Perséphone
Accueil » Perséphone : plongée dans les enfers

Perséphone : plongée dans les enfers

Temps de lecture : 1 minute

Nous continuons notre couverture de la promotion ISART Digital 2022 avec le court-métrage Perséphone, réalisé par Doriane Borie, Ethan Cohen-Jonathan, Antoine Dajon, Thibault Fournon, Lili Hourlier, Hadrien Meril, Lucas Ponçon, Martin Usandizaga, Alexandre Vignancour.

Un film fantastique qui met en scène une mère prête à tout :

Touchée par la disparition de son enfant, Demetra part à sa recherche. Plongée dans les enfers, ignorant les dangers de ce monde, elle se retrouvera à devoir survivre dans ce milieu hostile et peut être atteindre son but : Trouver Persephone, son enfant.

L’équipe de Perséphone a indiqué en présentant le film qu’un des défis était de faire en sorte que les plates filmées sur fond vert soient raccord avec les éléments 3D : le compositing et le keying ont été des étapes clés.
Pour le brouillard, un mix entre stockshots et passe de profondeur a été utilisé.

Sur le plan artistique, l’équipe du film nous a notamment indiqué qu’elle souhaitait s’écarter de la représentation classique des enfers avec flammes omniprésentes, d’où une tonalité plus froide dans le court.
L’animation n’étant pas le fort des élèves, le choix a été fait de recourir à de la motion capture.

En outre, l’équipe a précisé avoir hésité sur le design d’Hadès, partant d’abord sur une créature avant de revenir vers quelque chose de plus humain, d’où cette apparence intermédiaire entre le dieu grec et une figure démoniaque.
En ce qui concerne le bébé, il était évidemment exclu d’utiliser un véritable enfant pour le tournage, mais l’équipe envisageait de montrer partiellement le bébé : des éléments de poupée ont été filmés sur fond vert, et auraient pu être incrustés pour montrer plus clairement Persephone. Au final, les élèves ont opté pour une approche plus en retenue, l’enfant dans le berceau étant seulement suggéré et non montré.

A Lire également

Laissez un commentaire