Accueil » Rédactions » Mikros Image – Campagne ORANGE

Mikros Image – Campagne ORANGE



Note de la rédaction:

La meilleur façon d’appréhender le travail de Mikros sur ce spot publicitaire est encore de regarder d’abord le « produit fini ». Nous dévoilons en fin d’article le making of complet en vidéo.

3DVF – Tout d’abord bonjour et merci de nous accorder de votre temps pour cette interview !
Peux-tu rapidement présenter la société Mikros ?

Chez Mikros, notre passion, c’est la fabrication d’image sous toutes ses formes!
Des effets visuels spectaculaires ou invisibles en passant par l’animation 3d, le motion graphics, la pub, le long métrage, peut importe le support ou le média, nous sommes séduit avant tout par le contenu des projets! La société comprend 140 permanents et nous couvrons l’ensemble des métiers et services de post-production (VFX, DI, Labo etc..).


Depuis 1985, MIKROS est un des acteurs principaux de la création numérique en France.

Nous travaillons très régulièrement avec «75 production» et Matthijs van Heijningen.
Il y a 4 ans nous avions déjà fait un projet ensemble avec de la gestion de foule, nous avons continué ensemble sur celui-ci! Matthijs est venu avec un storyboard précis au sens ou il nous a donné une idée du film qu’il voulait faire, de l’ambition du projet aussi.
La difficulté principale était le besoin de tourner vite
. Nous n’avions accès à Zinédine que sur un temps très court. Donc impossible de pouvoir gérer du motion contrôle ou du multi passe caméra sans ralentir de façon démesurée le tournage.


De plus le réalisateur voulait un filmage très libre, dynamique, au cœur de l’action. Incompatible avec une foule tournée et des fonds bleus!! Nous avons donc proposé de la générer en CGI. Le timing de tournage nous a aussi amené à anticiper le besoin de ballon 3d sur les plans clés de l’histoire fin de ne pas répéter les prises, avec l’impossibilité de disposer des fonds bleu dans tout le stade ! On a aussi du se préparer au rotoscoping et compositing massif!



3DVF – Il y a une véritable « pré-production » sur des délais aussi courts ?

-La préproduction sur un projet comme celui-ci est surtout importante pour les Td et la R&D:

-Peaufiner nos outils, les adapter aussi.
-Mettre en place tout le pipeline pour supporter la charge de calcul.
-Calibrer les besoins ou tournage pour aller vite après le montage.
-Se préparer aussi pour le tournage pour ne pas ralentir ou peser sur le tournage, mais apporter des solutions et des garanties de résultats.

Oui il y a eu de la pré-production !!!

3DVF – Comment se définit le pipeline de production et quel fut-il ?

La gestion de foule demande une grande rigueur.
Les modèles, les animations, les textures, les scènes qui contiennent la mise en place sont des entités séparées. Tout cela n’est regroupé qu’au moment du calcul final. Il y a donc en amont une préparation très minutieuse des éléments en fonction de ce qui a été décidé pendant la période de pré-prod. Rassembler ensuite tous ces éléments « à la main » sur autant de plans et sans faire d’erreur tient du miracle.


Mikros dispose aujourd’hui d’outils de plus en plus performants pour gérer ce genre situation. A commencer par Arnold (le logiciel de rendu), un outil puissant, évolué et évolutif, qui « mange » un très grand nombre de polygones en illumination globale.

A Lire également