Accueil » Rédactions » Héritage Virtuel

Héritage Virtuel

Temps de lecture : 6 minutes

 

 

3DVF – Loic, peux-tu nous présenter la société Héritage Virtuel ?

 

Loïc Thirion-Lopez : Pierre Rupp et moi-même Loïc Thirion-Lopez sommes co-créateurs de la société Héritage Virtuel.

Notre société fait appel à notre double compétence en histoire et en informatique. En effet, nous sommes tous deux diplômés en histoire, maîtrise d’histoire médiévale pour Pierre , antique pour ma part et nous possédons également tous les deux une licence professionnelle en informatique et multimédia.

Pour ce qui est de la société, après deux années en graphistes indépendants (3D architecture design et web), nous nous sommes lancés fin 2006, et avons intégré l’incubateur d’entreprises Innovantes de Franche Comté. Les statuts de la société ont été déposé en juin 2007.

 

 

 

3DVF – Quelle est la vocation de la société ?

 

Notre société est spécialisée dans la reconstitution de monuments historiques en images de synthèse.

Nos compétences d’historiens nous permettent d’exploiter les sources nécessaires pour la reconstitution de tels bâtiments. Notre travail concerne essentiellement la modélisation de bâtiments détruits entièrement ou partiellement.

 

 

3DVF – Sur quels types de projets travaillez-vous ?

 

Notre activité principale est la valorisation du patrimoine, nous travaillons pour cela essentiellement avec les collectivités territoriales et/ou les municipalités. Ainsi, nous réalisons pour nos clients des visites virtuelles (pré calculées pour l’instant) de monuments le plus souvent détruits ou disparus. La durée des animations varie entre 5 et 15 minutes de 3d. Elles servent de support visuel dans des expositions et peuvent être déclinées en DVD pour être vendu au grand public.

Parallèlement, nous travaillons sur plusieurs projets dans la promotion immobilière et le design d’objet. Dernièrement nous avons réalisé des design 3D d’objets pour la section Recherche & Développement de France Télécom.

Cependant, notre cœur de métier reste bel et bien la valorisation du patrimoine par le biais d’images de synthèse.

 

 

3DVF – Peux-tu en profiter pour nous expliquer votre manière de travailler ?

 

Nous sommes historiens de formation. De fait, nous avons travaillé sur plusieurs projets, et avons fait la différence grâce à nos connaissances en histoire.

Lorsque nous sommes contactés pour travailler sur un projet de modélisation 3d d’un site historique, nous exploitons les sources les plus directes que l’on possède en interne. Cette étape nous permet de déterminer les influences architecturales de l’époque afin de replacer le bâtiment à modéliser dans son contexte historique.

 

 

Ce premier travail réalisé, nous nous déplaçons sur le site historique. Nous commençons le travail de recherche des sources et documents historiques précis. Concrètement, cela signifie : visites aux archives (départementales et municipales), dans les bibliothèques, musées.. Mais aussi visite du bâtiment à modéliser s’il reste des vestiges. Nous effectuons alors une campagne photos du bâtiment et de son environnement. Pour réaliser les futures textures nous prenons souvent des orthophotos. Ce travail de recherche réalisé, retour à nos bureaux pour sélectionner ce qui est pertinent. Nous rentrons souvent avec quelques gigas de données. Les sources qui sont les plus utiles pour notre travail sont souvent des plans et élévations, des peintures de l’époque permettant d’imaginer la vie au moment précis.

Pour ce qui est des reconstitutions de sites archéologiques à l’étranger, nous faisons pour l’instant tout à domicile en communiquant le maximum avec les scientifiques (des archéologues le plus souvent), responsables des sites à modéliser.

 

 

 

3DVF – Comment se déroulent vos relations avec les historiens, architectes, lors d’une rénovation ou d’une reconstitution ?

 

Lorsque nous réalisons notre campagne de recherche d’informations, nous rencontrons souvent les spécialistes de chaque monument ou périodes historiques qui nous éclairent sur certains points. Nous sommes aussi beaucoup en relation avec les responsables du patrimoine des villes, qui nous aiguillent également et qui souvent nous communiquent les sources les plus pertinentes.

