3DVF – Tout d’abord merci pour cette seconde interview en ta compagnie. Depuis la 1ère Interview faite ensemble il y a 4 ans, que s’est-il passé dans ton parcours professionnel ?

 

Vang Chi : Depuis la dernière interview, j’étais passé freelance dans plusieurs compagnies telles que Magiclab, Aoki, L’autre Image, etc… Actuellement, je suis chez Gameloft où je suis superviseur rendu/comp de l’équipe cinématique. Quand j’y pense, ça va faire presque 9 ans de 3D! « M’fais vioux! »

3DVF – Tu utilisais à l’époque essentiellement 3dsMax et Combustion, est-ce toujours le cas ? Où as-tu migré vers de nouvelles solutions, telles que Zbrush ou Maya ?

 

Vang Chi : Jusque là, j’utilise souvent Zbrush pour le modeling ainsi que pour la retopologie, de mes modèles et j’exporte toujours le tout sous 3dsmax. La passerelle zbrush-max permet à chacun de profiter d’un gain productivité et de liberté de créativité (modeling, texturing) . Quand on pense qu’autrefois, on modélisait tout à la main, (rides, veine, plis).

Ensuite, je rends mes images avec le moteur VRAY, puis un coup de compositing pour finir de travailler l’image avec Fusion.

Pour des raisons personnelles, je suis resté sous 3dsMax, peut être qu’à l’avenir je passerais sur Maya, on ne sait jamais ce qu’il peut nous arriver…

Au final, c’est juste un outil mais c’est vrai que sur une production, j’aime bien participer à toutes les étapes de la conception: concept, modeling, texturing, shading, lighting, rendering, compositing; pour moi toutes les étapes sont intéressantes.

3DVF – On peut voir sur ton Portfolio une nette progression de la qualité de ton travail;  comment expliques-tu cette évolution ?

 

Vang Chi : C’est grâce à beaucoup de choses. Le niveau évolue chaque année, puis grâce à internet et aux nouveaux didacticiels disponibles. Cela dit, c’est surtout grâce aux collègues de boulot qu’on rencontre, on partage nos connaissances, avec leurs perceptions et leurs critiques, il y a toujours des choses à apprendre.

 

 

3DVF – Tu as travaillé pour des clips vidéo plutôt célèbres, tels que Splinter Cell ou encore Sonic. Peux-tu nous dire un mot sur ces productions et sur les studios chez qui tu as travaillé ?

 

Vang Chi : En un mot? « l’EXPERIENCE! »

C’est très motivant de bosser sur des grosses productions, ça nous force à être régulier, mais

surtout ce que l’on retient c’est l’esprit d’équipe, ça motive tout le monde et on s’améliore très vite techniquement dans une production. Pour tout dire, ça me manque les grosses prods !

 

 

3DVF – Tu as eu la 5ème place du podium (félicitation!) de la compétition Dominance War !

Peux-tu nous parler de ton travail sur ce concours, et nous en dire plus sur la conception de ton personnage ?

 

Vang Chi : Dominance war 4 était un challenge de taille; j’avais simplement envie de voir  quelle position de la finale je serais capable d’atteindre, mais je devais surtout de me remotiver.

J’avais besoin d’un bon coup de pied, car je me sentais blasé du métier à cette époque… Ma conception était simple : réaliser un Mecha différent de tout ce que l’on a pu voir jusqu’à maintenant, mais manque de pot je n’ai pas eu le temps de le finir comme je l’aurais souhaité.

Sur la conception, je voulais créer un mecha  à 4 pattes, un centaure mécanique me paraissait parfait pour ça, mais j’ai dû réduire à un simple biped à cause du manque de temps.

 

 

 

 

3DVF – Quel est ton sentiment face aux commentaires du jury de professionnels? (deux d’entre eux t’avaient positionnés premier, ainsi qu’un autre second).

 

Vang Chi : Ça fait évidemment très plaisir, et ça me motive encore plus ! Tout particulièrement les commentaires venant de Fausto de Martini et de Vitaly Bulgarov !

 

3DVF – N’est-il pas difficile de concevoir un personnage complet en 2 mois ? Quelle est

la partie la plus difficile dans une compétition de ce type ?

