Interview : Camille Bovier Lapierre

Temps de lecture : 10 minutes
Bannière

 

3DVF : La couronne comporte différents matériaux : perles, pierres précieuses, or, velours… Autant d’éléments qui peuvent s’avérer délicats au niveau des shaders et de l’éclairage.
Quelles méthodes avez-vous utilisé pour obtenir un résultat satisfaisant ?

Tout le rendu a été supervisé par Sylvain Potel. Je ne suis pas vraiment au courant mais je sais que cela a été fait dans V-ray et que nous n’avons jamais eu à nous battre pour obtenir de belles images, Sylvain anticipant souvent nos envies. Mais globalement toutes nos remarques allaient dans le sens de casser l’apparence 3D. Pour cela, on a insisté au modeling pour que les perles ne soient pas toutes de la même taille, pas toutes bien rangées en ligne. On a aussi demandé à ce que les « bevels » sur les arêtes varient de largeur constamment. Grâce à ce petit détail, les réflexions et spéculaires changent de taille quand elles glissent sur ces arrêtes, ça ajoute beaucoup. L’or en effet a un côté mou qu’il faut prendre en compte. Au mapping, on a insisté sur le côté usé de la couronne en travaillant longuement les maps. Si on regarde bien on se rend compte que l’or est plus brillant et plus lisse à l’intérieur de la couronne. Pour le velours, Sylvain a proposé d’ajouter un court effet de poil, ce qui a crédibilisé un rendu qui déjà était vraiment réussi. Enfin concernant les pierres précieuses, toujours dans le même souci de réalisme, les rubis et saphirs sont très légèrement rayés. Les diamants ont eu droit à un traitement de faveur à la fin de la prod’. Il restait un peu de temps alors Sylvain a proposé de rendre ces diamants avec une réfraction chromatique qui créé des irisations. C’était lourd en calcul je crois mais ça ajoute vraiment.
Bref, nous sommes ravis. (Sylvain si tu nous lis … 😉 )


Générique Astérix


 

Astérix

 



Drapeau

3DVF : Peux-tu également nous parler du drapeau et de son effet de peinture, ainsi que du bokeh ?

Les bokehs sont derrière la couronne, je vais donc en parle d’abord. Ces effets de défocus ont été faits en 2D de façon assez classique dans Nuke avec Frishluft. Mais brut de brut, ils sont uniformes en couleur, Sylvain a donc simulé par-dessus en compo les salissures présentes sur un objectif réel. Ca ajoute une petite touche de réalisme. Mais ce qui a été le plus dur à régler dans ces bokeh sont leurs variations de taille et de luminance lors des changements de mise au point sur la couronne. En laissant des paramètres cohérents avec la couronne, les bokehs devenaient trop lumineux ou pas assez, ils changeaient de tailles dans les proportions trop importantes et attiraient l’œil. Nous avons donc réglé les bokehs pour les rendre cohérents d’un plan sur l’autre.

Pour le drapeau, cela a été plus simple. Comme les perspectives au sein de chaque tableau ne changent pas beaucoup, nous avons opté pour la technique du camera mapping. Jean Baptiste et moi avons livré pour chaque tableau un fichier Photoshop ou chaque couche de couleur était séparée des autres. C’était la méthode la plus rapide pour obtenir exactement les coulures et coup de brosses que nous voulions. Le système classique des UVs a été utilisé pour faire apparaître les bandes. Nous avions précalculé une séquence en noir et blanc d’un long coup de pinceau que nous avons utilisé en masque pour révéler la couleur. Enfin, nous avons ajouté un très léger spéculaire sur ces coups de pinceau, pour bien faire vivre la matière.

 

3DVF : Un autre de tes travaux, Mirrors, est un clip sur la bande originale de Solaris. Tu y crées un univers assez surréaliste en jouant sur les symétries. Comment as-tu procédé pour réaliser ce projet ?

Ce projet est né d’une photo que j’ai vue dans un bar il y a longtemps. En janvier je me suis dit, il est temps de m’y mettre. Je me suis donc attelé dans Photoshop à la fabrication de tableaux qui me plaisaient. J’ai cherché des sources photo un peu partout, sur le net et auprès de deux amis photographes, Nicolas Urlacher et Emmanuel Biard. Quand un tableau me plaisait, je détourais chacun des éléments importants sur des claques différents pour créer des textures. Il me restait alors le décor d’arrière-plan à reconstruire en bouchant les trous laissés pas les éléments qui avaient été enregistrés à part. Une fois ce taf effectué, j’ai reconstruit en 3D les tableaux. Je pouvais me balader comme je voulais ensuite dedans.

