Accueil » Rédactions » Court-métrage EXIT – ESMA

Court-métrage EXIT – ESMA

Temps de lecture : 8 minutes

 

 

3DVF : Tout d’abord, merci d’avoir prit le temps de répondre à nos questions. Pour commencer, pouvez vous vous présenter aux lecteurs de 3DVF ?

 

Xavier:
Bonjour et merci de votre intérêt pour notre petit film de fin d’étude, je m’appelle Xavier Aliot et je viens de finir ce deuxième court métrage d’animation avec mes camarades d’école.

Guillaume:
Bonjour et merci de votre intérêt pour notre petit film de fin d’étude, je m’appelle Guillaume Roux et je viens de finir ce deuxième court métrage d’animation avec mes camarades d’école. (rire)

  



 

 


 

 

3DVF : Quel a été votre parcours scolaire ?

 

Xavier: BTS communication Visuelle, un an dans un studio de prépresse et un cycle professionnel de 3 ans en cinéma d’animation à L’esma.

Guillaume:
2 ans à l’Académie de dessin de Toulouse et un cycle professionnel de 3 ans en cinéma d’animation à L’ESMA.

 

 

 

 

3DVF : Comment avez-vous découvert les effets spéciaux et l’art numérique ?

 

Xavier: A l’école durant ma formation en communication visuelle, cela m’a paru être un media d’avenir que je ne pouvais occulter, et cela se concrétise aujourd’hui, la 3D se retrouve partout maintenant…

Guillaume: C’est mon émerveillement face aux films a effets spéciaux qui m’a orienté sur cette voie.
Mon but est maintenant de retranscrire des émotions sur l’écran.

 

 

 

 

3DVF : Aujourd’hui, quels sont vos outils préférés et pourquoi ?

 

Xavier: Le crayon, toujours celui-là… Finalement, il ne sera jamais obsolète et ne subira pas les évolutions technologiques de nos logiciels 3D préférés.
Sinon nous utilisons Maya parce que c’est le logiciel que nous avons appris, l’informatique reste un outil et non un but en soi. Nous aurions très bien pu choisir d’autres plateformes… Malgré tout, rien ne nous paraît impossible sous Maya, donc c’est un bon deal.

Guillaume :
Mon PC avec Maya, mon livre de techniques d’animation, et mes amis sans qui je ne pourrais rien faire, du moins pas aussi bien, et en beaucoup plus de temps.

 

 


A Lire également