 

Vang Chi : Deux mois c’est très bien si on  ne bosse pas à côté, mais sinon même en bossant ,cela reste faisable mais pas dans des conditions optimums…

…surtout pour sa copine ^^!

Pour la partie la plus difficile, je pense qu’elle réside dans le passage de la 2D à la 3D. Quand on fait un concept 2D et qu’on se rend compte qu’il faut réinterpréter certaines formes et qu’elles ne fonctionnent pas en 3D,

on perd beaucoup en charisme et en style, même par moment où l’on se dit que ça ne peux pas fonctionner, les choses deviennent vite bancales.

 

Il faut donc revoir le concept sur certains détails, mais il est vrai aussi que l’autre soucis reste la gestion des polygones lors de la création du modèle lowpoly. Si  on ne prévoit pas le coup, on se rend  très vite compte que le modèle ne sera pas si génial que le modèle en haute définition.

 

 

3DVF – Comment as-tu géré ton temps avec le travail en studio la journée ?

 

Vang Chi : Je n’ai pu m’y consacrer que le soir après le boulot, quand je pouvais, ainsi que le weekend. Je regrette juste une chose, le manque de temps que je n’ai pas eu, car je n’ai pas pu profiter correctement des 2 mois (le boulot, la famille…).

 

Je n’ai donc pas pu me donner à 100%, sur le projet. En fait, j’ai vraiment avancé la dernière semaine; j’ai juste pu sortir 5 croquis et j’ai gardé le meilleur des 5 en combinant certains détails essentiels. Pour moi le challenge était le temps…

 

 

3DVF – Avec un peu de recul et outre cette 5eme place, changerais-tu certaines choses sur ton modèle?

 

Vang Chi : Je privilégierais le travail sur mon concept 2D, quelque chose de plus complet, jusqu’à obtenir un concept qui arrache tout! Et je prendrais 2 mois de vacances ^^!

3DVF – Le sujet cette année était relativement vaste et permettait des orientations très différentes; quelle sont les raisons de ton penchant mecha/robotique ?

 

Vang Chi : Parce que j’ai toujours adoré ça! Les machines de guerre autonomes, c’est terrible!

 

 

3DVF – Lors de la création du personnage 3D, quelles ont été tes références et sources d’inspiration?

 

Vang Chi : Principalement Gunnm de Yukito Kishiro , Métal Gear Solid 4 pour l’inspiration, mais aussi Virus de John Bruno et de Transformers.

 

 

 

3DVF – Pour toi quelle a été la phase la plus délicate de son élaboration ?

 

Vang Chi : Le modeling suivi de la retopologie. Le plus long a clairement été la multitude des pièces à modéliser à la main, puis à retopologiser…

 

 

3DVF – Quels conseils donnerais-tu aux autres concourant pour la prochaine édition de Dominance War ?

 

Vang Chi : De prendre des vacances ! Restez régulier dans la charge de travail, ne pas relâcher, sinon la dernière semaine se transforme vite en cauchemard!!

 

 

3DVF – Justement, penses-tu participer à la prochaine édition ?


Vang Chi : Oui, je participerais sans doutes à la prochaine! Cela permet de se surpasser en terme de créativité; ça m’a beaucoup apporté. Ce concours est un très bon entrainement, que je recommande vivement à toute personne voulant progresser! J’ai eu énormément de feedback, de proposition d’offres d’emploi dans le monde, ça développe ses relations dans le métier! Que du bon!

 

 

3DVF – Actuellement quels sont tes projets professionnels et personnels ?

 

Vang Chi : Pour le moment , je prévois de réaliser un court-métrage quand je trouverais un peu plus de temps libre, sinon le reste est encore un mystère…

3DVF – Pour finir, un mot à l’attention des lecteurs de 3DVF, dont certains te suivent depuis déjà plusieurs années ?

 

Vang Chi : Merci pour tous ceux qui m’ont encouragé toutes ces années, merci 3DVF pour cette seconde interview et à l’année prochaine pour le prochain DW5!

 

 

 

Vang Chi

 


A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

This site uses XenWord.
X