Le Très Court Festival se tiendra du 5 au 14 juin 2020, gratuitement et en ligne

La 22ème édition du Très Court Festival aura bien lieu, mais en version dématérialisée. Centré comme son nom l’indique sur le court-métrage, le festival se déroulera donc en ligne. Mieux encore : il sera en accès gratuit.

Un programme varié

Au programme cette année, 124 films en live-action ou animation répartis en 3 programmes en compétition, 3 sélections hors compétition :

Les programmes en compétition :
– Compétition internationale, en deux parties et avec 40 courts-métrages ;

The Turning Point – Steve Cutts

– Compétition Paroles de femmes, avec une « sélection qui met en avant les histoires, paroles et points de vue de femmes » ;

The Sea Within the Room – Ya-Ching Liu, Fang-Yi Hsueh

– Compétition Défi 48H Très court Environnement, avec « une sélection des 20 films les plus percutants, réalisés pendant le premier week-end du festival sur un thème lié au changement climatique ».

Programmes hors compétition :
– Sélection française, centrée sur la production issue de France mais aussi la francophonie, les sujets d’actualité français ;

Opale – Vincent Leclerc, Iliès Machou, Léopold Prengère, Marion Aknin, Basile Delille

– Sélection Familiale, accessible dès 6 ans ;

Gallery Experience – Jinghan Tian

– Sélection Ils ont osé « Trash & Glam » mêlant humour noir et mauvais goût.

No, I Don’t Want to Dance! – Andrea Vinciguerra

L’animation n’est évidemment pas délaissée, comme le montrent les illustrations ci-dessus. Il est à noter qu’alors que de nombreux festivals en font une catégorie à part, la sélection du Très Court Festival a la bonne idée de ne pas distinguer la technique et mêle donc live-action et animation dans chaque sélection.

Vous pouvez retrouver sur le site officiel la sélection complète et le contenu de chaque programme.

Gratuit, mais…

Nous le disions dès le titre, l’accès à ces films sera gratuit. Il faudra néanmoins montrer patte blanche et donner un mot de passe.

Comment obtenir ce mots de passe ? C’est simple : puisque de très nombreux lieux devaient accueillir le festival, ce dernier a souhaiter les mettre en avant.
Ainsi, il vous suffira de vous rendre le site web d’un des organisateurs physiques listés sur la carte du festival (cinémas, centres culturels, alliances françaises, lieux culturels…) pour obtenir un mot de passe gratuitement. Vous pourrez ensuite utiliser ce sésame sur le site du festival pour voir tous les films.
L’approche a le double mérite de l’originalité et de ne pas oublier de mettre en avant les partenaires physiques, qui sont bien souvent fermés en raison du COVID-19 : ce choix du mot de passe nous semble donc être un bon moyen de rappeler au public que ces lieux existent toujours et seront là, dès que ce sera possible, pour leur apporter divertissement et culture.

Pour plus de détails, on se rendra sur le site du Très Court Festival.

A Lire également

Laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite