Moho

L’outil d’animation 2D Moho, clé du succès de Cartoon Saloon, change de mains

L’éditeur de logiciels Smith Micro Software annonce la vente de la solution d’animation Moho à la société Lost Marble. Cette transaction permet en fait au créateur d’origine du produit de reprendre le contrôle sur son oeuvre : Lost Marble a été fondée par Mike Clifton, qui avait développé Moho il y a une vingtaine d’années, et Victor Paredes, superviseur d’animation chez Cartoon Saloon (Le Peuple Loup, Parvana, une enfance en Afghanistan, Le Chant de la mer).

Initialement lancé en 199 par Mike Clifton, Moho avait été racheté par E Frontier en 2006 et renommé Anime Studio, avant de passer sous le giron de Smith Micro en 2008 ; Smith Micro avait alors mis en place une équipe destinée à aider Mike Clifton à développer l’outil, qui avait repris son nom de Moho en 2016.

Smith Micro explique que la vente lui permettra de se concentrer davantage encore sur ses produits principaux (destiné au marché mobile et n’ayant aucun lien avec l’animation).
Chez Lost Marble, le message est sans surprise là aussi positif, l’équipe expliquant être ravie de pouvoir poursuivre le développement de Moho.

Enfin, le studio irlandais et utilisateur de longue date de Moho Cartoon Saloon a apporté sa bénédiction : Tomm Moore, co-réalisateur du Peuple Loup et de Brendan et le Secret de Kells, explique dans le communiqué que Moho est « l’arme secrète » du studio et qu’à titre personnel, s’il était d’abord un puriste adepte de l’animation traditionnelle à la main, il a rapidement été convaincu par Moho.
La réalisatrice Nora Twomey (Parvana, une enfance en Afghanistan), dans le communiqué publié du côté de Lost Marbles, souligne de son côté que Moho est « un outil créatif crucial » pour Cartoon Saloon.

Pour plus d’informations sur le produit, on pourra consulter le site officiel : Moho, actuellement en version 13, se décline en deux versions Moho Debut -très abordable mais limité- et Moho Pro, bien plus complet.

A Lire également

Laissez un commentaire