Digital Banana

Temps de lecture : 10 minutes
Digital Banana

3DVF : Peux tu nous parler du clip de Justin Bieber, en 3D mais avec une animation typée stop-motion. Comment le studio s’est retrouvé impliqué dans le projet ?

John Banana : Un des clients avec qui nous avons pas mal bossé ces dernières années, qui se trouve être DreamWorks maintenant, possédait les droits du film original  : Santa Claus is coming to town.

Justin Bieber ayant repris la chanson originale et Banana ayant refait plusieurs personnages en fausse stop-motion 3D, nous étions idéalement placés pour prendre en charge le projet…

Santa Claus is coming to town
Classic Media / Def jam Island

Clip Santa Claus is coming to town, avec Justin Bieber. Crédits pour le clip et les visuels : Classic Media / Def jam Island.

 

3DVF : Aviez-vous des références précises en tête pour savoir quel style imiter ?

J.B. : Oui, le film original a été produit et réalisé par Rankin Bass, producteur de nombreux films de ce genre… dont les plus connus sont Rudolph le renne, Frosty the snowman ou encore Peter Cotontail….

Il fallait réussir à retrouver le style dans le modeling et l’animation tout en améliorant un peu la fluidité car ces films, il faut le dire, n’était pas si bien animés… le charme de l’époque fonctionne toujours mais on est très loin de Aardman…

3DVF : Le côté « stop-motion » se ressent à différents niveaux : l’animation saccadée, bien entendu, mais aussi les modèles : les personnages sont manifestement pensés pour avoir un aspect rappelant celui des modèles utilisées en stop-motion, avec des plis, des traces de couture, une fourrure pour les animaux rappelant du tissu… Comment avez-vous procédé pour arriver à ce résultat ?

John Banana : Nous avions l’expérience de plusieurs personnages tels que Peter Cotontail, Little drummer boy etc, que nous avions modélisés auparavant pour le même type de projet…

Nous étions donc prêts à passer Justin en fausse marionnette. Pour le projet, nous avions étudié image par image pour bien saisir le rendu des visages et reproduire les shaders au plus près… Hairfarm nous a été très utile pour en plus de la coiffure de Justin ajouter du poil aux vêtements et animaux et casser le coté trop lisse de la 3D…

Elton Banana : Nous avons regardé certains des vieux shows de Rankin et Bass pour nous donner une meilleure idée de ce qui fait que leurs personnages ont le look qu’ils ont. Nous sommes arrivés à la conclusion que tous les petits détails devaient soit être supprimés, soit exagérés. Par exemple, nous avons donné un aspect plus petit aux vêtement juste en conservant les plus grands plis. En nous assurant que la tame du tissu et les coutures avaient l’air plus grands que l’aspect qu’ils auraient sur un personnage de taille normale. De grands yeux sans trop de détails sur les iris. Conserver certaines lignes nettes d’un modèle, comme si du bois avait été utilisé. Donner un aspect « fait main » à la peau des personnages. Nous avons aussi essayé d’avoir les bouches séparées de la tête comme c’était le cas à l’époque mais nous avons vité réalisé que Justin rendait mieux sans lignes sombres autour de la bouche.

Ci-dessous : Peter Cotontail, un des personnages en fausse stop-motion sur lesquels
Digital Banana avait déjà travaillé. Le client était le même que pour le clip de Justin Bieber ;
satisfait, il a à nouveau fait appel au studio pour le clip « Santa Claus is coming to town ».

Peter Cotontail

Santa Claus is coming to town

Classic Media / Def jam Island

 

Santa Claus is coming to town
Classic Media / Def jam Island

3DVF : Au final, quel a été le point le plus délicat pour rester dans le style stop-motion, et pourquoi ?

J.B. : Le clip a été fait en 5 semaines et nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour expérimenter l’animation… le côté saccadé a pour la plupart des plans été produit à l’anim, mais parfois c’était encore trop fluide…
le fait que les plans soient souvent fixes a permis d’ajouter encore plus de saccades à certains plans en enlevant des images au compo…

Santa Claus is coming to town
Classic Media / Def jam Island

3DVF : Qu’est-ce qui vous rend le plus fier sur ce projet ? Inversement, y a-t-il un aspect que vous auriez voulu améliorer, si vous aviez eu plus de temps ? Ou des idées écartées durant la production ?

J.B. : Que nous ayons respecté au jour près la deadline qui était très très serrée… Cinq semaines pour fabriquer les personnages, monter, layouter, animer et rendre le film est très très court…
Nous avons monté et animé sur une version temporaire de la musique, ce qui a toujours pour conséquences quelques surprises désagréables… comme le solo de batterie qui change par exemple…
Mais nous avons réussi à nous adapter et à faire les modifs nécessaires à temps…

Santa Claus is coming to town
Classic Media / Def jam Island

 

A Lire également