Nicolas Weis : retour sur les concept-arts du jeu Sonic Boom

Nicolas Weis

Revenons sur certains de tes travaux pour le jeu, à commencer par la « Toxic Chamber » : comment as-tu abordé cet environnement ?

Il s’agissait d’un gigantesque bassin toxique au dessus duquel les personnages devaient évoluer. Ça m’a tout de suite fait penser à l’intérieur d’une baleine et j’ai essayé de travailler la qualité organique de ce décor.

Pour ce qui est des couleurs je suis resté dans les mêmes tons que ceux établis précédemment pour le même niveau, avec le bain toxique vert acide légèrement luminescent et vaporeux.

Toxic Chamber
Toxic Chamber

 

De même, peux-tu nous parler de la « Crystal Tower » ?

Ce bâtiment occupe le centre de la gigantesque tranchée ouverte dans l’océan. Je n’ai pas eu trop le temps de réfléchir sur le design alors je suis parti sur la forme d’une grande lame qui aurait fendu les eaux en deux et serait restée fichée au même endroit.

Je l’ai ensuite « habillée » en suivant les codes visuels établis au préalable pour ce qui concerne  l’architecture des « anciens », en travaillant l’asymétrie et les motifs ornementaux ondoyants de cette civilisation. Je voulais avoir quelque chose d’assez simple globalement pour pouvoir par la suite le recouvrir en partie de formation coralliennes, principalement dans la zone autour du sas d’entrée.

Sonic Boom

 

Tu as réalisé plusieurs extérieurs avec une végétation luxuriante, des décors oscillant entre le paradisiaque et le fantastique… Quelles étaient tes sources d’inspiration ?

Je crois qu’il y a un morceau de moi qui n’est toujours pas ressorti de la jungle de Croods. Mais j’ai toujours aimé ces univers touffus et denses.

Je peux citer la foret primaire de Yakushima, celle de la péninsule Olympique pres de Seattle, les jungles du Costa Rica et de Hawai. Je crois également que ça contribuait également à vieillir les paysages et à visuellement affirmer l’ancienneté de la civilisation des anciens. Et puis Sonic a traditionnellement l’habitude de se promener sous les palmiers !

 

Sonic Boom

Sonic Boom
Sonic Boom
Sonic Boom

Quelques mots sur le laboratoire de recherche et sa version envahie par la jungle ?

Le layout original a été conçu par Armand Serrano, on m’a demandé de travailler sur la version couleur puis d’en refaire une version envahie par la végétation dans le futur. J’ai toujours fait preuve d’une indulgence coupable vis a vis des ruines et des paysages urbains repris par la nature.

Ça remonté à mes études d’archéologie à l’Ecole du Louvre, aux gravures romaines de Piranese. L’un des deux projets que j’avais inclus dans le portfolio qui m’a permis de décrocher mon premier travail de « visual development » était une version post-apocalyptique du petit chaperon rouge avec un Paris futuriste envahi par la foret. Bref, ne me confiez pas une ville trop longtemps sans surveillance, j’ai les pouces verts.

Sonic Boom

A Lire également