Fallen Art – Interview de Tomek Baginski & Martin Kobylecki

Temps de lecture : 17 minutes

ban5.jpg






3DVF : Comment vous y êtes-vous pris pour l’animation ?

Tomek Baginski : Tout est à base d’images clés. Il y a eu 5 animateurs sur ce projet. Certains travaillaient avec Max, les autres avec Messiah|Animate. Une fois l’animation terminée, nous la convertissions en vertex animés. Beaucoup d’animations ont été créées via Internet. Les animateurs travaillaient chez eux, et je recevais uniquement les fichiers. C’était une manière très pratique de transférer des données d’un logiciel à l’autre. Uniquement des informations sur l’animation en vertex ; pas de bones, pas d’infos des skins, pas de morphs.



jpg_przeliczone_krotsz_00030.jpg
réalisé par Rafal Wojtunik



3DVF : Comment avez-vous créé vos textures et quel moteur de rendu avez-vous utilisé?


Tomek Baginski : Nous avons réalisé toutes les textures avec une tablette Wacom. J’ai choisi d’utiliser des textures faites à la main car j’aimais vraiment ce type de création. Je pense qu’il est plus intéressant d’utiliser des textures peintes plutôt que photoréalistes. L’image devient bien plus originale. Nous avons beaucoup de modèles et de textures photoréalistes ici. Je ne voulais pas refaire un film de cette manière.

Pour le rendu, nous avons utilisé Brazil sous 3dsMax. Nous avons fait des éclairage très simples sur ce projet. La plupart des plans ont été éclairés avec deux area lights et une skylight; Brazil calcule ce type d’éclairage très rapidement.



jpg_przeliczone_krotsz_00050.jpg
réalisé par Rafal Wojtunik



3DVF : Pouvez-vous nous en dire plus sur les effectifs humains et techniques sur ce projet ?

Tomek Baginski : La plupart du projet a été réalisé sur du temps libre, par mes amis, et une part importante du film a été créée via le net. Ce n’était pas un environnement de production réel. La production a durée 8 mois avec une équipe de 15 personnes. C’est vraiment long pour un court-métrage de 6 minutes, mais on doit garder à l’esprit que nous avons dû surmonter pas mal d’obstacles. Je pense que le même court, avec la même équipe et un environnement de production normal, aurait pu être finalisé en 3 ou 4 mois, et c’est le but que je souhaite atteindre avec mon prochain film.



jpg_przeliczone_krotsz_00051.jpg
réalisé par Rafal Wojtunik



3DVF : Que pouvez-vous nous dire sur la bande son ?

Tomek Baginski : C’est mon frère qui a trouvé cette musique gitane alors qu’il faisait des recherches sur la musique de Fallen Art. Ca a pris 6 semaines pour trouver la bonne. Nous recherchions quelque chose de non seulement très bien, mais aussi bon marché (pour les réalisateurs de courts-métrages, il est très important de ne pas perdre d’argent), et le groupe selectionnée « Fanfare Ciocarlia » collait parfaitement.

A Lire également