Mais je continue à travailler sur ce projet, ce n’est pas terminé. Ce qui est en ligne sur mon site est une maquette. Le projet est encore en fabrication et la fin sera complètement différente. La musique aussi.

 

Camille Bovier Lapierre

 

Ci-dessus, le spot pour la Citroën C4 ; ci-dessous, le plan de La Guerre des Mondes ayant servi d’inspiration, ainsi qu’un making- of vidéo réalisé par Men’s Up TV.

 

3DVF : Le spot pour la Citroën C4 Picasso, de son côté, mêle live-action et en 3D. La caméra se déplace hors et dans la voiture en un seul plan séquence, ce qui nécessite d’avoir un éclairage raccord entre l’intérieur de la voiture et l’ambiance extérieure…
Le challenge rappelle d’ailleurs une scène similaire dans La Guerre des mondes de Steven Spielberg. Comment avez-vous relevé ce défi ?

En fait, a la base il y a la demande de Citroën de communiquer sur la nouvelle C4 Picasso, « routière » familiale à présenter dans de nombreux décors. J’avais revu la guerre des mondes de Spielberg juste avant et je suis allé présenter ce passage chez H, l’agence de com’ qui s’occupe du budget Citroën.

Ils ont été enthousiasmés. On a défini une série de décors à montrer mais aussi toutes les nouveautés de la voiture sur lesquelles la caméra devait s’attarder. J’ai imaginé un mouvement de caméra en conséquence. Nous l’avons mis en place en animatique 3D avec les graphistes de Digitaline, le studio qui allait faire la post-prod.

Nous avons loué un grand studio fond vert avec un long bras grue et un plateau tournant pour poser la voiture dessus. Celle-ci était décapitée (sans le toit), pour pouvoir effectuer tous les mouvements de caméra que j’avais imaginés. Mais quand dans l’animatique 3D, la camera tourne autour de la voiture, au moment de la prise de vue, c’est la voiture qui tourne sur elle-même. Il fallait donc déconstruire tous les mouvements 3D pour en faire des mouvements faisables en studio. Cela a été une bonne prise de tête car nous tournions sans motion control.

La voiture était couverte de traqueurs pour pouvoir la reconstruire ensuite. En effet, c’était impossible de récupérer la carrosserie avec tous les reflets verts. La lumière a donc été réglée pour les comédiens et nous avons placé les sources lumineuses dans le studio comme nous les avions simulées dans l’animatique.

La post-prod  s’est ensuite étalée sur deux mois chez digitaline. La majeure partie des décors a été faite dans Vue d’e-Esprit. Le plus dur a été la forêt du début. Très lourde en calculs, et le plan est très long.


C4

 

3DVF : As-tu d’autres projets en cours dont tu pourrais nous parler ?

Les projets arrivent et partent tellement vite dans le milieu de la pub que je ne sais pas ce qu’il sera d’actualité lors de la publication de l’article. Je viens de rendre un projet de clip pour un artiste intéressant, j’ai bon espoir mais inutile de le citer tant que ce n’est pas gagné.

3DVF : Comment comptes-tu évoluer dans les années à venir ? Quelles sont tes ambitions ?

J’ai envie de faire plus long. J’ai terminé un moyen métrage d’anim’ l’an dernier Of Mice (a cat) & Men qui m’a donné envie de continuer dans la fiction. Je prends vraiment de plus en plus de plaisir dans l’écriture. Donc on verra, j’ai plein de scénar’ en cours, dont un sur lequel je travaille toutes les semaines avec une productrice. Ca avance bien. J’espère que cela aboutira rapidement.

Pour en savoir plus

– le générique d’Astérix est également abordé chez Watch the Titles ;
– Le site de Camille Bovier Lapierre ;
– le site de Jean-Baptiste Lefournier.

Crédits du générique :
Mac Guff: VFX Producer Rodolphe Chabrier (CEO of Mac Guff), Line Producer Delphine Domer, CG Lead Sylvain Potel, Compositing Solène Collignon, Render Benjamin Ruiz, Layout & Lighting Carine Gillet & Sylvain Potel, HD Textures for Camap Jean-Baptiste Lefournier & Camille Bovier Lapierre, Camap & Strokes Texture Animation Manuel Quinto, 3D Modeling Alicia Etourneau, Texturing & Hair (Crown) Benoit De Longlee.

 

A Lire également