Accueil » Rédactions » La visualisation de Mars par Daniel Maas

La visualisation de Mars par Daniel Maas

La visualisation de Mars par Daniel Maas
Réalisé par Lisa Thurston & Roberto Ortiz, Cgnetworks; traduit par 3DVF


Grâce aux efforts d’un jeune animateur appelé Daniel Maas, le monde peut visualiser l’un des événements les plus passionnants de l’Histoire moderne ? L’atterissage des robots jumeaux Spirit et Opportunity sur Mars. Maas a  méticuleusement reconstruit et animé le voyage des deux modules depuis la Terre jusqu’à la planète rouge, y compris le processus d’atterissage et leur déploiement sur le paysage martien, où les jumeaux auscultent le lit de la rivière et récupèrent des preuves évidentes de traces de vie.

Daniel Maas travaille pour sa propre société, qui se spécialise dans la visualisation industrielle et commerciale. Ses visualisations de Mars lui ont valu une reconnaissance mondiale, ayant été diffusées dans des journeaux télévisés aux heures de grande écoute, Time Magazine, et la chaîne Discovery. Mass s’est beaucoup impliqué dans ce projet d’exploration de Mars grâce à sa passion pour les étoiles et l’infographie. « Je suis un fou d’espace depuis que je suis tout petit », explique-t-il. J’adorais les films comme Star Wars, Star Trek ou Babylon 5, et j’ai lu des tonnes de livres sur l’espace ».

Cet intérêt s’est seulement accru pour Maas lorsque sa carrière a décollé en travaillant pour des productions d’animation pour la télévision. Ayant été invité à travailler la visualisation pour le projet d’exploration de Mars, Maas fut ravi d’avoir une chance d’appliquer , des techniques dignes des films de Hollywood à une vraie mission spatiale.

Alors qu’il prenait des cours d’astonomie, donnés par le Professeur Steve Squyres (chef d’équipe pour la mission pour Mars à la NASA), à l’Université de Cornell, Maas montre à Squyres une animation démo de la fusée Delta II lançant la mission pour Mars. Squyres et ses collègues de la NASA ont été extrêmement impressionnés, trouvant difficile à croire que les images n’étaient pas réelles. Peu de temps après Maas travaillait sur le projet de mission sur Mars en réalisant une animation complète du projet depuis le lancement à Cap Canaveral jusqu’à l’atterissage sur Mars et l’exploration du sol.

Mars Exploration Rover (MER) après avoir atterri sur Mars

L’un des défis les plus durs auquels Maas dut faire face fut de simuler la mission réelle avec suffisamment de réalisme, de sorte que les collaborateurs aient la sensation de faire partie de la mission en accompagnant les modules Martiens.Chaque plan devait être intéressant visuellement et suffisamment crédible et réaliste, afin de satisfaire les scientifiques. Les composants-clefs qui ont aidé au réalisme furent les modèles haute résolution du vaisseau spatial et les environnements réalistes des planètes Terre et Mars.

« Le vaisseau spatial réel de la NASA est couvert de fils et de boulons, et vous devez vraiment en modeler autant que possible afin de faire des images convaincantes », explique Maas. « J’ai dû passer deux mois à travailler sur le revêtement seul de la fusée. Je me suis servi de toutes les astuces que je pouvais trouver pour créer des environnements, que ce soit avec des photographies pour les environnements du lancement, jusqu’à repeindre à la main  par-dessus des images topographiques pour créer les environnements de Mars ».

Voir l’animation: www.maasdigital.com/gallery.html



Scène sous Lightwave du détachement d’un étage de la fusée.




A l’étape de pré-production du projet, Maas a esquissé un storyboard avec Steve Squyres avant de s’occuper des animatiques (storyboards visuels avec l’animation brute). Celles-ci ont été employées pour établir les angles de caméra, et la durée de chaque plan. La plupart des plans sont passés par au moins cinq ou six étapes et travaillés avec les scientifiques de la NASA afin d’assurer l’exactitude scientifique, avant d’attaquer le shading et le lighting final.

Lightwave 3D a été le logiciel utilisé pour ce projet. Lorsque Maas a modélisé 90% des éléments, animés et rendus dans Lightwave, il a utilisé un exporter modifié pour passer de Lightwave à Renderman et ainsi rendre des plans-clefs de l’animation tels que les ballons de protection afin d’en améliorer le rendu par la suite.

« Je trouve, en tant qu’animateur, qu’il est extrêmement utile d’avoir des connaissances en programmation, pour ne pas être constamment restreint par les limitations des logiciels. Ne comptez pas sur des effets ou des tutoriels préfaits, car cela ne fonctionne pas toujours, selon les situations.

Quelques premiers plans ont été composités avec Digital Fusion, mais la plupart ont été composités dans un système que Maas a développé lui-même. Maas a aussi écrit un générateur d’étoiles de très haute qualité, diffusé maintenant comme plug-in Lightwave sous le nom de StarPro?.

Plus d’informations sur StarPro : www.maasdigital.com/starpro

La visualisation des modules sur Mars a été construit sur l’expérience que Maas a pu acquérir sur des productions télévisées. L’intérêt pour la scénarisation et le réalisme visuel est ce qui le met en marge des animations traditionnelles de la NASA.

En travaillant avec la NASA, il y avait des centaines de scientifiques et d’ingénieurs qui avaient tous des suggestions concernant l’animation, mais Maas attribue la qualité finale de l’animation à la liberté artistique que lui a laissée la NASA; il pouvait alors filtrer les idées pertinentes de celles qui seraient plus farfelues.

« Nous avons décidé de ne pas montrer les manoeuvres de navigation durant ces 7 mois de trajet de la Terre jusqu’à Mars », explique Maas. « Le groupe de navigateurs joue un rôle très important qui est de mener la fusée à son but, nous avons senti qu’il était plus important de sauvegarder un peu de place sur la vidéo en sautant cette étape jusqu’à Mars. Nous avons aussi décidé de ne pas utiliser de descriptions sonores, car elles auraient pris le pas sur le récit visuel de l’animation ».

Liens :


Maas Digital, le site: www.maasdigital.com
Voir l’animation de Mars Rover: www.maasdigital.com/gallery.html
Images haute résolution de MER: //athena.cornell.edu/popups/wallpaper/index.html
Maas? visualization work for Nova (PBS): www.pbs.org/wgbh/nova/mars/program.html
Cgnetworks – Cgtalk – 3DVF

Réalisé par Lisa Thurston & Roberto Ortiz, Cgnetworks; traduit par 3DVF

A Lire également