Accueil » Rédactions » Vang Chi, alias Krisalid

Vang Chi, alias Krisalid

Temps de lecture : 6 minutes




3DVF : Tout d’abord, merci d’avoir prit le temps de répondre à nos questions. Pour commencer, peux tu te présenter aux lecteurs de 3DVF ?


Bonjour, j’ai 24 ans , je m’appelle Vang Chi, artiste fan d’univers SF et de robots, ma passion m’a poussé à être graphiste 3D alors qu’à la base je n’étais qu’un simple amateur en dessin.




J’ai commencé la 3D vers mi-2001, j’ai toujours été attiré par la création en elle-même que petit à petit je me suis intéressé à toute les étapes de production, le fait de créer ce que l’on a imaginé me permet d’exprimer, tel le graffeur que j’étais autrefois, il faut dire qu’avoir plusieurs passions n’est pas évidente car j’ai du arrêté ma carrière dans le breakdance (danse hip hop).



3DVF : Quel a été ton parcours scolaire ?


A la fin de mon Bac pro électroménager, j’ai tenté une école de formation en 2 ans en alternance dans une école peu connue, même si j’ai eu des cours, notre apprentissage reste personnel, on es quelques part tous autodidacte de ce que l’on veut apprendre et approfondir personnellement.





Tout ça a commencé avec un simple jouet Transformers que mon père m’a ramené quand j’étais gosse, ce qui m’a plongé dans la mécanique de robots car j’ai toujours voulu savoir comment cela fonctionnait. Puis un jour, Robocop es sorti c’était fabuleux à cette époque, même Terminator mais surtout StarWars mais aussi notamment les scènes cinématique de jeux vidéos qui commençait à être de plus en plus spectaculaires, depuis j’ai tenté de me lancé et développer mon propre style.

Lorsque j’ai tenté une école en alternance, j’ai connu Pixopath, Stuzzi et Tony qui m’ont éclairé dans l’art numérique, et par la suite de mon parcours, Dareoner.



3DVF : Aujourd’hui, quels sont tes outils préférés et pourquoi ?

Au jour d’aujourd’hui, je dirai plutôt que mes outils sont 3dsmax et combustion car je me suis spécialisé sous ses softs qui répondaient à ma demande.





3DVF : Dans quel mesure Combustion intervient dans tes travaux ?


Au début je réalisait tout sous max, glow, fx, étalonnage, etc, via le videopost de max mais il s’avère instable et parfois non précis ce qui était difficile d’obtenir de simples effets avec, un jour Dareoner m’a conseillé de passé sous un soft de compositing alors je suis passé à Combustion, ça m’a permis d’avoir un contrôle plus souple pour retravaillé mes scènes.






3DVF : Peux tu nous parler de ta composition Monster ?


Monster, a été crée sur papier avant d’être modélisé mais il m’est arrivé à certains moment de modifier le design de base sous 3dsmax car l’opportunité de le créer en 3D nous apporte une approche très intéressante pour les volumes, j’ai décomposé l’image final en 3 layer de rendu, la diffuse (scanline), specular et une pass d’occlusion (sous Mental ray).




Monster



3DVF : Quelles ont été tes recherches et tes références utilisées sur ce projet ?


Je me suis inspiré sur une vision du troll des cavernes et de gorilles, pour reprendre la morphologie mais aussi de monstres que j’avais déssiner autrefois, il m’arrive souvent de crayonner dans le train pour faire des recherches persos.





3DVF : Quel est la solution 3D que tu utilises et quel moteur de rendu ?


Chez moi, j’utilise un Athlon 3000+ avec 1 Giga de ram et ma petite GeForce 4200, le moteur de rendu que j’utilise souvent est Mental Ray que je combine avec le renderer scanline.

A Lire également