giraud7.gif

3DVF : Outre l’exposition avec Monsieur Miyazaki, pouvez-vous nous parler de vos projets en cours ?

 

Moëbius : Pour l’heure je suis en train de terminer le dernier épisode de la série Blueberry. Cela fait un an que je travaille dessus et dès la semaine prochaine, quand il sera terminé, je risque de me retrouver dans une période de vacuité, comme quand on est souvent lorsqu’on vient de terminer un long projet, un peu vidé. Mais voilà, j’ai terminé une histoire, et je ne sais pas encore vers quelle direction aller pour le moment, peut-être retourner à la peinture, on verra.



3DVF : Concernant Blueberry, notre discussion coïncide presque avec la sortie en salle de l’adaptation cinématographique du projet par Ian Kounen; avez-vous participé à ce projet ?

 

Moëbius : Non, non, je ne suis pas intervenu sur le film. J’ai suivi Ian dans son histoire et nous avons été très enthousiasmés par le projet. On a simplement tous été un peu déçus face à l’accueil du public. Mais cela fait partie du jeu, parfois ça marche, d’autres fois non. Dans tous les cas, je crois qu’il fait partie de ces films qui resteront dans l’Histoire du cinéma et dont on se souviendra. Je connais bien cette situation, il y a quelques années quand Tron était sorti, ç’avait été un flop du côté du public, et voyez aujourd’hui, si l’on a oublié bon nombre de films de cette époque, Tron est resté dans les mémoires, et y restera toujours. C’était un film très original et qui inaugure quelque chose. Blueberry, c’est exactement cela : c’est un film original, qui est unique et qui restera exemplaire. Il sera exploité en Dvd, en vidéo, à la télé, et c’est certain que le film va rester.

 


3DVF : Pour en venir à votre rencontre avec Monsieur Miyazaki et votre exposition commune ?

 

Moëbius : C’est en allant au Japon l’année dernière que j’ai eu la chance de passer du temps avec Monsieur Miyazaki qui était en train de travailler sur son dernier film (Le Château Ambulant). Nous nous étions déjà rencontrés il y a quelques années, je connaissais bien son travail et il connaissait un peu le mien. Nous avons toujours éprouvé une grande reconnaissance mutuelle (ndr : Miyazaki avoue dans une autre interview s’être inspiré du personnage Arzach de Moëbius pour créer son film Nausicäa), moi, un peu comme artiste solitaire et lui, comme un directeur de studio d’animation, qui gère de grandes équipes et qui réalise des films. C’est assez différent comme situation. Cependant, au-delà de ces différences de structure, il y a de nombreux éléments qui nous réunissent, au niveau de l’inspiration, de certains thèmes liés aux rêves, une certaine conception du fantastique, un rapport à la science-fiction un peu particulier. Et puis de toutes façons, ce qu’il y a de plus secret, c’est une admiration mutuelle. Enfin je ne sais pas pour lui, même s’il a l’air d’apprécier mon travail, pour ma part j’ai vraiment une admiration terrible pour ce qu’il fait. Pour moi, il fait partie des grand créateurs du cinéma de ce siècle, je le mets au même niveau que Kurosawa.


Concernant l’exposition, nous avons eu quelques soucis pour trouver un angle d’approche afin de coupler nos oeuvres respectives. C’est ma femme, Isabelle, qui a mis au point les axes communs. Elle a choisi de s’orienter vers mon travail sur le cinéma, en partant des Maîtres du Temps, Tron, et en faisant le tour de mes participations à différents projets audio-visuels et cinématographiques jusqu’au 5ème Elément. Et ça colle finalement très bien au travail de Miyazaki qui, lui, est totalement axé vers le cinéma d’animation. Nous avons fait énormément d’expositions à travers l’Europe ces 10 dernières années et c’est elle qui s’occupe systématiquement de ce genre d’événements, notamment en 2000, lors d’une grande exposition à Angoulême, à l’occasion du festival de Bd.

arzach.gif



28.jpg


3DVF : Etes-vous toujours sollicité pour participer à des projets cinématographiques ?

 

Moëbius : Oui, cela m’arrive, mais j’avoue que je n’ai plus forcément le temps et, comme je le disais plus haut, Blueberry m’a demandé beaucoup de temps et d’énergie. Pour le moment, je n’ai pas vraiment de projet, et je compte surtout me reposer.

 

 

3DVF : Merci Moëbius pour ce fascinant moment en votre compagnie; en espérant vous retrouver très bientôt dans nos colonnes.



NOP – 3DVF
Janvier 2005



– Visitez le site de l’exposition //medias.3dvf.com/publish/moebus/ Miyazaki –
“Miyazaki & Moebius”, salons d’honneur de la Monnaie de Paris, 11, quai Conti, Paris-6e. Tél. : 01-40-46-55-47. Tous les jours, de 10 heures à 19 heures, le mercredi jusqu’à 22 heures. Jusqu’au 13 mars. De 7 € à 9 €.

 

moebius_07.gif

A Lire également

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite

X