Acer

Pour Acer, l’avenir de la création passe par le relief

Acer dévoile le ConceptD 7 SpatialLabs Edition, un nouvel ordinateur portable destiné aux créatifs. Le produit se démarque de la concurrence par un écran relief sans lunettes.

Les personnes qui nous lisent régulièrement ne seront pas surprises : au printemps dernier, nous avions évoqué les plans d’Acer sur le sujet.

Une configuration au goût du jour

Sur le papier, le ConceptD 7 SpatialLabs Edition propose un processeur Intel Core série H de 11ème génération, plusieurs options côté graphique dont la RTX 3080 de NVIDIA. Un écran UHD 4K vient compléter le tout, avec certification Pantone, 100% de couverture de l’espace Adobe RGB et un Delta E<2.
Rien de surprenant jusqu’ici, la gamme ConceptD d’Acer nous ayant habitués à ce type de positionnement.

En ce qui concerne l’écran relief, il s’agit d’une technologie lenticulaire qui permet donc d’éviter le recours aux lunettes : des lentilles au niveau de l’écran renvoient vers chaque oeil une image différente, d’où la perception du relief.
Bien évidemment, il est aussi possible d’utiliser l’écran de façon classique.

Le relief : vraie avancée ou fonction gadget ?

La démarche d’Acer peut poser quelques questions. En effet, la vague du relief amorcée à la fin des années 2000 avec Avatar est désormais bien loin, et la stéréoscopie ne fait plus vendre auprès du grand public.
Mais justement, ce produit ne se destine pas au grand public. Et Acer ne se contente d’ailleurs pas de proposer un simple écran.

On retrouve ainsi sur la machine le « SpatialLabs Model Viewer », un outil de visualisation d’objets 3D qui dispose de plugins pour différents outils 3D (Autodesk Fusion 360, Autodesk Inventor, 3Ds Max, Rhinoceros, Cura, Blender, SketchUp et Zbrush), mais permet également d’importer les formats 3D courants (OBJ, FBX, STL, Collada, glTF, DAE, IGES, 3DS, Blend, PLY).
Un système mêlant capteurs et IA ajoute par ailleurs un effet de parallaxe lorsque l’utilisateur déplace ou tourne sa tête.

Outre le viewer, Acer a incorporé un lecteur vidéo maison qui gère le relief, et une solution SpatialLabs Go censée générer un effet relief à partir de contenus 2D (photos, vidéos, jeux, visioconférences).

Enfin, un site dédié aux développeurs SpatialLabs est lancé ; il propose notamment un plugin Unreal Engine, et Acer évoque la prise en charge d’Ultraleap (solution de suivi des mains).

Quels usages ?

En termes de marché, Acer esquisse quelques cas d’usage concrets.Le groupe évoque par exemple un configurateur de voiture pour les concessionnaires et clients, des visites guidées pour architectes d’intérieur, ou encore l’observation géospatiale.

Marketing en quête « d’effet wow », industrie, secteur de la création : plus globalement, cet écran pourra être une alternative aux casques VR ou écrans avec lunettes, moins contraignant et plus facile d’usage, même si le fait de ne gérer qu’une seule personne à la fois est un handicap certain.

Premières impressions

Nous avons eu l’occasion d’avoir brièvement ce produit entre les mains dans les locaux d’Acer.

L’effet de relief est convaincant, avec un jaillissement généreux et une bonne définition : même si l’écran lenticulaire implique évidemment de diviser la résolution horizontalement, l’écran 4K permet un affichage de qualité, loin devant ce que l’on pouvait voir il y a une dizaine d’années.

Nous n’avons pas pu tester la conversion de contenus 2D en 3D, et nous ne pourrons donc pas vous donner notre avis sur le sujet à ce stade.
En revanche, la visualisation de modèles 3D est satisfaisante, de même que le visionnage de vidéos.

Le ConceptD 7 SpatialLabs Edition sera disponible en fin d’année aux alentours de 3600€ TTC.

A Lire également

Laissez un commentaire