Les Larmes de la Seine

Les larmes de la Seine : les élèves de Pôle 3D n’oublient pas

Yanis Belaid, Eliott Benard, Nicolas Mayeur, Etienne Moulin, Hadrien Pinot, Lisa Vicente, Philippine Singer et Alice Letailleur dévoilent Les Larmes de la Seine.

17 octobre 1961, des “travailleurs algériens” décident de manifester dans les rues de Paris contre le couvre-feu qui leur a été imposé par la préfecture de police.

Un film qui mêle approche réaliste avec caméra à l’épaule et traitement plus surréaliste. Sur le plan artistique, on notera par ailleurs un soin manifeste apporté au surfacing (qui rappelle en partie celui du court Migrants de la même école) et au lighting.
Précisions enfin que le film n’est en ligne que temporairement, jusqu’au 24 octobre ; il reprendra ensuite son chemin dans les festivals.

Carlos De Carvalho, responsable de la formation film d’animation de Pôle 3D, explique que les étudiants “ont pensé ce film comme un devoir de mémoire, une recherche de compréhension”, dans le but de “susciter la réflexion et la discussion”.

Pour plus d’informations sur le 17 octobre 1961, on pourra notamment se tourner vers France Info, qui a mis en ligne aujourd’hui un article relativement détaillé sur les faits, avec des témoignages, et qui retrace également l’historique de la reconnaissance officielle de la répression.

https://www.youtube.com/watch?v=KS8eqJ8PtWI

A Lire également

2 commentaires

phicata 17 octobre 2021 at 19 h 23 min
Oui oui le devoir de mémoire…mais toujours dans le même sens. Quelles larmes pour les pieds noirs et harkis massacrés par le FLN? Qui s’en souvient?
Carlos De Carvalho 20 octobre 2021 at 16 h 50 min
Libre à vous de faire un film sur la thématique qui vous convient et surtout qui vous touche. Cela pourrait même être intéressant.
La mise en scène permet de lancer un débat et de juger l’ouverture d’esprit des gens.
Le message des étudiants n’est pas accusateur d’un un camp ou un autre. Juste l’incompréhension que l’on en arrive à de telle situation.

Laissez un commentaire