 

 

3DVF Peux-tu justement nous présenter vos derniers projets ?

 

Nous travaillons sur des projets variés. Nous avons réalisé un film d’une quinzaine de minutes en full 3D, reconstitutant la ville de Besançon à la mort de Vauban (1707) ainsi qu’ une visite virtuelle d’une chapelle (datant du 16 ème siècle ) de cette même ville. Nous avons également créé une animation d’une minute sur un temple Greco romain de Libye pour l’émission de France 3 « Des Racines et des Ailes ». Nous venons de terminer la reconstitution du Palais de Darius à Suse en Iran (520 av JC). En début d’année nous avons réalisé la modélisation de la Saline Royale d’Arc et Senans en 3d temps réel. Actuellement nous travaillons sur un film de 10 minutes présentant la construction de la Citadelle de Besançon (toujours d’époque Vauban).Vous pouvez voir un trailer de cette production à l’adresse suivante : Vidéo Citadelle

Notre prochain projet porte sur une application interactive en images de synthèse, présentant l’évolution d’une ville de Bretagne du néolithique à nos jours. Les animations 3D montreront certains bâtiments et/ou quartiers à travers les siècles.

 

 

 

3DVF – Techniquement parlant, quels sont vos outils logiciels et matériel ?

 

– Notre équipe est composée de trois personnes, toutes équipées de station mac pro bi xeon double coeur. Nous travaillons avec le logiciel 3ds Max, c’est pourquoi nos stations mac tournent sous vista 64. Nous sommes très satisfaits de ces machines.

– Pour la partie montage vidéo, nous utilisons beaucoup la suite adobe production premium CS3. After effects et Combustion pour tout ce qui est post prod , et première pro pour le montage. Nous sommes en train de passer sous Final Cut studio pour le montage. Sinon, nous travaillons les textures sous le classique photoshop. Nous travaillons avec la société Progiss (www.progiss.com) pour tout ce qui concerne notre équipement logiciel.

– Pour les déplacements lors de nos recherches documentaires, nous utilisons un portable Dell XPS, et un macbook pro, accompagné de scanner, appareil photo numérique, trépied etc. Et enfin pour le stockage, nous avons un NAS disque dur réseau gigabit, de 750 giga en raid pour la sauvegarde des projets. J’oublie certainement des choses mais l’essentiel est là.

 

 

3DVF – Vous essayez-vous également au temps réel ?

 

certaines de vos réalisations semble s’y prêter parfaitement Nous avons déjà réalisé un projet destiné à la 3d temps réel. Nous avons reconstitué la Saline Royale d’Arc et Senans en Franche-Comté. Notre maquette a été intégrée dans le logiciel Skyline, qui est le grand frère moins connu de Google Earth. Pour ce projet, nous avons appliqué la même méthodologie qu’expliquée précédemment : recherche de sources, plans, photos. La modélisation des bâtiments ne devaient pas excéder les 1000 polygons. Nous avons réalisé les textures des bâtiments avec la méthode unwrapp et rendu de texture. Nous travaillons avec mental ray.

Nous avons également testé Nova 2008, grâce à la version PLE, ce qui nous a permis de nous familiariser avec ce soft. Nous avons fait quelques scènes test.

Pour l’instant nous travaillons donc en background sur cette technologie, afin de rester à la pointe de ce qui se fait dans ce domaine, et celui des jeux vidéos. Nous pensons que cette technologie a beaucoup à apporter à la valorisation du patrimoine et sera un jour incontournable. C’est pourquoi nos récentes modélisations sont déjà adaptables à la 3d temps réel afin de pouvoir basculer facilement. Nous optimisons au maximum nos scènes, et ne travaillons quasiment plus qu’avec des unwrap.

 

 

Pour plus d’informations
visitez le site de la société Héritage Virtuel

 

 

 

L'équipe d'Héritage Virtuel s'équipe chez Progiss et 3DVF.fr

A Lire également