Image default

Cosmo AV : des façades aux JO, 16 ans de passion et de vidéomapping

3DVF : D’un point de vue technique, quel a été votre workflow pour concrétiser cette vision ?

Pour cette création, nous sommes partis d’une base de 3D plus importante. Nous avons pu pleinement utiliser le scan 3D de la cathédrale pour éclairer la structure, mapper au plus précis la structure, voir même y piéger un océan !
Nous avons suivi un workflow technique plutôt classique, 2D avec la suite ADOBE, 3D avec MAYA, V-RAY, Houdini, et du compositing sur Nuke. En y intégrant ShowViz, comme outil de prévisualisation VR (développé par la société Whatsit).

3DVF : Qui dit projection dit évidemment projecteur : quel type de matériel utilisez-vous pour vos projets ?

Des vidéoprojecteurs à forte puissance, de tous types suivant les projets, du Xenon au Laser RGB, en passant par le Mercure et le Laser Phosphore (qui se fait de plus en plus présent).
Aujourd’hui il s’agit essentiellement de projecteurs Laser Phosphore avec des résolutions variants entre le WUXGA et le 4K, entre 12 000 et 40 000 lumens.

3DVF : Le 5 octobre, vous avez mis en place une Masterclass et une battle entre 4 VJ.
Quelques mots sur cette démarche ?

Nous sommes très heureux d’organiser le samedi 5 octobre une Masterclass Vjing avec, à nos côtés, des grandes figures du Vjing : Le Collagiste, Dothy Moroders et Pedro Zaz.
Au programme : la construction d’un set VJ, VJing et mapping monumental, Full dome VJ, l’approche musicale du VJing…


Cette démarche de Master Class publique et gratuite correspond surtout pour nous à une envie de promouvoir encore et toujours le vidéomapping dans toute sa diversité.
Le soir, à l’occasion de la Nuit Blanche, sur les cheminées géantes de l’ancienne centrale électrique de Vitry sur Seine, nous produisons un spectacle live organisé avec le Kilowatt.
Nos 3 VJ, accompagnés par Loïc Gauci, le Directeur de contenu, de Cosmo Av, offriront des set Vj sur une musique live de MAGNETIC ENSEMBLE puis s’affronteront dans une battle de haute volée « Cheminée VS Cheminée ».

https://cdn.001.3dvf.com/wp-content/uploads/2019/09/26122824/unnamed.jpg
L’édition 2018 du spectacle

3DVF : Dans quelle mesure les technologies telles que le temps réel et la réalité virtuelle viennent épauler vos projets ?

Dans nos projets purement videomapping la réalité virtuelle nous sert à pré-visualiser des projets.
C’était d’ailleurs l’un des points clés dans notre méthode de fabrication pour la Cathédrale de Rouen : nous pouvions projeter à tout moment nos images dans une VR de la place de la Cathédrale. Cela nous a permis de voir le spectacle avant qu’il soit projeté.
Avec le temps réel, nous avons la capacité, depuis plus d’un an, de modifier nos images directement sur place (live-editing) sans passer par du pré-calcul. La technologie évolue perpétuellement mais nous pensons, qu’à terme cela deviendra tout simplement plus facile de travailler ainsi !

3DVF : Plus largement, comment voyez-vous l’avenir de votre métier ? Quelles tendances techniques et artistiques viendront, à court ou moyen terme, le faire évoluer ?

L’avenir du vidéomapping passera par la reconnaissance d’un public toujours plus connaisseur.
Aujourd’hui l’exigence de qualité se renforce et il ne sera plus seulement question d’effets 3D ou de jugement formel, mais bien d’une narration immersive et d’une exigence d’originalité…
Le vidéomapping n’en est qu’à ces débuts ! Notre pari est qu’il est par définition mêlé à d’autres formes d’art – l’architecture en premier lieu – et qu’il n’aura de cesse d’entretenir ces harmonies.
Au final, le but est de faire oublier les technologies, que ce soit l’expérience qui prime avant tout.
De continuer à offrir les plus beaux spectacles qui soient !

Pour en savoir plus

– Le site de Cosmo AV ;
L’inscription à la masterclass VJ ;
– La soirée Nuit Blanche évoquée plus haut est en accès libre : n’hésitez donc pas à venir admirer le spectacle !

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite