Rencontre avec l’équipe de la série d’animation Kaeloo – Cube Creative

Temps de lecture : 11 minutes


 

3DVF : Comment êtes-vous parvenu à déployer la logistique nécessaire pour tenir les délais et le rythme de production ?

 

 

Rémi Chapotot : En fait, nous avons eu recours à une méthode très classique, calquée sur ce qui se faisait aux USA dans les années 60 : on fait les voix, on fait tout dès le début. Bien entendu, c’est un plaisir pour l’animateur qui a directement un son de qualité, pas de voix maquette, et n’aura pas de problème d’animation qui ne colle plus avec les voix définitives. En plus, cela nous permet de maitriser le rythme de l’épisode.

 

Le principal avantage est qu’une fois l’enregistrement des voix et l’animatique finalisés et validés, je peux me détacher de mon rôle de réalisateur. Je sais alors que la production 3D fera son travail parfaitement, et que le montage va normalement marcher sans aucun problème.

Étrangement, cette méthode surprend beaucoup de gens quand on en parle, alors que c’est finalement une façon d’opérer bien plus agréable pour tout le monde. Par contre, elle demande d’être très précis dès le départ, notamment lors de l’écriture. Il faut savoir également que nous incorporons également le reste de la bande sonore (bruitages, etc.) en amont. L’animateur dispose donc dans l’animatique de la bande-son intégrale, et peut travailler bien plus rapidement pour définir les poses clés, et passer ainsi plus de temps à peaufiner l’animation.

 

Cette méthode était totalement nouvelle pour nous, et nous avons même eu un peu peur au début, mais les retours des animateurs ont très vite été très positifs. Et le résultat est là! On espère donc vraiment que le résultat va fonctionner auprès du public…

 


 

3DVF : D’un autre côté, la concurrence n’est pas très rude en France dans le domaine : habituellement, lorsque ce type d’animation se fait en France, c’est destiné aux tout petits, ou bien ça ne fonctionne pas, car trop axé sur un marché de niche…

 

 

Rémi Chapotot : Pour être honnête, ma grande peur au début, c’était qu’on me demande de m’orienter vers du trash, façon Happy Tree Friends. De toute façon, il y a des choses que l’on ne maitrise pas : nous n’avons pas les moyens d’un studio comme Ankama avec Wakfu ; impossible d’avoir un décor par épisode. Impossible d’avoir leur qualité/variété. C’est pourquoi nous essayons vraiment de jouer sur le concept des jeux d’enfants, qui se disent « on va imaginer que c’est… ou cela… ».

Évidemment, à la fin, on joue sur le côté gros Fx en faisant tout péter pour donner un peu de corps, mais l’idée était vraiment de faire une série centrée sur les personnages. Si on prend tous les personnages et que l’on les change totalement d’univers, normalement ça tient toujours, leurs personnalités sont suffisamment bien construites.


 

3DVF : Tu disais plus haut que tu avais également joué une des voix, est-ce que tu peux nous en dire quelques mots ?

 

 

Rémi Chapotot : Tout à fait, je fais la voix de Moignon, l’écureuil… [NDLR : Rémi se lance alors dans une petite improvisation, malgré sa voix cassée lors du festival !] En tant que réalisateur, j’essayais de décrire la voix que je souhaitais obtenir, et on a fini par me dire d’entrer dans la cabine d’enregistrement pour montrer directement ma vision… Et tout est parti de là ! J’avoue avoir adoré cette expérience ; mon assistante de production et mon directeur son me donnaient un retour immédiat sur ma performance (il est impossible de se juger soi-même…).

À noter que dans la saison 2 – si saison 2 il y a  -, nous introduiront de nouveaux personnages, dont des filles, parce que ça manque un peu dans les personnages actuels. Mais je n’en dis pas plus !
Enfin bref, rassurez-vous, on ne manque pas d’idées pour la saison 2 !


 

3DVF : Merci à tous les trois pour ces explications ! Nous aurons dans tous les cas l’occasion de vous retrouver très bientôt sur le prochain festival d’Annecy, afin d’en savoir plus sur les aventures de Kaeloo, ainsi que sur les derniers projets de Cube Creative.


Pour en savoir plus, visitez le site de Cube Créative :
//www.cube-creative.fr/

 


A Lire également