela projette les clients, futurs acquéreurs.

Le fait d’ajouter des objets fait sentir une présence, mais surtout, raconte une histoire que le spectateur peut s’imaginer ou sentir.

Il y a un juste milieu à trouver pour me pas surcharger une image et fausser la lecture de celle-ci. C’est à utiliser avec parcimonie pour ne pas donner l’impression de « bordel », sauf si c’est le coté recherché ! 😉

3DVF : Concrètement, peux-tu nous détailler ton processus créatif sur un rendu d’intérieur, par exemple sur l’image ci-dessus ?

Pour le rendu Haussmannien c’est un projet perso, j’ai avant tout cherché des références, c’est la base de toute nouvelle image : des référence d’ambiance lumineuse , d’aménagement et de volumes.

J’ai recherché des infos, notamment pour le plancher « Versailles », à partir d’une photo ou croquis à l’échelle j’ai modélisé celui-ci avant de le répéter dans l’espace via Railclone ou Forest.

Le travail ensuite s’est porté sur l’éclairage général de la scène et le travail des matières, surtout le bois qui devait avoir un aspect vieilli, usé avec des irrégularités d’un panneaux à l’autre.

Le reste était assez facile puisque la scène a bien réagi dès le départ.

Le mouvement du rideau a été réalisé avec mass fx, que je ne maitrise pas du tout, on va dire que c’est un coup de chance puisque j’ai réussi ce que je voulais en quelques clics.

3DVF : Peux-tu faire de même pour un rendu extérieur, comme celui qui précède ? Tu sembles notamment aimer jouer avec le soleil et les effets de lens flare, qu’ils soient prononcés ou très discrets…

Il s’agit ici d’une image concours, les volumes et matières viennent d’un choix client.

De mon coté ; j’ai proposé une dizaine de variantes d’éclairage via maquette blanche dont un éclairage automnal via une map HDRI.

J’ai la chance d’avoir des clients, qui comme moi, ne supportent plus les rendus 21 juin à midi sous un gros soleil !:)

J’aime beaucoup les rendus fin de journée (ou début) avec un soleil bas qui réchauffe toute l’image et amène de longues ombres. J’aime aussi beaucoup les rendus dit dramatiques qui racontent à eux seuls une grande partie de l’histoire évoquée par l’image.

Pour les effets lumineux; il y a quelques temps c’était via Photoshop oui. Aujourd’hui, Corona génère tout cela à merveille sans passer par la post-production. J’ai toujours apprécié ces effets et les ajouter à mes rendus car ils font partier de l’ambiance lumineuse.

3DVF : Au niveau logiciel, tu utilises 3ds Max, Corona, V-Ray/V-Ray RT, Forest Pro, Railclone… Que penses-tu de l’état actuel de ces outils, et qu’attends-tu des futures mises à jour ?

Oui tout à fait, je n’utilise d’ailleurs plus que Corona maintenant.

C’est un choix personnel car pendant des années je me suis amusé à paramétrer VRay avec les fameuses valeurs type : 0,005 ou 0,01 à placer un peu partout pour ne pas avoir du grain ici ou là. Quand j’ai testé Corona la toute première fois c’est avec la scène Baron de Bertrand Benoit et là j’ai été impressionné du fait que, sans aucun réglage, ma scène sortait plus vite et sans grain avec Corona. Idem pour les effets de glare et bloom, plus réussis, pour moi en tout cas, qu’avec Vray.
Grâce à Corona je peux avant tout me concentrer sur le cadrage, la lumière, le travail des matières, sans me demander si je dois mettre 0,1 ou 0,005 en threshold ! 😉

Coté matériel, je suis passé de trois z620 à une seule z 640 avec des temps de rendu plus courts grâce à Corona, je n’ai pas d’actions chez eux mais je pense que c’est l’un des moteurs de rendu les plus aboutis sur le marché.

Je ne pourrai pas évoquer VRay car je ne l’utilise plus depuis un moment et il y a eu pas mal de version depuis. Ma licence perpetuelle me permet d’importer des scènes en VRay avant de les convertir sous Corona.

Les plug-in Itoo sont aujourd’hui incontournables, ils permettent un workflow rapide et un gain de temps incroyable, notamment en cas de modifs client.
La façon dont il est possible de gérer la végétation aujourd’hui est impressionnante ! Je viens d’une époque où importer un arbre en 3d dans max le faisait planter ! 🙂
Les possibilités avec RailClone sont impressionnantes, l’interface est extrêmement bien pensée également.
Pour le futur j’espère encore plus de performance, notamment par rapport à la ram, mais aussi de nombreux presets, je ne suis pas un fan de paramétrages maison……

3DVF : Peux-tu également nous détailler tes choix matériels ?

Je travaille depuis le début avec Progiss, mes machines dont certaines ont plus de 10 ans, sont des HP serie Z, je n’ai jamais eu aucun souci avec, pourtant elles tournent !

J’utilise également une tablette graphique et un seul écran maintenant, un dell U3818DW, après quelques années avec deux 32 pouces qui m’ont bien brulé les yeux ! 😉

J’ai également 3 NAS 4 baies qui sauvegarde en temps réel les données et quelques onduleurs derrière.

Page suivante : suite de l’interview, utilisation de l’Unreal Engine, revenus et impact de la pandémie.

A Lire également

1 commentaire

johan26 17 juin 2020 at 0 h 00 min
Témoignage bien complet, merci à vous tous

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite