Digital Banana

Temps de lecture : 10 minutes
Digital Banana
Crédit : Studio 100 animation

3DVF : Autre projet, une publicité pour King Jouet mettant en scène deux personnages typés cartoon et le lion de la marque. Peux-tu nous dire quelques mots sur ce spot ?

John Banana : C’est typiquement le genre de projet que j’aime, pub courte, rendu pixarien, ou nous avons finalement pas mal de libertés sur plusieurs aspects… C’était pour nous aussi l’occasion de travailler avec David Gilson avec qui nous voulions collaborer depuis longtemps… Pour ce genre de projet nous faisons le design en général ; cette fois-ci nous voulions un peu de fraîcheur dans les personnages et David a réussi à s’adapter aux demandes de l’agence et à mes gouts… Pas facile :)… Au final le style est sensiblement différent de ce que nous aurions fait tout en conservant une certaine cohérence avec les spots précédents que nous avions faits pour Joupi par exemple… ces deux personnages sont en quelque sorte les parents des 2 enfants qui se débarrassent de leur jouet.





Ci-dessous, deux spots produits chez Digital Banana pour Joupi, à l’occasion de Noël 2010-2011.

 

 

King Jouet

 


King Jouet

3DVF : Toujours sur le spot King Jouet, comment avez-vous procédé pour le rendu de la mousse du bain ? Qu’en est-il pour les poils et cheveux ?

J.B. : La mousse du bain, de la particule en facing avec une map de bulle tout simplement… Nous avions expérimenté de la vraie sphère, mais c’était extrêmement lourd dans la scène et au rendu,
Ce n’est pas le genre de projet ou l’on peut se le permettre… Finalement le facemap était parfait pour des plans très courts on l’on a pas trop le temps de voir les défauts que cela peut apporter 🙂
Poils et cheveux, hairfarm encore… le gros avantage de hairfarm est la rapidité de calcul et la simu qui marche très bien pour des choses simples…

 

3DVF : Digital Banana a aussi réalisé des habillages assez décalés et cartoon pour Cartoon+, émission phare de Canal+ Family. Comment avez-vous convaincu la chaîne de vous confier le projet ?

J.B. : Moving Puppet avec qui nous collaborons de plus en plus, et qui est le co-producteur des LEAFLEES d’ailleurs, m’a demandé de réalisé les habillages, Gorg et Lala un de leur programme phare faisant partie des programmes de l’emission Cartoon+.




 

Bambalaye
Crédit : Cyber Group Animation

 

3DVF : Canal+ avait-il une idée précise du résultat désiré, ou bien avez-vous pu proposer vos propres concepts/gags ?

J.B. : Canal avait le logo poils fixes… nous devions nous en approcher le plus possible, afin de garder une cohérence visuelle…
J’ai écrit tous les gags, y compris tous ceux qui sont passés à la trappe… on me donnait des thèmes et je proposais… parodie… absurde… gags de chute… Etc

C’était une expérience intense, chaque habillage une fois validé passait directement au layout, le rythme de fabrication était très soutenu…
Et même si cela semble simple vu comme ça, la gestion des poils ne l’était pas tant que ça… une fois de plus hairfarm… nous avons du former les graphistes à l’outil,
Et faire plus d’une vingtaine de spots ou les 8 lettres bougent, entrent en collision, pénètrent dans le sol, etc. Ce n’est pas simple… Je pense que plusieurs studios peuvent nous remercier d’avoir formé des hairfarmiens sur ce projet 🙂 même si ce n’est pas l’outil parfait non plus…

 

Conte de Quartier 1 : Orange Ô Désespoir

 

3DVF : Revenons un peu sur le studio… Quelles seront les grosses évolutions de Digital Banana dans les années à venir ?

J.B. : L’année 2013 marque un gros tournant pour nous, nous allons lancé plusieurs « licences » en espérant qu’elles trouveront preneurs et surtout spectateurs, les Leaflees qui seront présentés à la profession au Cartoon Movie, Zoollywood et une ou deux autres surprises qu’il est trop tôt pour dévoiler… bien entendu tout en continuant notre travail d’accompagnement des producteurs à rendre leurs personnages les plus attractifs et séduisants possible, et quelques pubs je l’espère.

3DVF : Quelle est votre vision du marché ?

J.B. : C’est une période dure, beaucoup de petits studio d’animation et pas forcement assez de projets pour tout le monde, en tout cas en pub… C’est pourquoi nous essayons de rester fidèle à notre ligne, même si ce n’est parfois pas si simple, et surtout je ne nous considère et je l’ai souvent dit comme pas concurrent de structures comme Unit, Akama ou Supamonks…

Pour moi le personnage et surtout, vous le verrez bientôt, raconter des histoires pour les plus jeunes est ce qui m’a motivé depuis le début et me motive toujours autant après ces quelques années dans le métier.


Hommage au film The Rocketeer à l’occasion de son vingtième anniversaire.


Ci-dessus et ci-dessous : teasers pour Bambalaye par Digital Banana.
Crédit : Cyber Group Animation

Pour en savoir plus

Le site de Digital Banana


Bas

A Lire également