Simon Otto, Head of Character Animation – Dragon 2 – Dreamworks Animation.

Temps de lecture : 16 minutes



3DVF – Les sentiments entre les personnages de Hiccup et d’Astrid sont montrés de façon très subtile. Quand ils se retrouvent après la course, il ne s’embrasse pas, ni ne s’enlace, mais leur comportement laisse à penser qu’ils éprouvent toujours quelque chose.


Peux-tu nous expliquer ce choix et nous parler de votre travail sur cette séquence ?


Simon Otto : Nous avons beaucoup parlementé sur la relation qu’entretiennent ces deux personnages tout au long du film. L’histoire se concentre vraiment sur la façon dont Hiccup doit devenir un chef de tribu et sur l’ amitié qui lui permet de tout surmonter, même les plus grands obstacles. D’un côté, nous avions peur qu’une dimension trop romantique avec Astrid encombre l’histoire, mais nous avons aussi réalisé que cette relation était l’une des clés que le public souhaitait comprendre. Notre solution a donc été d’introduire une certaine profondeur entre eux.

Dean a justement écrit une scène permettant d’illustrer l’évolution des sentiments de Hiccup vis-à-vis d’Astrid, où elle se moque gentiment de lui, témoignant ainsi de leur familiarité et de leur affection mutuelle, lui faisant comprendre qu’elle a conscience des problèmes qu’il rencontre avec son père. Jakob Jensen, superviseur de l’animation de Hiccup et Shaggy Hornby d’Astrid, a réalisé la plupart des plans de cette séquence. Dans leur travail, ils ont vraiment mis l’accent sur la compréhension mutuelle des deux personnages, et ils ont trouvé une manière de la rendre à la fois amusante et sincère.


Au début, nous ne savions alors pas à quel moment intégrer cette séquence, et nous avons décidé d’avancer sur le projet et d’y revenir plus tard. Après un certain temps, nous avons retravaillé dessus et nous avions tellement appris sur les personnages, sur ce qui marchait ou de marcher pas, que nous n’avons eu qu’à changer que quelques petites choses.



3DVF – Peux-tu nous parler de ta collaboration avec Dean DeBlois ?

Simon Otto : Je travaille avec Dean depuis plus de cinq ans maintenant. Il a travaillé en solitaire sur la réalisation de ce second film, contrairement au premier sur lequel il avait collaboré avec Chris Sanders ; ce dernier a dû partir travailler sur ‘The Croods’, qui était en production au même moment. Cependant, l’équipe d’animateurs est restée quasiment la même, et la plupart des animateurs seniors sont retournés travailler sur le même personnage que le premier film. Nous avions donc déjà une machine très bien huilée. Dean en a ainsi profité pour donner beaucoup de liberté de travail pour qu’ils amusent, et cela a vraiment été fantastique !

 

Il travaille de façon très collaborative, mais il est aussi incroyablement artistique, que ce soit dans l’histoire ou dans sa vision de l’univers. Il est capable de décrire très précisément ce dont il a besoin sur chaque scène, et expliquer ce qu’il est possible d’explorer. Cela permet d’être terriblement efficace et de mettre beaucoup d’idées sur la table.





3DVF – Ce second film introduit de nombreux nouveaux dragons aux formes très différentes. Tu l’évoquais précédemment, mais peux-tu revenir sur la diversité de personnages qu’il a fallu créer ?

 

Simon Otto : Nous sommes concentrés sur la création de nouveaux dragons en nous basant sur de nouveaux types de comportements, mais en gardant la même approche sur le développement de l’animation. Tous les designs de ces nouveaux dragons ont été conçus à partir d’un mélange de caractéristiques principales basées sur le monde animal ou les objets du monde qui nous entoure. Il a également fallu les accorder avec leurs cavaliers respectifs. Nico Marlet, notre designer de personnages (aussi diplômé des Gobelins), a été un facteur important dans ce processus. Son inventivité et son style graphique nous ont donné de très bonnes idées tout au long de cette phase de développement.

Le dragon Grump par exemple est un croisement entre un morse, un têtard, un vieux bouledogue et une poubelle. ​ Le dragon de Stoick s’inspire d’un rhinocéros, d’un cochon truffier, d’un bousier, d’un marteau-piqueur et d’une hache.  
   

 


3DVF –  Ce nouveau film introduit également le Bewilder ; peux-tu nous raconter la conception et la création de cette créature ?

 

Simon Otto : Je crois que le plus difficile pour faire un grand méchant, c’est de trouver quelque chose qui n’a jamais été fait, tout en trouvant une bonne raison d’être original.

Ce n’est pas forcément difficile d’être original, mais ça peut le devenir si l’on souhaite être à la fois original tout en collant à l’histoire que l’on essaye de raconter.

 

Pour nous, ce défi a commencé dès la préproduction. Après plusieurs tentatives et quelques erreurs, nous sommes partis sur un mélange de mammouth, de lion et de loutre. C’est notre production designer qui a suggéré qu’au lieu de faire un dragon cracheur de feu, il pourrait plutôt souffler de la glace. Cette idée a été la clé d’une grande partie des choix effectués pour la création de ce personnage.

 

Il fallait aussi qu’il soit une créature marine, dont cette idée pourrait nous servir à un moment donné. Afin de définir son échelle, il nous a fallu créer de nombreux petits éléments autour de son design. Le niveau de détail de ce dragon nous a obligés à aller bien plus loin que tout ce que nous avions fait jusque-là. Sa couronne, les antennes, chaque pointe devaient pouvoir s’animer, et je ne parle même pas de la queue.

 

Nous avons eu beaucoup de chance, ​car Jalil Sadool nous a rejoints dans l’équipe ; il avait notamment travaillé chez Weta sur Avatar.​ Il a apporté une incroyable sensibilité à l’animation de ces créatures. Nous lui avons attribué le poste de lead animateur et il a vraiment mis toutes ses tripes dans ce personnage en faisant un travail phénoménal.

 

À ses côtés, nous ne lui avons attribué que des animateurs expérimentés capables de gérer une créature la taille, l’échelle et la complexité de telles créatures. Ce type d’animation n’est pas le point fort d’un studio comme DreamWorks Animation, mais je suis terriblement fier du résultat !




Toutes les images de cette page sont sous copyrights Dreamworks Animation

A Lire également