Interview – Teapot Creation

3DVF : Teapot Création s’intéresse au relief, notamment via des bornes autostéréoscopiques (relief sans lunettes). Pourquoi s’être engagé dans cette voie ? S’agissait-il d’une demande de clients ou bien d’une envie de trouver un nouveau marché ?


Olivier Megel : Nous sommes dans un domaine qui évolue très vite, où il faut se remettre en question tous les jours, car nous vivons une période ou plus rien n’est acquis. La stratégie de Teapot est d’innover, nous l’avons fait en proposant ,à nos débuts, des images de synthèse photoréalistes que peu de personnes pouvaient réaliser, puis ce fût le semi temps réel et l’animation.

J’avais déjà commencé à faire des recherches sur la conception d’images en 3D relief, mais je voulais attendre encore un an avant de franchir le cap, or comme beaucoup de société en Alsace, nous avons été touchés par la crise,  perdu des clients et  beaucoup de difficultés à en trouver de nouveaux.

 

C’était donc le moment de nous remettre en question, et pour essayer d’assurer une pérennité à l’entreprise, nous nous sommes lancés dans l’imagerie 3D relief sans lunettes, en essayant de nous placer dans un nouveau marché, où tout reste encore à faire…

 

Teapot Creation

 

3DVF : Pourquoi avoir opté pour des écrans relief sans lunettes ? Était-ce une contrainte liée à l’usage final de vos créations ?

 


Olivier Megel : Comme nous voulions avoir une longueur d’avance, c’est naturellement que notre choix s’est porté sur une technologie encore inconnue du grand public pour l’instant.

 

De plus, notre principale cible étant l’évènementiel, les salons spécialisés, showrooms etc. où le public, uniquement de passage, doit être capté par les contenus en 3D, c’est la seule technologie qui permet, pour le moment, d’assurer cette tâche sans contraintes.

3DVF : Quels types de contenus réalisez-vous pour ces écrans ? Proposez-vous également des prestations « tout compris » pour les clients ne possédant pas le hardware adéquat ?


Olivier Megel : Les types de contenus sont très variés, nous réalisons des images fixes et animées, aussi bien pour l’aéronautique que pour l’évènementiel. Mais c’est surtout, pour l’instant, des animations de logos ou une présentation graphique de leur savoir-faire que nous demande nos clients.


Nous proposons bien sûr des prestations « tout compris », de la vente de kit complet (écran 3D relief sans lunettes, pc de contrôle, accessoires divers etc.), de la location ponctuelle, ainsi que de la création de contenu spécifique (animation et imagerie fixe réalisés en image de synthèse, et très prochainement, de la prise de vue photo en relief.)

 

Teapot Creation

 

3DVF : Par rapport à du contenu 3D « classique », quels bouleversements le relief implique-t-il dans vos projets ?


Olivier Megel : Un contenu 3D relief ne se travaille pas comme un contenu classique. Dès la conception avec le client, il faut prendre certains paramètres en compte, car il faut mettre en place dans notre scène 3D des éléments qui vont accentuer les effets de profondeur ou de jaillissement, les angles de vues et les mouvements de caméra ont aussi des contraintes, la postprod est quasiment impossible à réaliser (tout doit être réalisé dans 3ds max) et  même le calcul final devient plus complexe, puisque les rendus doivent être calculés sur 8 caméras !!!

 

Mais aujourd’hui, nous avons le recul, l’expérience et le savoir-faire nécessaires pour apporter à nos clients la réponse adaptée à leurs besoins.

3DVF : Votre parcours personnel est atypique, puisque vous êtes un autodidacte en matière de 3D. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ? Quel était votre formation initiale, et pourquoi avoir changé radicalement de voie ? Pourquoi la 3D et pas un autre secteur ?


Olivier Megel : J’ai une formation en bureau d’études où j’ai travaillé pendant une douzaine d’années sur des logiciels de CAO dans le milieu de l’automobile et de l’aéronautique.

 

Mais ma passion pour la photo, ma formation professionnelle sur des logiciels de conception en 3D, mon envie de travailler dans un domaine plus « artistique » que « technique » ont fait que je me suis ,presque naturellement, dirigé vers ce milieu qui m’attirait depuis de nombreuses années (je pense que Toy Story a fait naître beaucoup de passionnés comme moi).

 

Teapot Creation

 

3DVF : Pourquoi avoir effectué la transition en autodidacte et non via une formation tierce ?


Olivier Megel : Des contraintes familiales et un temps disponible assez court m’ont plus ou moins contraint à la solution de formation en autodidacte.

 

3DVF : Quels ont été les plus gros obstacles durant cette reconversion, et comment les avez-vous surmontés ? Quels conseils donneriez-vous à des personnes intéressées par une évolution similaire ?


Olivier Megel : En fait, je n’ai pas vraiment rencontré de réelles difficultés, mais étant un éternel optimiste, je ne le vois pas de ce point de vue là 🙂  En fait, Il y a eu un moment ou je stagnais, j’avais acquis beaucoup de connaissances, mais il me restait des points d’ombre. Il a suffi d’une formation d’une semaine avec le Maître (Jean-Yves Arboit pour ceux qui ne le connaissent pas encore) pour me permettre de franchir un cap et de poursuivre ma formation en autodidacte.

Les seuls conseils que je peux donner, c’est d’être passionné, et de ne rien lâcher.
Les gens nécessitant peu d’heures de sommeil seront avantagés également. 🙂

 

3DVF : Lorsque Teapot Création a été lancée, comment avez-vous réussi à séduire vos premiers clients ? Votre parcours a-t-il été un frein et une source d’hésitation chez certains ?


Olivier Megel : Paradoxalement, mon premier client a été très facile à trouver, puisque je suis resté dans le milieu aéronautique en travaillant avec un designer indépendant qui sous-traitait les images de synthèses à un studio aux États-Unis, car il ne trouvait personne en France réalisant des images photoréalistes et ayant une connaissance technique de l’aménagement d’avion privé. C’est donc très rapidement que j’ai commencé à travailler pour lui, mon expérience de quelques années dans l’aménagement de Falcon et ma proximité géographique ont certainement fait pencher la balance de mon côté.

 

Teapot Creation

 

3DVF : Quelles seront les prochaines évolutions de la société dans les mois à venir, notamment en termes de service ? Et quelle est votre vision  à plus long terme ?


Olivier Megel : La prochaine étape de Teapot est vraiment le développement de notre activité 3D relief, la réalisation de contenu en images de synthèse, mais également la prise de vue photographique en relief. Par ailleurs, nous commençons à déve-

lopper pour certains de nos clients spécialisés dans l’évènementiel, des contenus en image de synthèse pour des tables « touchscreen » ainsi que pour des hologrammes.


Mais à moyen terme, nous allons essayer de développer du contenu « temps réel » pour les écrans 3D relief sans lunettes.

 

Pour en savoir plus: teapot-creation.com

 

Teapot Creation

 

 

Benoît Rogez pour 3DVF.com

A Lire également