Accueil » Rédactions » Associations – AFRV

Associations – AFRV

Temps de lecture : 6 minutes
AFRV - titre

Interview : Pascal Guitton, président de l’AFRV

 


Nous vous avons présenté récemment les associations « les algoristes » et le Paris ACM SIGGRAPH, deux articles dans notre série concernant les associations françaises en lien avec la 3D.


Voici donc une nouvelle interview, focalisée cette fois sur l’Association Française de Réalité Virtuelle, Augmentée, Mixte et d’Interaction 3D (AFRV). Pascal Guitton, président de l’association, a accepté de répondre à nos questions.


Rappelons au passage que les associations intéressées par des interviews sont invitées à nous contacter : benoit –at- 3dvf.fr.

 

 

3DVF : Bonjour Pascal, et merci d’avoir accepté cette interview.
Pouvez-vous  nous présenter brièvement l’AFRV ?


Pascal Guitton : L’Association Française de Réalité Virtuelle a été créée pour promouvoir et fédérer  les activités  dans le domaine de la RV en France.

 

3DVF : L’association est relativement jeune, puisqu’elle est née fin 2005. Comment s’est déroulée sa création ? Qui en est à l’origine ?

 

Pascal Guitton : L’AFRV a été créée par 12 membres fondateurs issus tant du monde académique que du monde de l’entreprise. Elle résulte de nombreuses discussions et rencontres préalables. Je mettrais en avant deux actions fondatrices en particulier : le Traité de la RV qui propose en 5 tomes une vision encyclopédique de la RV et qui fut rédigé par plus de 70 auteurs (il n’existe pas d’ouvrage équivalent dans le monde), puis le projet ANR Perf-RV qui regroupait un très grand nombre d’acteurs français de la RV.

A noter que Philippe Fuchs (responsable du TRV) fut le premier président de l’AFRV, suivi par Bruno Arnaldi (responsable de Perf RV).

 

3DVF : Quels sont les buts de l’association ?


Pascal Guitton : L’AFRV souhaite développer, fédérer et promouvoir l’usage de la RV en France aussi bien dans ses dimensions Formation, Recherche, Développement que Commerce.

Pour être plus précis, nous sommes intimement persuadés que, dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, il est obligatoire de communiquer entre acteurs de terrain pour développer la RV. Que ce soit dans les universités, les organismes de recherche ou dans les entreprises, nous sommes tous confrontés à une concurrence féroce et nous pensons que nous aurons plus de chances d’exister en nous connaissant et en avançant de concert sur certains projets.

Il nous semble également important de proposer une vision partagée par le plus grand nombre sur l’existant (nos forces) et sur l’avenir (comment nous développer) de notre communauté.

 

AFRV

 

AFRV, Marseille, 2007

 

3DVF : Combien l’association compte-t-elle de membres ? De quels milieux viennent les adhérents, et quels sont les partenaires ?


Pascal Guitton : Afin d’assurer une représentativité de l’ensemble des acteurs, nous avons structuré l’AFRV en 3 collèges qui sont tous représentés au sein du CA avec des répartitions inscrites dans nos statuts. Le collège 1 regroupe environ une centaine d’adhérents individuels, le collège 2 plus d’une vingtaine de laboratoires de recherche et le collège 3 plus d’une vingtaine d’entreprises.


Nous sommes très heureux de rassembler et de bénéficier de plusieurs diversités au sein de l’AFRV. Je viens d’évoquer la réunion académiques/entreprises, la coexistence individus/structures mais une autre des originalités de l’association est de compter dans ses membres aussi bien des spécialistes des aspects techniques (informaticiens, roboticiens…) que des spécialistes du facteur humain (psychologues, cogniticiens …). Il s’agit là d’une des forces de l’AFRV car nous sommes bien convaincus que les innovations et les ruptures dans un domaine aussi complexe et transversal que la RV résultent souvent de confrontations de spécialités différentes et complémentaires.

Bref, là aussi, de la diversité des cultures naissent de nouveaux usages qui font avancer notre domaine.

3DVF : Quelles sont les activités concrètes des  membres, au sein de l’AFRV ?


Pascal Guitton : Tout d’abord, nous organisons nos Journées annuelles (pendant 2 jours) où nous écoutons de jeunes chercheurs exposer leur travail de thèse et des ingénieurs nous présenter leurs produits innovants ou bien encore où nous assistons à des débats sur des thèmes intéressants nos membres.
Ensuite, nous diffusons sous différentes formes des informations à nos adhérents sur les dernières tendances technologiques, des comptes-rendus de manifestations ou bien des offres d’emploi. Ces informations leurs sont proposées sur notre site, dans notre journal ou dans la lettre d’informations Rêveries initiée il y a longtemps par Gérard Subsol.
Enfin, il existe tout un travail interne de contact et de lobying avec les institutions et des associations partenaires.

