Simon Otto, Head of Character Animation – Dragon 2 – Dreamworks Animation.

Temps de lecture : 16 minutes

3DVF – Le film dévoile dispose aussi de scènes de foules assez importantes. Peux-tu nous en dire plus sur ces séquences ?

Simon Otto : Tous les crédits sont à adresser à notre département de simulation de foule. Ils ont fait un travail remarquable sur ces séquences massives. Il nous fallait trouver une manière de simuler une foule de dragons avec un certain nombre de variations. Nous avons donc créé un système qui nous a permis d’avoir différents types de corps pouvant être combiné avec différentes couronnes, pics, queues et surface. Nous avons animé un grand nombre de cycles d’animation et de comportement, qui ont ensuite été chargés dans notre outil de simulation de foule.

L’équipe a créé des outils faisant appel à des textures alpha pour contrôler les différents types de vols et les comportements. Nous voulions pouvoir les contrôler comme des bancs de poissons se déplaçant à l’unisson, et pouvoir les disperser de façon chaotique afin de mieux servir l’histoire. Pour ce plan spécifique, il a fallu créer une préviz très précise du résultat final. En nous basant sur les mouvements validés, l’équipe de simulations à faire en sorte de recréer les positions clés avec une foule réelle. Nous avons ensuite composité le tout en ajoutant par-dessus l’animation de plusieurs héros en nous basant sur ce travail fait par le département de gestion des foules.





3DVF – Justement, le film se clôture sur une grande scène de bataille…


Simon Otto : Dans ce second volet, nous voulions vraiment montrer que l’univers s’était élargi et donner au public une meilleure idée du conflit entre les hommes et les dragons. Notre responsable du layout, Gil Zimmerman, et notre VFX Supervisor, Dave Walvoord, ont proposé l’idée de faire au moins un plan qui immergerait les spectateurs en plein cœur d’une bataille. Cette séquence de 50 secondes est l’une des plus importantes du film, et c’est clairement l’une des plus compliquées que nous ayons eue à réaliser au sein du studio. C’est un plan d’ensemble de plusieurs dragons volants à travers le champ de bataille avec une armée de guerriers qui attaquent la montagne, ainsi que deux armées de dragons qui s’affrontent.


La mise en place de ce plan et de tous ses éléments a été terriblement compliquée, d’autant que chaque département travaillait en même temps, des modeleurs en passant par le surfacing, le layout, la gestion de foule, l’animation, les fx et les lumières. Ce plan a demandé facilement les trois quarts d’une année à l’intégralité du pipeline, mais le résultat nous rend  terriblement fières.  Nous avons géré l’intégralité de cette séquence de bataille un peu différemment de ce que nous faisons d’habitude avec notre workflow.


Nous avions régulièrement des réunions, même quand nous n’en étions qu’à la préviz, afin de discuter des problèmes et des méthodes de travail. Plusieurs plans ont demandé la mise en place des FX avant l’animation, et d’autres nécessitaient des mouvements de foule, ont dû être faite avant que les personnages ne soient créés. Nous avons donc organisé notre pipeline en prenant soin de planifier chaque plan de façon individuelle, avant de pouvoir les traiter de façon plus conventionnelle.


3DVF – Étant toi-même animateur en plus d’être superviseur, sur quels éléments as-tu travaillé ?


Simon Otto : J’ai eu la chance de travailler sur une vingtaine de plans. Même si mon travail se concentre surtout sur le contrôle de la qualité et de la narration, c’est parfois compliqué d’être à la fois la personne qui crée et celle qui valide les choses. On peut manquer de crédibilité quand on n’est pas soi-même animateur, et on peut facilement devenir juste un responsable de plus dans la chaine, qui n’a pas conscience du travail que demande la création d’une animation réussie.  Je me suis notamment concentré sur l’animation des personnages  Toothless et Cloudjumper.

3DVF – Quelle est ta plus grande fierté sur ce projet ?


Il y a des plans réalisés lorsque nous avions peu d’animateurs au studio, et dont je suis finalement très fier, car ils fonctionnent bien mieux que je ne l’aurais espéré. Il y a par exemple la séquence animée par Jennifer Harlow où Toothless est attaqué par de jeunes dragons . Il y a aussi des scènes qui ont été intégralement animées par des animateurs seniors, car elles étaient vraiment très délicates, par exemple la danse entre Stoick et Valka qui a été animée par les animateurs légendaires que sont Kristof Serrand et James Baxter.


Il y a aussi des plans qui nous faisaient un peu peur, car nous ne savions pas si nous serions en mesure d’en venir à bout, comme il la scène de bataille entre les grands dragons. Au final, je suis personnellement très fier par le fait que nous ayons osé quelque chose d’important avec ce film, avec en prime un résultat dont le public ne s’attend pas forcément.







3DVF – Pour évoquer la suite de l’histoire, How to Train Your Dragon 3 a récemment était annoncé. Sais-tu si tu seras à nouveau responsable de l’animation des personnages sur ce troisième film ?


Simon Otto : En effet, j’espère pouvoir commencer à travailler sur ce nouveau projet d’ici la fin de l’année afin d’aller au bout de cette trilogie. Je me sens tellement impliqué sur cette franchise que j’aurais du mal à laisser quelqu’un d’autre s’en occuper !


3DVF – Simon, merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et nous ne manquerons pas de te recontacter à l’occasion de la sortie de l’épilogue de cette trilogie!


Plus d’informations sur
Dragons 2 sur son site officiel.


Toutes les images de cette page sont sous copyrights Dreamworks Animation

A Lire également