Accueil » Rédactions » Ex-ET – Court-métrage ESMA 2008

Ex-ET – Court-métrage ESMA 2008

Temps de lecture : 13 minutes



Rencontre avec les réalisateurs du court-métrage Ex-ET
Promotion ESMA Montpellier 2008

 


 

3DVF – Pour commencer, pouvez-vous vous présenter chacun, nous dire ce qui vous a motivé à vous lancer dans des études d’infographie et d’animation et, surtout, sur quelle partie vous êtes intervenus sur le film Ex-ET ?


Benoît Bargeton : Je m’appelle Benoît Bargeton, j’ai 22 ans et je suis étudiant sortant de la promotion 2008 au cours de laquelle j’ai travaillé sur le film « Ex E.T. ». J’ai toujours été passionné par le dessin et le cinéma et cette formation en cinéma d’animation et effet spéciaux, que j’ai commencée dès mes dix-huit ans, correspondait exactement à mes attentes et à mes projets. Partir d’une feuille blanche, créer un personnage, et lui donner vie, voilà une chose que je trouvais vraiment extraordinaire ! Alors si on peut en faire son métier…

Très impliqué dans le scénario, je me suis occupé d’une bonne partie du storyboard, du design et de la modélisation des personnages, ce qui a impliqué le modelage de l’un d’eux en terre cuite. J’ai aussi réalisé l’ensemble des shapes et des rigging faciaux, la finition des personnages (shapes et bones correctifs), mais le plus gros de mon travail aura été l’animation et le montage.

 

Il y a aussi une tâche que nous nous sommes partagées avec Rémy, et à laquelle nous n’étions pas initiés, il s’agit du montage sonore et la relation entre le son et l’image en collaboration avec José Vicient et Yoann Poncet du Studio des Aviateurs à Montpellier. Quant à Frédéric Varot, Trompettiste, il a su composer pour « Ex-E.T. » une Bande Originale électro allant jusqu’à revisiter une célèbre berceuse de Brahms. Pour les voix, onomatopées et autres petits cris, au prix d’un travail inhabituel et parfois hilarant, notre amie Mélanie Chapelle a su donner une touche particulière de légèreté.

 

 

Rémy Froment : J’ai découvert la 3D alors que j’étais en 1ère année de BTS CPI (conception de produits industriels), mais le côté industriel ne me plaisait de l’image numérique ne m’a vraiment passionné. Après quelques recherches j’ai trouvé l’Esma où j’ai découvert l’animation 3D. Ma plus grande satisfaction, c’est le fait de pouvoir donner « vie » aux personnages que l’on modélise.

 

 

 

 

 

Nicolas GRACIA : 23 ans. Je suis passionné de dessin depuis mon plus jeune âge. Je passais mon temps à griffonner sur mes cahiers à défaut d’écouter la maîtresse. J’ai obtenu un Bac PRO électrotechnique après quoi une amie persuadée que ce n’était pas ma voie , m’a poussé à continuer mes études à Lyon. J’ai alors effectué une année de MANAA (Remise à niveau) à l’école Bellecourt. Puis j’ai connu l’ESMA, à Montpellier grâce à Sylvain NOUVEAU, un ami d’enfance et lui-même étudiant à l’époque.

Loin de moi l’idée de travailler un jour sur un ordinateur sachant que Word était le seul logiciel pour lequel j’avais des facilités. L’ambition, l’acharnement mais surtout la passion vous font parfois aller au-delà de ce que vous pensiez être des limites.

Le travail effectué sur le film Ex-E.T. ne peut se cantonner à une partie spécifique dans la fabrication et la conception du film. Autrement dit, j’ai participé au scénario, au storyboard, aux recherches graphiques mais aussi au design des décors et des véhicules, au modeling, au skinning du personnage principal, l’animation, l’éclairage et le rendu.
Quant aux textures, notamment des décors et des personnages c’est une partie du travail que j’ai effectué dans son intégralité.
La réalisation d’un film ne peut se faire sans la production. Yannick et moi-même avons organisé toute cette partie. Un planning a de suite était mis en place pour pouvoir répartir les tâches et afin de terminer notre film en temps et en heures.

 

Yannick Lasfas : Depuis l’âge de 13 ans, je suis passionné par les jeux vidéo, la 3D et les effets spéciaux. Je regardais beaucoup de cinématiques, je passais mon temps à contempler les décors, la modélisation et les textures dans les jeux pour comprendre comment ceux-là étaient conçus.
Sur Ex-E.T., j’ai réalisé la première ébauche du scénario que nous avons ensuite largement retravaillée en groupe. J’ai conçu le setup des personnages, tous les shaders du film. Je me suis occupé de tous les éléments techniques tels que les dynamiques, le NCloth, les effets spéciaux ainsi que la majeure partie des problèmes rencontrés durant cette année.


L’éclairage a été partagé entre Nicolas et moi. J’ai animé la course en scooter. Les plus importantes parties de mon travail ont été le rendu et le compositing (épaulé par Nicolas pour terminer le film dans les temps). Nicolas et moi-même nous sommes occupés d’un autre élément important, la gestion de la production. Savoir gérer les plannings, assigner des tâches suivant les compétences et affinités de chacun pour que ces dernières soient réalisées au mieux et le plus rapidement possible, vérifier le temps qu’il reste pour réaliser le film, savoir mettre la pression quand il le faut, tout en laissant à chacun la liberté de gérer son rythme de travail ; tout cela n’est pas toujours chose facile. Mais tout ceci est essentiel pour réaliser un film qui reste cohérent du début à la fin.

 

A Lire également