 

3DVF : Quel est l’intérêt pour un individu ou une organisation (entreprise, laboratoire) d’adhérer à l’AFRV ? Quelles sont les conditions d’adhésion ?

 

Pascal Guitton : Les intérêts sont clairs : participer activement à un réseau de spécialistes du domaine de la RV et bénéficier d’échanges d’informations, de rencontres personnelles et de création de projets.
Pour adhérer, accédez à notre site et utilisez la rubrique Adhésion.

 

 

3DVF : Quels sont les relations  de l’AFRV avec les autres associations ou organisateurs d’évènements en lien avec la réalité virtuelle / augmentée ?

 


Pascal Guitton : L’AFRV est en relation avec beaucoup d’autres acteurs tant français qu’étrangers. Par exemple, nous sommes chaque année sollicités par des organisateurs d’évènements qui nous demandent de participer à leurs tables rondes, de leur trouver des intervenants, d’organiser leur conseil scientifique … Dans la plupart des cas, nous diffusons à nos adhérents une information sur ces évènements.

 


Au niveau européen, notons que l’AFRV est membre fondatrice de l’association européenne EuroVR qui poursuit des objectifs similaires à ceux de l’AFRV et dont les adhérents vont se réunir les 6 et 7 mai en France à Saclay.

3DVF : Les thèmes abordés par l’association font de plus en plus parler d’eux dans l’actualité ; je pense en particulier à la réalité augmentée, qui a littéralement explosé en 2009, notamment dans le marketing et sur les mobiles (iPhone, Androïd, …). Comment voyez-vous ce phénomène ? Pensez-vous que la réalité augmentée va enfin décoller de façon durable ?


Pascal Guitton : Oui, sans aucun doute. En fait, la réalité augmentée vise à enrichir à la fois notre perception et notre action sur le monde réel. Il est bien évident qu’il ne s’agit pas d’un gadget ou d’un effet de monde même si les premières applications présentées dans le grand public ne sont pas toutes très pertinentes.  Je pense que des services de guidage ou de visite de sites touristiques vont apparaitre en nombre croissant très rapidement. Dans le monde professionnel, on peut  penser à des applications de consultation de documentations complexes (textes, 3D, vidéo …) par exemple pour aider à des opérations de maintenance et bien entendu tous les dispositifs d’aide à la conduite de véhicules.

 

AFRV

 

AFRV, Lyon, 2009

 

3DVF : A titre personnel, comment voyez-vous l’avenir de la réalité virtuelle, augmentée ou mixte dans les années à venir ? Quels secteurs d’applications  quels seront les défis à relever ?


Pascal Guitton : Je pense que plusieurs phénomènes vont influencer le développement de la RV dans les prochaines années. Tout d’abord, l’apparition de gammes de matériels de plus en plus légers (donc moins coûteux) qui vont autoriser une pénétration plus importante de cette technologie notamment dans des PME. Naturellement, cette nouvelle génération de matériels ne sera véritablement exploitable que si les chercheurs et les ingénieurs relève le défi de développer l’intelligence (algorithmique puis logicielle) qui « compensera » leurs performances encore un peu restreintes. On peut penser qu’une des conséquences sera de sortir la RV des grandes salles immersives spécialisées où elle est principalement cantonnée aujourd’hui. L’apparition de véritables applications de Réalité augmentée en extérieur sera directement liée à cette problématique.

3DVF : Quels sont les projets en cours de l’association ? A quelles manifestations et évènements l’association va-t-elle participer durant l’année 2010 ?

 


Pascal Guitton : En tout premier lieu, les Journées nationales que nous organisons en fin d’année à Saclay.


Par ailleurs, en 2010, l’AFRV est associée à de nombreux évènements, citons la première conférence sur l’humain augmenté, Laval virtual, Dimension 3D, …


Nous travaillons actuellement sur plusieurs dossiers comme par exemple l’enrichissement de nos moyens d’information et de communication ou bien un projet ANR visant à construire une vision prospective de la RV dans les processus de formation.

 

 

3DVF : Pour finir, y a-t-il un sujet que je n’ai pas abordé et dont vous auriez aimé parler ?


Pascal Guitton : Depuis plusieurs années, nous constatons que la position de la France sur la carte du monde de la RV a sensiblement progressé. Ce constat est basé sur des observations objectives comme l’accueil d’importantes conférences internationales qui n’étaient jamais venues en France et qui ont connu des affluences record notamment de participants français, par l’augmentation sensible du nombre d’articles  scientifiques français soumis et acceptés ou encore par la visibilité croissante d’entreprises françaises que l’on croise nombreuses par exemple dans les principaux salons mondiaux.

Sans prétendre être la cause unique de cette progression, l’AFRV y a contribué et souhaite continuer à l’accompagner voire à l’amplifier pour que notre pays demeure de façon durable un acteur majeur de ce domaine clé.



Pour en savoir plus

Site officiel de l’AFRV





Benoît Rogez – 3dvf.com 2010

A Lire également